Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 14:13

 

... Secrètes car je m'y livre quand je suis seule chez moi... sans aucune honte, d'ailleurs, plutôt une intense jubilation.

Donc, ces jours là, je surfe sur des sites riches en perles vintage, que devraient m'interdire mon QI et mon évidente modernité. (par exemple mes penchants geekette qui m'ont fait adopter Linux. Pas Linus, le petit garçon à couverture de chez Snoopy, Linux, avec un X... comme film X)

Ainsi ai-je redécouvert que si le succès du gangnam style, visionné des millions de fois et parodié des milliers peut surprendre, il n'y a pas de quoi crier à la décadence de la civilisation ou alors celle-ci a commencé il y a longtemps. En 1962, la chanson d'un sympathique chauffeur de taxi nommé Pierre Perrin resta en tête du hit-parade durant neuf semaines. Il s'agissait du Clair de lune à Maubeuge, succès si improbable qu'il donna lieu à un film éponyme sur Perrin, dont ce fut le seul succès.

 

 

 

Pierre Perrin est mort à 60 ans en 1985, totalement oublié. A tel point que certains attribuent aujourd'hui cette chanson à Bourvil voire à … Claude François, qui se contenta de la chanter dans une version twist réjouissante de ringarditude.


Parmi mes perversions inavouables quoique déjà avouées, il y a le concours Eurovision de la chanson, dont le charme qu'il exerce sur moi s'explique aisément. Il me suffit d'entendre le commentaire ampoulé du commentateur et les envolées lyriques de l'orchestre ( sur un texte de Françoise Dorin, excusez du peu) pour me retrouver presque 50 ans en arrière, pelotonnée sur le canapé du salon, en compagnie de mes parents non seulement vivants mais dans la force de l'âge.

 

 

 

 

2 distrib prixEcouter ces chansons, c'est retrouver instantanément- et physiquement- le bien-être d'alors, le goût d'éternité et de tendresse d'une époque qui me semble parfois appartenir à une vie antérieure tant les protagonistes qui peuplaient mon enfance- y compris des copains de classe- sont aujourd'hui plus nombreux dans l'au-delà que dans l'eau d'ici.

Il y a bien des années, dans une vie antérieure, je me souviens d'une grand-mère qui m'achetait le jeudi des Paille d'Or et le Journal de Mickey, d'un grand-père sortant solennellement de son gousset les "cent francs du dimanche", devenus un franc en 1959 ou 1960, d'une petite fille aux yeux amande qui me ressemble.

Dans ma vie antérieure, Jean, tu vivais et riais. J'ai parfaitement en mémoire l'éclat de tes yeux si noirs, ton sourire et ta voix. L'épaisseur de ton cou, comme un cou de taureau, qui te faisait paraître si solide. Tu es mort et pourtant toujours si vivant, si présent dans ma vie d'aujourd'hui. Décidément, la mort n'est jamais vraiment où on l'attend...

Benoîte Groult a raison : les strates de notre vie ne s'effacent jamais. A l'intérieur du corps qui change demeurent, intactes, la petite fille, l'adolescente et la jeune femme que l'on fût. Avec les mêmes émotions et sensations, que font renaître ces ringardises que j'exhume.

 

 

Pour clore sur une note joyeuse, j'ai déniché une chanson en franco-allemand adaptée à ce jour où l'on s'interroge sur l'avenir du couple France/Allemagne (pas en sport, en politique) et qui aurait été encore plus adéquate si Angela Merkel n'avait pas gagné. Le décalage entre le son et l'image fait de cette chanson sentimentic et romantale un hilarant joyau.

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

françoise 29/09/2013 13:24


à TB: effectivement, tes frères et soeurs étaient bien patients :)


à Andiamo: il paraît que l'enfant que l'on fût ne meurt jamais en nous... quoique certains adultes me semblent être nés vieux et rassis


à Ambreneige: hier, soirée à la maison avec douze personnes qui ne se connaissaient pas entre elles pour la plupart. L'unité s'est faite en braillant de ces vieilles chansons qui font partie de
notre patrimoine émotionnel. Ce n'est pas la nostalgie qui nous animait, plutôt une intense jubilation.


à lüko: merci pour ces informations sur ce clair de lune quasiment aussi connu que la sonate du même nom de Beethoven :) Je m'en vais de ce pas consulter vos liens.

Lüko 28/09/2013 19:58


Après quelques segondes j'avais reconnu cette chanson de la lune sur Maubeuge -- c'est bel et bien le fameux "Nichts ist so schön, wie der Mond von Wanne-Eickel", publié en 1962 en allemand par
le groupe "Friedel Hensch und die Cypris". Ecoutez: http://www.youtube.com/watch?v=PZ0rHxPYcfA


J'usqu'aujourd'hui je pensais que cette chanson "rien n'est plus belle que le lune de Wanne-Eickel" était une création originale allemande, mais c'était vraiment la reprise de la lune sur
Maubeuge de Pierre Perrin.


La chanson est toujours vivant en Allemagne, quelques fois oublié par la presse pour quelques années, mais repris plus tard encore une fois. Il y en a plusieurs version et reprises. Ici il y a le
texte allemand: http://www.4680wanne-eickel.de/119.html et le lien en bas de la page mène vers une histoire de cette chanson.



Wanne-Eickel est une ville dans le district de la Ruhr, ou on creusait du charbon.



L'administration de la ville se sentait d'abord offensé qu l'on se moque de la ville, mais peu après ils avaient compris le potentiel de publicité pour cette petite ville minière dans la Ruhr.
Ils on acheté 5000 des disques et les ont donné en forme de compliment de la ville.



Une fabricant local produisait un liqueur nommé "Der Mond von Wanne-Eickel". Un café so nommait après la lune. En 2004, un nouveau téatre (privé) de comédies se nommait le "Mondpalast" (Palais de
la lune). Pour le quarantième anniversaire de la chanson en 2002, la ville de Herne (Wanne-Eickel avait été incorporé dans sa voisine Herne) avait obtenu une licence the produire une impression
limité en CD de la chanson. En 2012, le télé regionale WDR rappellait le cinquantenaire de la lune de Wanne-Eickel: http://www.youtube.com/watch?v=4yGnc0u5cLY



En cherchant sur le Web avec le titre "Nichts ist so schön, wie der Mond von Wanne-Eickel" on trouvera d'avantage de choses.

ambreneige 27/09/2013 09:17


Comme ça me fait drôle de redécouvrir toutes ces "perles" ... c'est vrai qu'il y a des chansons qui ont le don de nous propulser des années en arrière !


décidément, en ce moment un peu partout sur les blogs c'est "back to the past" !!


Merci en particulier, Françoise, pour Udo Jürgens je le croyais oublié, celui-là, ben même pas !


Bon week-end à vous

Andiamo à la mer 25/09/2013 11:02


Je viens de l'écrire chez Célestine, nous avons deux vies l'enfance et tout le reste, l'enfance pour mi en tous cas c'est véritablement une vie dans ma vie.. C'est incroyable...

Tant-Bourrin 24/09/2013 19:11


Il n'y a pas que les disques de légende qui me font émigrer aux strates ! Je peux bien l'avouer : mon premier 45 t, que j'avais demandé pour noël alors que j'étais encore en petite section de
maternelle, était celui-ci...


http://www.youtube.com/watch?v=WDiuNiqCl2M


Mes frères et soeur se souviennent d'ailleurs sûrement encore avec émotion d'un voyage de famille dans la vieille Aronde durant lequel je leur avais chanté le refrain en boucle pendant deux
heures sans discontinuer ! Rétrospectivement, je me dis que j'ai eu bien de la chance de ne pas être jeté par la fenêtre ! :~)


 

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture