Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 23:30

ouvriers.jpgEntre les scandales fiscaux, le mariage pour tous et les attentats à Boston, une nouvelle est passée quasi inaperçue : en Grèce, il y a quelques jours, deux contremaîtres ont tiré à balles réelles sur des ouvriers immigrés du Bangladesh venus tout simplement réclamer leurs salaires dus depuis plusieurs mois.

http://fr.euronews.com/2013/04/18/grece-fusillade-contre-des-travailleurs-agricoles-migrants

En Europe, en 2013, dans un pays qui fut le berceau de la démocratie et de la civilisation, dont la tradition d'hospitalité était millénaire (hospitalité se dit philoxenia, amour de l'étranger...) en Grèce, donc, défaite par la gabegie et la corruption, pourrie par la mafia, on tire sur des hommes pour ne pas payer ce qu'on leur doit.

Et cette nouvelle, qui aurait dû faire la Une des journaux partout en Europe tant elle montre à quel point de barbarie peut conduire l'appât du gain et le mépris des peuples, a été discrètement annoncée dans un patchwork d'infos internationales genre « le monde en 45 secondes ».

Plus encore que l'appât du gain, le mépris glace encore plus car il met l'accent sur une constante : il existe une caste de gens persuadés que le pouvoir et la richesse leur sont dus par droit quasi divin et que tout autre qu'eux détenant une parcelle de ce pouvoir ne peut être qu'un usurpateur. Les aristocrates versus les manants... 1793 en France a coupé la tête d'un roi- qui a servi de bouc émissaire- mais n'a aucunement éradiqué cette conviction ancrée chez ces gens là avec la même force que leur « foi » aussi intégriste que celle des Jihadistes : ils ont la Vérité, ils sont la vérité et le pouvoir leur revient. Une arrogance qui les fait parfois tomber, tant la certitude de leur impunité les rend imprudents autant qu'impudents, voir DSK ou Cahuzac dont on ne sait plus ce que cache le masque lisse lorsqu'il s'essaie à émouvoir le peuple en se « confessant ».

Chez ces gens là, monsieur, on ne vit pas... on triche...


3162236_7_438a_beatrice-bourges-du-collectif-printemps_13cd.jpgCe même mépris, cette certitude absolue de détenir la vérité se retrouve dans le regard de Béatrice Bourges, égérie du « Printemps Français », marque qu'elle a déposée, devenue un fourre-tout réunissant des gens du FN, de Civitas, du GUD, d'Action française, de Renouveau Français, bref de l'extrême droite. 

Qu'elle ne soit pas d'accord avec Caroline Fourest, c'est son droit. Mais sa façon de la traiter de menteuse et de la toiser avec un mépris d'aristocrate devant sa bonniche est insupportable. Béate Bourges l'est ô combien ! Fille d'Yvon Bourges, ancien ministre sous de Gaulle, Pompidou et Giscard d'Estaing, ministre qui a interdit en 1967 l'exploitation et la diffusion du film de Jacques Rivette « la religieuse » sous la pression de parents d'élèves ultras- catholiques. Que ne commet-on pas au nom de la défense de l'innocence des petits nenfants... On aimerait que la blonde Bourges s'émeuve davantage des prêtres pédophiles que des couples homosexuels adultes et consentants.

Chez ces gens là, monsieur, on ne pense pas... on prie...

Même mépris chez demoiselle Parisot dont par bonheur on sera bientôt débarrassé, qui souhaitait que le travail fût aussi précaire que l'amour ou que la vie... mais pas les salaires des hauts dirigeants, ni son poste à la tête du MEDEF qu'elle a (vainement, heureusement) cherché à pérenniser avec cent millions de fois plus d'énergie qu'elle ne cherchera jamais à pérenniser le travail d'un pauvre bougre gagnant en une vie ce que son patron gagne en un mois.

Chez ces gens là, monsieur, on ne cause pas... On compte.

Et ces gens là, monsieur, imposent leur idéologie jusque dans les plus petits détails de la vie quotidienne. Impossible de trouver une rue Robespierre à Paris, toutes les demandes en ce sens ont été refusées, au motif que Robespierre fut un des artisans de la Terreur pendant la Révolution Française. C'est aussi un homme politique qui avait mérité le surnom « d'incorruptible » et avait milité pour la liberté d'opinion, de presse et de réunion, l'égalité politique de tous les citoyens, la suppression de l'esclavage, des indemnités pour les victimes d'erreurs judiciaires, la disparition des titres de noblesse, et même… l'abolition de la peine de mort.

En revanche, on y trouve une rue Thiers et un square Thiers : Adolphe Thiers, le massacreur de la Commune de Paris (20 000 morts) dont il se réjouissait en disant : « Ce spectacle affreux servira de leçon. La répression a été terrible et règle la question sociale pour 30 ans ». Il fut l'adversaire résolu de l’impôt sur le revenu : « Le peuple n'a pas besoin d'appauvrir le riche pour être heureux lui-même ». « Pour moi, l'impôt sur le revenu, c'est le socialisme par l'impôt, c'est le secret des fortunes violé,  cette loi n'est faite que pour flatter les passions populaires. » ( on se croirait en 2013, avec la taxation à 75 % de la tranche de revenus dépassant 1 million d'euros et la transparence des patrimoines...)

L'idée de l'impôt progressif sur le revenu est née en mai 1793 : le revenu nécessaire n'était pas imposable, le revenu abondant subissait une taxe progressive et le revenu superflu était taxé à 100 %. Cet impôt ne survivra pas à la fin de la révolution. Adolphe Thiers le combattra en 1848 puis en 1871. Bref, en 1914, la France n'a pas encore d'impôt progressif sur le revenu alors que la plupart des pays d'Europe l'ont adopté!!!
(on se croirait en 2013 avec le mariage pour tous).

Merci à l'excellente revue FAKIR qui a publié dans son numéro 59 un excellent article sur l'impôt.

manif-CPE-petit-mars-2006.jpgOn croyait l'hophobie quasiment disparue, elle réapparaît vigoureusement, on croyait l'esclavage aboli, il ressurgit en Grèce, en Chine, en Afrique et ailleurs, y compris dans de beaux quartiers parisiens avec des « petites bonnes » esclavagisées par leurs maîtres. Les droits acquis ne le sont jamais, ils ont tous été conquis. Si on ne les défend pas avec vigueur, les saigneurs sont prompts à les reprendre, tant est ancrée en eux la conviction qu'il sont seuls à y avoir droit.

 

Sur ce, ayant comparé ce week-end les geeks des villes aux gars des champs et vérifié que le réel vaut mille fois mieux que le virtuel, j'ai décidé de mettre ce blog en congé pour... un certain temps. Ce qui laissera aux nostalgiques tout loisir de découvrir parmi les 714 billets publiés, ceux qu'ils ou elles n'ont pas lus.

 

auvergne.jpg

 

 




Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Blutch 28/04/2013 12:54


@ Nurja
Le parlé "politiquement correct" m'insupporte car il est le vecteur de transmission des pires saloperies.
Je lui préfère largement un parlé populaire et/ou argotique, plus sincère.
A 20 ans on a la gueule que nos parents nous ont fabriqué. Passé 40 ans, on a celle qui reflète notre caractère.
C'est donc leur caractère qui les rend infréquentable (et pour parler gaulois, imbaisable)
Met une casquette SS sur la tête de Bourges et elle fera carrière dans les rétrospectives sur 39-45. Pour un remake de Jules et Jim, elle n'a pas bersoin de se présenter au casting :-)
Vouloir restreindre pour d'autres une liberté totalement individuelle au nom d'une morale de 4 sous et le reflet de frustrations intenses.
Tu me diras que lorsqu'on brandit un crucifix (comme Boutin) les sujets de frustrations ne manquent pas, mais la pire reste la sexualité.
Freud y ferait ses choux gras à décortiquer leurs motivations.

Ceci dit, ce sujet qui doit se situer au 1735° rang des préoccupations des sans-le-sou permet à l'UMP et au FN de continuer d'exister.
C'est fou ce que Coppé et sa clique peuvent avoir d'idées depuis qu'ils ne sont plus au pouvoir. Dommage que la révélation leur vienne avec 10 ans de retard.....
Là aussi, il y aurait de quoi faire pour Sigmund.
Bien à toi...

Nurja 27/04/2013 08:31


Blucth, honnêtement, je n'apprécie guère les 3B dont tu parles, mais de là à s'attaquer à ce que tu appelles leur "baisabilité, je trouve ça décevant.

Blutch 24/04/2013 21:05


Les Français ont coupé la tête d'un roi, pas celle de la monarchie. Depuis ils recherchent toujours celui qui représentera le mieux le despotisme. Le plus insupportable est qu'ils trouvent
toujours.....
Pour les trois Bécasses (Boutin, Bourges et Barjot) Je comprends qu'elles ne veuillent pas que des mecs se marient entre eux, Elles ont trop peur que leurs maris se tirent avec des mecs à cause
d'une overdose de pasbaisabilité.

Bonne pause et bons baisers de nulle part ou d'ailleurs

Andiamo 24/04/2013 12:32


Tu te mets en jachère ? Toi une femme si cultivée, allons je ne suis pas bécheur, et je ne voudrais pas me prendre un râteau, je te fais la bise Princesse.


Joli billet, les nantis, il faudrait les "anéantir" justement !


Thiers parlant des insurgés de la commune avait dit :


-C'est ça la France ? Qu'on la fusille... 


Bonne pause.


 

Saoul-Fifre 24/04/2013 10:08


Hé ben le Thiers-monde ne devait pas être folichon d:-(


 


Vé Olivier ! C'est vrai que tu es du Bourbonnais (et que tu en parles même la langue !), nous avons pris la route de Nohant à Montvicq, nous t'avons donc frôlé !

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture