Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:32

bolino.jpg

 

Je ne sais pas si ça existe encore, les Bolino. Des bols en plastique remplis d’un mélange déshydraté, qui une fois humecté d’eau bouillante était censé nous faire déguster des pâtes bolognaise, macaronis forestière et autres « bons petits plats ». Un tas d’internautes ont adoré la pub Bolino sur l’air de « Bambino », Dailymotion - 1982 - bolino - une vidéo    tout en rappelant à quel point la chose était mauvaise, immangeable  et chère pour le peu d’ingrédients sans intérêt nutritif qu’elle contenait. Comme disait un pote : « Un Bolino, ce n’est pas de la nourriture, c’est autre chose, indéfinissable... »

 

Des Bolino culturels ou politiques, il y en a des tas aujourd'hui. Qui feront ici l'objet de tests comparatifs: livre numérique et livre papier, mariage et PACS, sex-toy et humain, OGM et plantes naturelles, etc...


En voici un premier, très sérieux, pour faire un "clic" utile avant le week-end:

Ecologie et greenwashing

 

avedon9.jpg

(photo Richard Avedon)

La Banque Mondiale multiplie les déclarations en faveur des énergies renouvelables. Pourtant, d’après Greenpeace, le montant des prêts de la BM en faveur des énergies fossiles a atteint 2,2 milliards de dollars entre 2007 et 2009, contre 783 millions de dollars dédiés aux énergies renouvelables.  

La Banque Mondiale finance le Fonds pour l'Environnement Mondial, dédié au développement durable. Pourtant, elle va bientôt se prononcer sur un prêt pour la construction d’une méga centrale à charbon à Medupi, en Afrique du Sud : 25 millions de tonnes de CO2 par an (5 % des émissions françaises totales), des pollutions majeures au soufre et au mercure, et l‘ouverture de 40 nouvelles mines de charbon pour l’alimenter.http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=82
Les Etats-Unis s’abstiendront lors du vote, la France risque de soutenir le projet pour défendre Alstom, impliqué dans la construction de la centrale.

Les Amis de la Terre lancent une cyberaction sur ce projet ultra polluant, à faire circuler pour obtenir 5000 courriers, d’ici le 8 avril ! http://www.cyberacteurs.org/actions/form.php?id=82pinocchio.jpg


 

Prochain test en rubrique EROS :)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blutch 20/04/2010 11:28



@ Jen Reilach
Vous ne semblez pas très au clair en fustigeant à la fois le grand capital et ses choix économiques dommageable pour l'humain  (Nestlé et le prix du cacao, par ex.), et l'idée de supprimer
cette façon de penser vous déplait.
Vous faites, il me semble à vos propos, partie des "climato-sceptiques". Savez vous que, les multinationales de la pétrochimie PAIENT des scientifiques pour intoxiquer le débat:
Exxonmobil  9,1 millions de dollars.
Koch industries 24,9 millions de dollars.
Dans l'unique but de créer des vocations négationnistes genre Claude Allègre.
Avant de tomber dans le panneau, regardez à qui profite le crime climatique?

Votre façon provocante de pourrir un débat tend à démontrer que ce n'est pas l'expression d'une pensée, mais d'une stratégie à laquelle vous vous prêtez complaisamment.
Vous parlez d'hypocrisie, et de valeurs surannées, mais personne ne vous a demandé de pareillement vous mettre à nu.

Vous n'êtes pas le premier provocateur que je croise sur des blogs. C'est une stratégie pour pourrir le débat et "griller" un lieu d'échange qui dérange. En ce sens, c'est une sorte de gallon que
vous offrez à Françoise.

La seule croissance qui soit économiquement viable au niveau de la planète, c'est la croissance 0 , puisque la terre n'est pas extensible.

Le terme de "décroissance" n'est pas adéquat, il faudrait parler de "dégaspillage", de dépenser mieux. Je ne vois pas en quoi la qualité de la vie est meilleure parce qu'on va en vacances au bout
du monde, alors qu'on est pas foutu d'avoir visité sa propre région de domicile.
Blutch.



Françoise 19/04/2010 16:19



à Jan Reilach: c'est moi, qui disait que, faute de déterminer quel problème écologique était le plus urgent, il suffisait de  chercher la cause de TOUS ces problèmes et de s'attaquer à
elle.. Et que cette cause, c'était le système capitalisme financier, économie virtuelle mais ô combien destructrice. Quand oln parle de décroissance, il ne s'agit pas de demander à ceux qui n'ont
rien d'avoir encore moins, mais de demander à ceux qui ont trop, et parfois beaucoup trop, de revenir à n mode de vie plus sobre. Quant au développement des pays pauvres, il est indispensable,
mais pourquoi le calquer sur NOTRE mode de développement qui a prouvé son caractère destructeur et antisocial? On ne peut pas imaginer une autre voie que le capitalisme, et qui ne soit pas non
plus le communisme? On serait si peu imaginatif?


J'entends bien vos arguments, mais vous en mélangez beaucoup, ce qui nuit à la clarté de l'argumentation. Dire qu'on ne s'intéresse pas aux arbres abattus en Chine est faux, et par ailleurs il
est dangereux d'excuser une vilenie par une autre commise ailleurs. On s'intéresse à la déforestation en Amazonie, certes, mais à toutes les autres aussi, qui n'excusent pas  celle-ci.


L'écologie est par essence un mode de pensée global, avec des solutions à la fois locales et globales. Et, surtout, c'est extrêmement complexe, raison pour laquelle les politiques y répugnent,
puisque leur mode de pensée va plutot vers la simplification.



Jen REILACH 19/04/2010 13:11



La polémique a cela de bon c'est de simplifier par la caricature la complexité des choses.


La question palestinienne c'est la question du partage de la terre (que certains la disent sacrée pour se l'approprier est un fondamentalisme comme un autre) ; au Soudan quand la Chine achète des
terres arables on ne parle pas de "partage"...


Et quand on pleure sur la forête amazonienne on ne parle pas non plus des milleirs de m2 plantés en arbres en Chine.. etc. etc.


Les boat-people ne sont pas nés d'aujourd'hui : la faim non plus ! Quand les états riches sont capables de sortir 2500 milliards de dollars pour que l'économie nord-mondiale (soit 80 % des
échanges) ne s'écroule pas alors qu'il suffirait de 30 milliards de dollars pour éliminer la faim dans le monde, ce n'est pas une question d'écologie ! Mais si, d'écologie mentale, celle qui
manque le plus !


Le problème qui se pose est effectivement complexe : pourquoi 20 % de l'humanité s'empiffre avec plus de 1800 calroies par jour, alors que 80 % de cette même humanité doit se contenter de moins
de 1000 calories par jour ! Pourquoi produit-on du vaccin H1N1 à ne plus savoir qu'en faire alors que la maladie du sommeil tue encore ? Expliquez moi pourquoi les petits Français devraient
économiser du CO2 alors que leur production annuelle égale à peine 3h de production du CO2 chinois ?


A nous faire prendre des vessies pour des lanternes : Certes...


C'est qui qui disait que l'écologie passe par la suppression du capitalisme ?


Bon vent !



usclade 19/04/2010 12:20



@Jen REILACH,


vous faites une lecture bien simpliste de la chose. Et évoquer la Palestine en l'opposant au problème cimatique dans ce contexte est aussi spectaculairement pertinent que déplacé. C'est pour des
mauvais choix effectué aux siècles derniers que des hommes et des femmes s'entretuent aujourd'hui encore. Vous pouvez tourner en dérision des chiffres de degrés celsius aujourd'hui, mais que
ferez vous quand des déplacements massifs de populations occasionneront de nouveaux conflits aux quatre coins du globe, parce qu'ici les plaines agricoles des estuaires seront gagnées par la mer
et là l'eau potable ne sera plus là. Qu'est-ce qui est le plus important : essayer encore d'éviter autant que possible ces situations ou permettre au pays en voie de développement de faire les
même conneries que l'occident?



Jen REILACH 19/04/2010 11:12



C'est toujours la même chose : qui peut se proclamer le pape de l'écologie ?


Je trouve singulier que ce sont ceux-là même qui profitent de l'extrême production qui en demandent la croissance zéro pour tous y compris le Sud, pauvre car exploité justement pour ceux du Nord
qui...


Il ne faut surtout pas que la Chine (le Brésil ou l'Afrique du Sud) atteigne le même niveau de vie que nous, gras et gros nordistes !


Quand l'Europe donnait des milliards de subvention aux producteurs de lait, elle n'empêchait nullement la Bourse de Londres (et d'ailleurs) de bloquer les prix internationaux du chocolat (de Côte
d'Ivoire et d'ailleurs) de manière à ce que Nestlé fasse ses gros bénéfices et que chaque pseudo-pauvre en France ait sa plaquette... et que les producteurs de lait s'équipent d'informatique dès
les années 70... et les pie-noires à 7 000 litres/an, elles, ne disaient rien !


Les donneurs de leçons, qui ont peur de voir leur niveau de pouvoir d'achat baisser (.. mon oeil !) ne s'inquiètent pas de la destruction massive du peuple palestininen (ou d'ailleurs !),
préférant réserver leurs larmes sur un pseudo-réchauffement (tiens le volcan islandais ferait baisser la température de 0,6°C pour une période qui peut aller sur trois années..).


Salut les hypocrites, dormez-bien sur vos valeurs surannées !



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture