Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 00:31

 

klotz cauvin2Comme tout le monde, j’ai adoré « E=mc2 mon amour » de Patrick Cauvin, et aussi « les innommables »,  roman inclassable publié sous son vrai nom, Claude Klotz.  Les aventures d’une famille préhistorique que Klotz a eu l’idée géniale d’affubler de prénoms genre Jean-Pierre et Marie-Thérèse (je ne me souviens plus exactement) en arguant avec justesse que les nommer Hulk ou  autre onomatopée n’était pas plus crédible. Ce qui créait un anachronisme hilarant.

C’est cependant sur un livre tout à fait sérieux que j’étais allée l’interviewer. « Je ne veux plus aller à l’école », où ce professeur de lettres se demandait comment  l’Ecole, dont la vocation merveilleuse est  de transmettre la connaissance à des enfants par définition curieux, avait pu devenir cette institution où élèves et professeurs se rendaient chaque lundi matin en ayant mal au ventre.  

cauvin klotzProf de lettres, Claude Klotz/Cauvin mettait son dégoût de l’école sur son passé de cancre. Je lui dis que tout prix d’Excellence que je fus et apparemment bien intégrée à l’institution scolaire, j’avais ressenti le même malaise, l’impression que l’école était en dehors de la vie.

De fil en aiguille, nous avons sympathisé, si bien qu’après m’avoir confirmé que le « Povchéri » sur lequel même les vêtements neufs tombaient comme des guenilles, c’était  lui, Claude Klotz me confia : « Je meurs d’envie d’avoir des bottes pointues de cow-boy, mais à mon âge, c’est ridicule, n’est-ce pas ? » - Pas du tout. Si vous en avez envie, faut vous en acheter. – Je n’ose pas. »  Je lui  ai alors proposé de l’accompagner dans ses recherches, et nous voici déambulant devant les vitrines sans qu’il y trouve son bonheur. Jusqu’à ce qu’il aperçoive les bottes de ses rêves aux pieds d’un jeune homme dans la rue : « C’est des comme cela que je voudrais ! » J’ai abordé  le jeune homme, lui ai demandé où il les avait trouvées, il nous donna l’adresse, et c’est ainsi qu’à 17h, Patrick Cauvin repartit chez lui chaussé comme un cow-boy.

cauvin.jpgLe lendemain, je l’appelai : « Elles vous plaisent toujours, vos bottes ? – Pensez, j’ai dormi avec ! »  Cet épisode a initié une amitié de plus de vingt ans où rituellement, chaque année, nous déjeunions ensemble pour parler de tout et de rien : d’écriture, des mœurs de l’édition  (« Durant des années, disait-il, j’ai été éperdument reconnaissant à mon éditeur d’accepter de me publier. Jusqu’à ce que je réalise qu’il changeait de voiture chaque année et que je continuais à lui apporter mes manuscrits à mobylette !  ). Nous parlions aussi d’amour, du temps qui passe, de Johnny Hallyday, de cinéma et de Marseille qu’il aimait passionnément (sans oublier l’OM). Cela l’amusait que je l’appelle chaque année pour ce rendez-vous rituel : « Effectivement, vous êtes d’une inaltérable fidélité ». 

Fin juin, j’avais laissé un message sur son répondeur pour notre déjeuner. Mardi dernier  j’en parlais à un ami : « C’est bizarre, Patrick Cauvin ne m’a pas rappelée, cela ne lui ressemble pas. Il est d’une telle gentillesse. » J’ignorais qu’il menait depuis plusieurs mois un combat contre le cancer et que celui-ci, comme trop souvent, avait gagné le 13 août. Avec son humour, Claude Klotz aurait remarqué que c’était un vendredi 13.

Après Laurent Terzieff et Bernard Giraudeau, cet été n’est décidément pas tendre.. .

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Françoise 23/08/2010 13:34



à TB: et je crains que cela ne s'arrange pas avec les années


à Denis: peut-être parce que les profs ne quittent jamais l'école?


à ambre: d'accord avec toi, saloperie de maladie... de civilisation dit-on


à Blutch: merci, j'avais envie de dire un peu sa gentillesse et son humour


à Andiamo: tu as eu raison, il faut laisser parler l'enfant qu'on porte en soi



Andiamo 22/08/2010 13:11



Une petite larme le jour de mon retour : elle est dure à porter l'absence de l'ami.


A trente ans passés je m'étais acheté un par un cela va de soi toute la collection "Tintin et Milou" et ce, sans aucune gêne que ce soit !



Blutch 20/08/2010 10:59



Merci pour ce partage.
Blutch.



ambre 20/08/2010 10:07



c'est le cancer qui n'est pas tendre, .. hélas ..



seignez denis 20/08/2010 09:02



L'école  en dehors de la vie , c'est tout à fait vrai. C'était déjà comme cela dans les années soixante et ça n'a fait qu'empirer!



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture