Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 16:14

benvenisteEn 1988, le docteur Jacques Benveniste publiait dans la revue de référence « Nature » un article intitulé Human basophil degranulation triggered by very dilute antiserum against IgE (dégranulation des basophiles humains provoquée par de très hautes dilutions d'antiserum IgE). Il y montrait que même lorsqu'il n'y a plus aucune trace de molécule active dans la dilution, l'activité de cette molécule demeure comme si l'eau s'en "souvenait".

Immédiatement popularisée dans les médias sous le nom de « mémoire de l'eau », cet article suscita une très violente polémique. Reconnaître que Jacques Benveniste avait découvert un phénomène nouveau mais réel, c'était remettre en cause les fondements de la biologie et admettre qu'une molécule n'a pas seulement une action chimique, mais sans doute aussi une activité d'ordre vibratoire, ondulatoire. Accessoirement, c'était ouvrir la porte à une explication scientifique des effets des médicaments homéopathiques, ce qui contrariait fortement l’industrie pharmaceutique classique et tous les chercheurs qui travaillent pour elle. Bref, cet article aurait obligé nombre de scientifiques à remettre en cause leurs croyances. ( eh oui, les scientifiques, comme tout humain, ont des croyances qui influent sur ce qu’ils estiment « vrai » ou « faux »)

« Nature » renia l'article de Benveniste, qu'elle avait pourtant accepté après les vérifications en usage pour toute publication dans une revue scientifique majeure. Un prestidigitateur fut envoyé dans le laboratoire du chercheur pour prouver que ses expériences étaient truquées, de multiples articles- lisibles sur Internet- l'insultèrent, le traitant d'illuminé, de charlatan, voire d'escroc... Ce qui le rendit acariâtre et parfois agressif tant il fut blessé par ces attaques indignes de l'immunologiste de haut niveau qu'il était.

Je l'avais interviewé dans un baraquement qui lui tenait lieu de laboratoire, après qu'il eût perdu son laboratoire de l'INSERM. J'ai assisté à plusieurs expérimentations trop longues à détailler ici, qui mettaient en évidence la fait que les cellules communiquent non seulement à l'aide de vecteurs chimiques, comme tout le monde l'admet, mais également avec un langage d'ordre électromagnétique.

Jacques Benveniste est mort en 2004 lors d'une opération du cœur.

EMI 514680Dix ans plus tard, après avoir travaillé depuis 2007 sur le sujet, le Pr Luc Montagnier, co-découvreur du virus du SIDA, présente ses propres travaux en relation avec « la mémoire de l'eau » dans un documentaire de Christian Manil : «  ON A RETROUVE LA MEMOIRE DE L'EAU » qui sera diffusé sur France 5 le samedi 5 juillet à 19h et rediffusé le lundi 7 juillet à 14h40.

Il y est démontré que l'on peut non seulement coder un ADN tout entier sur de l'eau, mais aussi lire la trace électromagnétique mémorisée sur cette même eau pour reproduire fidèlement l'ADN utilisé lors de la dilution... Selon Luc Montagnier, il serait possible d'identifier des bactéries encore inconnues de la science par la simple trace électromagnétique qu'elles laissent dans le sang, et comprendre ainsi l'origine de certaines maladies graves. Et, à l'inverse, numériser l'action biologique de certaines molécules médicamenteuses pour en faire des traitements efficaces et peu invasifs.

Nul doute que ce documentaire va susciter bien des réactions, ne serait-ce que parce que, si l'on admet que les cellules et les molécules communiquent avec des ondes électromagnétiques, on peut légitimement se demander si leurs messages ne pourraient pas être perturbés par le bain d'ondes électromagnétiques dans lequel nous baignons en permanence (téléphonie, antennes, etc), ce qui pourrait altérer l’intégrité desdites cellules et molécules.

 

eau

Partager cet article

Repost 0
Published by Jouer au monde
commenter cet article

commentaires

Françoise 27/07/2014 09:54


Désolée pour les fautes de frappe, j'ai tapé très vite, sur un écran minuscule de portable (je suis en vacances!)

Françoise 27/07/2014 09:53


@ Liza: tout à fait d'accord azvec votre remarque. Si Oscillococcinum est efficace avec des dilutions à 200K, c'est par un autre mécanisme que biologique, et c'est justement pourquoi les travaux
de Benveiste, puis de Montagnier, sont intéressants, ils ouvrent une possibilité de compréhensdion d'un phénomène qui reste mystérieux pour l'instant.


Quand unétude est négative sur un médicament homéopatyhique,les journaux titrent "l'homéopathie, ça ne marche pas", quand une étude est négative sur, mettons, un antibiotique, ils titrent: "Tel
médicament se révèle inefficace" ils ne titrennt pas "les antibiotiques, ça ne marche pas". C'est ce que je reproche, ce parti-pris à priori, qui a amené à traiter Benveniste comme un escroc au
lieu d'essayer de vérifier scientifiquement si ces travaux valaient quelque chose.


A titre personnel, j'ai vérifié des effets spoectaculaires de certains médicaments homéopathiques (y compris effet nocifs), et une absence d'effets dans d'autres cas. Comme pour des médicaments
allopathiques...  J'attends donc la suite.


PS. je n'enreviens pasd que la représentante de Boiron ait été aussi ignare sur des études qui datent des années 80/90 et 2000. Depuis, je n'ai plus suivi, je ne sais pas si les recherch"s se
poursuivent.

Liza 23/07/2014 19:50


@Françoise: la phrase sur les essais cliniques était une citation directe de la représentante de Boiron ; il se peut qu'elle n'ait pas été assez compétente pour les citer. Cependant, à propos
d'Oscillococcinum : certes, il est fabriqué à partir de foie et de coeur de canard de Barbarie, mais dilués à 200K, portant la probabilité de présence d'une seule molécule de la solution
originelle dans un granule à moins de 1/10^360. C'est-à-dire que, pour avoir une probabilité de 10% être exposé à un fragment de vibrion (à supposer que le canard utilisé soit précisément infecté
par un virus qui deviendra endémique dans l'année), le patient doit avaler 10^359 granules, soit (environ) 15 fois la masse de la Terre. Cela ne veut pas dire que ça ne marche pas - cela veut
juste dire que, si ça marche, ça n'est pas selon le même principe que les vaccins (qui contiennent plusieurs dizaines de µg d'antigène par dose et dont le mécanise d'action passe par cette
présence physique de la molécule dans la préparation).
Par ailleurs, pour savoir si un traitement (et en particulier un vaccin) est efficace, mieux vaut ne rien supposer et regarder les preuves. En l'occurrence, il semblerait qu'il n'y en ait pas
(http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23235586). N'ayant pas eu accès au texte complet de l'article, je ne me prononcerai pas sur son impartialité. Il est vrai qu'il peut y avoir d'énormes freins à
la publication quand le sujet est polémique, donc le fait qu'une grande revue publie une analyse négative n'est (malheureusement) pas une preuve indiscutable.
Enfin, à propos de Benveniste, j'ai fait des recherches il y a quelques années, et j'ai aussi été très choquée par certaines critiques profondément anti-scientifiques qui lui ont été faites, avec
comme sous-entendu que, si on ne connaît pas la cause de l'effet, c'est que l'effet n'existe pas. C'est le contre-pied de l'esprit d'expérimentation.

Françoise 23/07/2014 16:29


@ Liza: je suis surprise de votre commentaire. Dans les années 90/2000, j'ai exploré les archives de la recherche en homéopathie et ai trouvé une foule d'études: études cliniques, études
fondamentales, études sur des cultures de cellules et sur des animaux, plus des études non spécifiquement sur l'homéopathie mais sur l'activité des hautes dilutions menées à Bortdeaux par le Pr
Doutremepuich, et destravaux faits en Inde par une physicienne dont j'ai oublié le nom, qui émettait déjà l'hypothèse d'une activité vibratoire de l'eau, etc. Pour Oscillococcinum, l'explication
de son efficacité (uniquement sur la grippe, pas sur les rhumes et coups de froid) existe et est très simple: le foie de canard deBarbarie  utilisé pour fabriquer l'Oscillococcinum est un
réservoir naturel du virus de la grippe (comme le foie du porc, d'ailleurs). Oscillococcinum vous fait donc avaler des fragments dilués de virus grippal de l'année (puisque le produit est
fabriqué chaque année pour tenir compte de la variabilité des virus grippaux). Il ne s'agit pas du tout ici du principe de l'homéopathie mais plutôt d'un mécanisme analogue à la vaccination. Vous
ne mettez pas en cause le fait qu'un millilitre de vaccin vous immunise pendant des années contre une maladier? Pourquoi penser que les dilutions de virus  de Oscillococcinum seraient
inefficaces?

Liza 17/07/2014 09:09


Internes, nous avions assisté à une conférence à laquelle la représentante de l'Institut Boiron nous avait soutenu que son laboratoire était "trop petit pour se permettre de réaliser une étude
clinique sérieuse". Avec un chiffre d'affaire de 617 731 000 euros en 2013, sachant qu'une étude clinique sérieuse coûterait de l'ordre de la centaine de milliers d'euros étalés sur 3 ans,
l'argument paraît fallacieux... Il semblerait que passer des spots à la télévision vantant les vertus d'Oscillococcinum soit plus efficace pour le vendre que de démontrer rigoureusement son
effet. Cela dit, on ne peut pas en vouloir au laboratoire pour ça, c'est la règle du jeu libéral, l'homéopathie, considérée comme innoffensive, n'étant pas réglementée comme la pharmacopée
classique. Ce qui ne veut pas dire, d'ailleurs, que ça n'est pas efficace, mais si ce traitement peut être efficace, pourquoi ne pourrait-il pas être nocif ? Rien de démontré, encore...

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture