Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 13:06

La TVA sur le pain n'a pas augmenté, mais la boulangerie proche de chez moi a augmenté ses prix: 5 centimes de plus sur la baguette banale, 10 centimes de plus sur les baguettes "tradition, aux céréales, de campagne..." et on nous dira : "c'est à cause de la hausse de TVA!" Comme en 2001 pour le passage à l'euro: en toute logique, les prix n'auraient pas dû augmenter (y avait qu'une règle de 3 à appliquer pour convertir des prix en francs en prix en euros) mais l'occasion était trop belle d'augmenter en disant "c'est la faute à l'euro".

Le cancer serait-il de gauche? Il suffit qu'un mec de droite y soit confronté- lui ou un proche- pour que ses récriminations sur les « charges » trop lourdes, les « éternels assistés » « la France qui vit au-dessus de ses moyens » fasse place à une admiration sincère pour notre génial système social qui permet à tous d'être soigné avec des traitements appropriés et pris en charge à 100 %, sans considération des moyens du malade. (alors qu'aux Etats-Unis, par exemple, on adapte les traitements aux moyens financiers du malade et non à sa maladie, j'ai des exemples précis en tête).

Comment Hollande ose-t-il affirmer qu'en « réduisant le coût du travail » grâce à son pacte avec les entreprises, on va favoriser l'embauche ? Cela fait 20 ans que les gouvernants réduisent les cotisations sociales, 20 ans que le chômage augmente et que les dividendes des actionnaires augmentent. Cherchez l'erreur... Hollande a-t-il oublié que les promesses en matière de maintien de l'emploi (même pas embauches, juste maintien) de Mittal, des actionnaires de Disneyland et bien d'autres entreprises qui ont bénéficié de largesses publiques n'ont pas été tenues ?

Heureusement pour la sécu, entre Dieudonné et les frasques du président, on ne nous parle absolument pas cette année d'épidémie de grippe. Hollande, plus fort que le vaccin, voilà au moins un point positif!

Le second : bien des humoristes craignaient, surtout après ce bon client qu'était Nicolas Sarkozy, qu'il fût bien difficile d'amuser les foules avec un président «normal ». Eh bien, si. Quelques chômeurs en moins, du coup... 

J'emprunte le titre de ce billet à un album éponyme de Reiser, mort il y a un peu plus de 30 ans, en novembre 1983. "Je ne serai jamais un vieux con", clamait-il, il n'était pas non plus une jeune con. Cet album publié en 1978 et réédité en 2011 reste d'une troublante actualité.

reiser.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

françoise 19/01/2014 13:16


@ Blutch: hélas, mon cher, tu/nous avions adressé à chaque parti avant la présidentielle, ton projet de taxe pour compenser les abus des entreprises importatrices et tu as vu le résultat? Silence
radio total. Comme quand j'écris à l'Inspection du travail et au ministre du même secteur pour leur signaler des infractions graves au Code du Travail. Pas même un accusé de réception. Même du
temps de Sarkozy ils ne m'avaient pas fait ça, j'avais au moins une lettre assurant qu'ils allaient étudier le problème (bon, c'était pipeau mais au moins poli.)

Blutch 16/01/2014 08:42


Tant et aussi longtemps qu'il n'y aura pas de fiscalisation ciblée à l'importation de marchandises et services venant d'entreprises négrières établies dans des pays complaisants, il n'y aura pas
d'autre solution pour faire travailler les Français que d'aligner leur salaires sur les plus bas du monde.
3 euros de l'heure comme dans l'Allemagne si chère à la droite française. Voir 30 $ par moi; il doit tout de même y avoir moyen de s'en sortir puisque les Bengalis y arrivent...

Pour ce qui est du président, l'erreur est d'imaginer qu'un énarque (qui a une formation de concierge) puisse avoir d'autres idées que celles qu'on lui inculque à coup de "conseillers" payés par
les lobbys.
Je préférerais un président qui se plante parfois plutôt qu'un président qui obéi aux groupes de pression.
On avais deux possibilités de changer de système, l'électorat les a balayées, dommage!
Bah, en 2017, il se rattrapera en élisant le Pen.....

françoise 15/01/2014 22:50


à TB: erreur corrigée, merci de l'avoir remarquée. Heureusement que j'avais précisé "il y a tout juste 30 ans" comme ont dit "les lecteurs ont rectifié d'eux-mêmes", mais c'est mieux que l'auteur
le fasse.


à Andiamo: il n'y a aucune raison pour que la baisse des cotisations sociales incite les employeurs à embaucher. Ils embauchent quand ils ont besoin de main d'oeuvre, et ils en ont besoin quand
la demande est forte et les carnets de commande remplis. Mais plus on appauvrit les gens- qui sont les consommateurs- moins il y aura de demande, faute de sous. Le serpent se mord la queue. En
revanche, la  baisse des cotisations permet aux entreprises de reconstituer leurs marges, en clair de faire plus de profits.


à Daniel: 100% d'accord avec tout. Franck Lepage (conférences gesticulées) a fort bien montré l'importance de la sémantique, quand les cotisations deviennent des charges, les allocataires des
assistés et les exploités des défavorisés des "défavorisés". Dans le premier cas on va casser la gueule à l'exploiteur, dans le second, on ne va tout de même pas faire chier le Medef pour un type
qu'a pas eu de bol! (allez voir la vidéo, elle est géniale)


à Célestine: je suis come toi, et le gattaz, fils de son père, a tout du requin, déjà que Laurance Parisot ne m'inspirait que de la défiance.


Faut être clair: on a un président de droite, téléguidé par des gens qui n'en ont que faire du social...

Celestine 15/01/2014 18:48


Moi quand j'entends que le MEDEF est plutôt content d'une mesure prise, je me dis...ouh la!

Daniel 15/01/2014 12:15


Ooops! Tout d'abord mes excuses: en relisant mon commentaire, je m'apperçois que le ton de ma remarque est très agressif, je ne sais plus ce que j'avais en tête hier, j'aurais dû tourner ma
langue un peu plus dans ma bouche...


Bien évidemment, ma colère était dirigée contre ceux qui utilisent la TVA pour justifier d'une augmentation de prix.


Je maintien toutefois ce que j'ai dit au sujet de la TVA: les seules personnes qui paient la TVA sont les acheteurs finaux. Comme vous l'avez bien noté, à chaque étape, la TVA est répercutée en
aval (déduite du montant payé en amont) pour être reversée à l'état. D'ailleurs, la comptabilité dans les entreprises prend toujours les coûts Hors Taxes en compte. 


Ne nous méprenons pas, la TVA est une taxe fort bien ciblée: c'est une taxe qui touche le consommateur final. Quand la majorité du salaire est dépensé pour les nécessités de survie, la TVA est
tout simplement un impôt.


Dans une émission récente sur France Culture (http://www.franceculture.fr/emission-l-economie-en-questions-france-2014-objectif-entreprises-quelle-place-pour-la-russie-dans-l ),
un des invités a souligné qu'il y avait eu un changement de terminologie au Medef il y a trente ans: les cotisations sociales on été rebaptisées "charges". Maintenant, tout le monde parle de
charges, en oubliant que c'est de l'argent gagné par le travail, et économisé en vue de l'alimentation des régimes sociaux.


J'aimerais bien qu'on parle un peu plus de la contribution du coût du capital dans le coût du travail. Lorsque 15% par an (ou parfois plus) sont ponctionnés sur le dos des travailleurs pour
rembourser le prix d'achat de l'entreprise, j'appelle ça du vol.


Les pantins politiques peuvent faire tous les moulinets de bras qu'ils veulent, la société telle qu'elle a évolué n'a que faire des pauvres, sinon comme épouvantail à ceux qui lèvent la tête de
leur labeur: si vous n'acceptez pas la loi du marché, vous allez vous retrouver au chômâââge.


Les ajustements ici et là ne vont pas résoudre les problèmes fondamentaux: à quoi sert la société?

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture