Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 15:34

C’est aujourd’hui la Journée Mondiale de l’Alimentation, contre la faim dans le monde. Quoi ? Encore ? Depuis le Biafra (1968) on n’en a pas fini avec cette histoire ?

Ben non, et c’est même pire, puisque pour la première fois cette année, le nombre de gens malnutris a atteint 1 milliard d’individus, soit un terrien sur 6. La crise économique a des conséquences vitales sur les plus pauvres.  Mais la malnutrition n’est pas seulement une souffrance ponctuelle se concluant parfois par la mort, elle oblitère l’avenir des populations, car elle peut occasionner des maladies de carence, notamment au niveau du développement mental.  « La fabrique des crétins » ça commence par des carences alimentaires, en iode, en zinc, en vitamine B, etc.


Tous les rapports de la FAO, tous les spécialistes des questions de développement, de Jean Ziegler à Jacques Delors et autrefois René Dumont disent qu’on peut vaincre la faim dans le monde en se nourrissant mieux, en répartissant mieux les ressources et en favorisant une agriculture vivrière et locale.



Question de volonté politique… que les gouvernements n’ont pas. Leur aide aux pays pauvres est en dessous de leurs engagements… surtout en période de crise. Qui a bon dos, la crise, quand on voit que parallèlement les dépenses militaires, les achats de doses de vaccins anti grippe H1N1 (aux dernières nouvelles, on en a deux fois trop, hi hi…) et les frais de déplacements des grands de ce monde ne fléchissent pas.

Les Français, heureusement, restent généreux et donnent aux associations qui montent des programmes de développement dans les pays qui en ont besoin, en y associant les populations locales évidemment.

Malheureusement, il y a deux jours,  certains journalistes ont glosé sur « les associations caritatives dans le collimateur de la justice ».  Un coup de Jarnac, à la veille de la Journée Mondiale, de quoi rendre les donateurs méfiants. Renseignements pris, il s’agit de fausses associations, sans programme, sans personnel, sans action… qui ont extorqué des fonds en se faisant passer pour de vraies ONG. Ca s’appelle une escroquerie.

Que cela n’empêche personne de donner aux associations qui agissent sur le terrain et sont contrôlées sur leur gestion, et de préférence à celles qui développent des programmes dans la durée en vertu de l’adage : « Donne un poisson à un homme, il mangera un jour, apprends lui à pêcher, il mangera toute sa vie. » Et pour les actions d’urgence, l’ONU, la FAO et les gouvernements peuvent envoyer rapidement des denrées.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

reynald 18/10/2009 13:03


Chère Françoise,
                        pour les fausses ONG, je ne crois pas, non plus à une
complicité effective des pouvoirs publiques. C'est aussi plus pernicieux, puisque le politique organise la pénurie de contrôles en limitant les moyens et le personnel dévolu à ce travail.
Puis, pour se dédouaner, "on" annonce que des ONG escroquaient les donateurs, avant, bien avant de donner des précisions.c'est aussi incompréhensible que le soutient présidentiel à l'Arche de
Zoé.
Amitiés
Reynald 
            


françoise 17/10/2009 14:38


à TB: oui, même si ça va sans dire, c'est important de rappeler des faits que tout le monde sait mais oublie, ou s'habotue à cotoyer sans réagir.
à Reynald: intéressant le curseur, il permet d'évoluer progressivement. Manger de la viande seulement un jour sur deux, puis sur trois, cela ne demande pas plus d'effort que de progressivement
moins sucrer son café et c'est un geste éminemment efficace si plein de gens s'y mettent. Accessoirement, c'est meilleur pour la santé car les graisses animales concentrent plein de pseudo-hormones
qui polluent l'organisme et favorisent les troubles de la fertilité et les cancers hormonaux dépendants. Pour les fausses assoces: je ne sais pas depuis combien de temps elles oeuvraient. Je ne
pense pas qu'il y ait complicité objective des pouvoirs publiocs mais plutôt manque d'agents contrôleurs. Eh oui, à force de réduire le nombre de fonctionnaires... En matière fiscale, on a très peu
de risques d'être contrôlé plus d'une fois dans sa vie vu le nombre de contribuables!
à jm: imaaginons un monde sans argent, ou tout au moins où l'argentr ne serait qu'un outil pour faciliter le troc, ce qu'il était au départ, sans spéculation possible. Ca changerait tout. Il existe
des expériences de monnaies parallèles où les dépôts perdent de la valeur si on ne les utilise pas à des investissements utiles, et ça commence à fonctionner.
http://www.sol-reseau.org/Une-Monnaie-Solidaire-Le.html


Jean-Marc 17/10/2009 08:16


La plu belle escroquerie a été révélé par l'europe et ses institutions de veilles sanitaires : la grippe H1N1est beaucoup moins virulente que prévue et peu agressive ...quid de ce fric foutu en
l'air ? Encore une grosse vache à lait qui devrait démissionner à mon goût !  Une supositoire de lobby pharmaco-banquier.

Mais pour la faim, jamais d'argent, jmais rien pour l'humain simple dans sa condition. Tant que nosdécicdeur n'auront pas trouver comment valoriser la pauvreté, comment la mettreen bourse et parier
sur sa montée, ou sa diminution, en bourse par des titres fumeux, rien ne se fera, pas d'argent hors l'argent. L'argent n'est plus un signe monétaire pour organiser les échanges économiques
matériels, juste les échange d valeurs immatérielles.

L'économie réelle ne représente pas plus de 10 à15 % des flux financiers mondiaux. Tant qu'on aura pas tordu le principe de la bourse, de l'usure, du libéralisme e nsomme, il ne sert à rien de
ramer, on ne fai  que des pansement sur des jambes de bois. Ceci dit, il faut s'aider en humain, mais concrètement. Ce n'est pas contradictoire, il faut vivre dans le monde de  "demain"
(de deux mains, celui du rêve général) et banir celui d'hier et d'aujourd'hui.

En conclusion provocatrice : amen.


reynald 16/10/2009 23:49


Chère Françoise,
                        le monde va cul par dessus tête.
Un milliard de sous-nutris alors que l'excès de production agricole fait que les prix s'effondrent et affament les paysans d'Europe. Et la malbouffe qui a fabriqué plus d'obèses encore qu'il n'y a
de gens qui ont faim.
Pourquoi les paysans ne pratiquent pas plus la vente directe? Au lieu de déverser les surplus dans la nature et de perdre 100%.

Une chose m'étonne (j'ai toujours tendance à jouer Candide...), avec les contrôles qui ont été mis en place depuis l'affaire Crossmarie et l'ARC, comment ces escrocs ont-ils pu agir plusieurs
années s'il n'y a pas eu carence de la part de l'Etat?

Le problème alimentaire de ce monde de fous est qu'un hectare de terre peut nourrir 20 végétariens ou 2 carnivores. En mangeant "raisonnablement" de la viande, ce sont 17-18 personnes qui vivent
sur ce même ha.
La faim dans le monde dépend de l'endroit où l'on place le curseur, vers 2 ou vers 20?
Amitiés
Reynald


Tant-Bourrin 16/10/2009 19:07


Oui, il y a des choses qu'on ne rappelera jamais assez... :~(

Et pour en savoir plus : http://www.actioncontrelafaim.org/


Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture