Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 16:23

ternaux.jpgCatherine Ternaux, écrivain et philosophe, vient de publier un essai: "La polygamie, pourquoi pas?" chez Grasset. En lisant ou écoutant ses interviews, on retrouve, quasi textuellement, tout ce que j'ai écrit dans "Aimer plusieurs hommes" ou "le Guide des amours plurielles" et tout ce que disent les pluriamoureux interviewés depuis que le thème des amours plurielles excite les medias du monde entier. Les interrogations: pourquoi est-on sommé de "choisir" quand on aime une nouvelle personne? Pourquoi cet attachement au couple monogamique quand il se termine une fois sur deux par une séparation? Pourquoi nier l'évidence quand la réalité montre que la majorité des personnes aiment plusieurs fois dans leur vie et que, à chaque fois, il y a eu une période où elles les aimaient simultanément... et auraient bien continué si la société ne leur imposait de choisir?

amis.jpgEt surtout: pourquoi serait-il mieux d'aimer une seule personne que plusieurs? A cause de l'engagement? Non, pouisque l'expérience montre que les pluriamoureux sont extrêmement sensibles aux engagements amoureux qu'ils prennent, et attentifs à toutes les conséquences que ceux-ci entraînent pour l'ensemble des personnes aimées (et les enfants qui en découlent parfois). En fait, comme le dit un prêtre dans une des interviews où apparaît Catherine Ternaux: "la difficulté est que l'on a envie d'être l'unique de quelqu'un". Concevoir de ne pas l'être exige une solide confiance en soi et en l'autre, comme le soulignent  les pluriamoureux qui le vivent. Or ces confiances ne sont pas données à tout le monde, elles dépendent de l'enfance, de la façon dont on s'est construit, etc... ce qui explique que loin de vouloir "remplacer la mçnogamie par les amours plurielles" comme le croient trop souvent les détracteurs, les pluriamoureux n'ont de cesse de répéter qu'il s'agit d'un choix difficile, semé d'embûches, et qui ne convient pas à tout le monde.

première couvQu'apporte de neuf le livre de Catherine Ternaux? Une réflexion purement théorique puisqu'elle même est mariée et monogame. Alors que mes écrits et les interviews des pluriamoureux relevaient d'une démarche scientifique "Claude Bernardesque": j'expérimente et j'en tire une réflexion... " avec le reproche implicite des contradicteurs "Vous essayez de vous justifier...", le livre de Catherine Ternaux apporte au pluriamour, polyamour, amours plurielles, polygamie... une réflexion philosophique et sociologique distanciée, plus la caution d'une auteure philosophe... et celle des éditions Grasset qui ont gros pignon sur rue.

Tout ceci apporte de l'eau à notre moulin, que par les temps qui courent, il est bon de boire à sa soif.

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans EROS
commenter cet article

commentaires

francoise 09/06/2012 12:20


a anisee: pas facile effectivememt d"avoir un compagnon mono et de devoir cacher sa vraie nature, mais sachez que meme des hommes poly peuvent avoir du mal avec leurs instincts possessifs et
c"est un long travail que de les apprivoiser et les rassurer. C"est aussi ce qui fait l"interet de ce choix: devoir tout inventer, construire soi meme sa vie amoureuse, loin des cliches


a txema: merci


a angelina: c"est vrai que le vecu a la force du vrai, mais c"est interessant aussi de voir que le pluriamour sort de son cercle et interpelle des personnes mono, preuve que mes reflexions et
celles d"autres polyamoureux ont eu de l"echo


a Jill: vus ne pouvez aavoir toutes les inepties que j"a entendues et entends encore, mais je me suis exercee a ne pas y etre trop sensible...

Jill 07/06/2012 20:05


Merci Françoise pour la découverte de ce dernier ouvrage sur le polyamour. J'ai vraiment retrouvé beaucoup de ressentis et un peu de mon propre vécu dans vos propres ouvrages.


Je trouve gonflé mais c'est certainement une réaction "classique" que de penser que vous justifiez par vos écrits un choix de vie qui me parait clair et sain.
J'imagine que vous avez du faire preuve de zénitude face à une telle mauvaise foi :D.


Amicalement...

Angelina 31/05/2012 20:54


Bonjour Anisée,


Je vis exactement la même chose que vous et je comprends donc très bien cette difficulté. J'ai mis des années à comprendre que j'étais une polyamoureuse et suis tombée sur un homme qui refuse
tout à fait cette perspective. Mais à l'époque, j'étais bien incapable de dire qui j'étais et je pensais que mes tendances (de polyamoureuse, mais ce vocable n'existait pas dans mon esprit était
un défaut à corriger). Après 7 ans de vie commune (sans changement, malgré des efforts de remise en question pour entrer dans le schéma monogame) et être tombée sur les ouvrages de
Françoise Simpère, j'ai compris qui j'étais.Je n'ai évidemment pas le tact de Françoise Simpère. C'est donc un long cheminement, une longue bataille avec le risque de perdre le père de mes
enfants, avec un sentiment de perte parfois, mais ce désir reste plus fort, ce rêve dirai-je de pouvoir le vivre vraiment (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui).


 


Merci à Françoise de nous faire découvrir cette auteure, mais je crois que votre fraîcheur, votre pragmatisme sont quand même irremplaçables, avec cette humanité qui vous va si bien, cet amour
DES autres et de la vie.

Txema 31/05/2012 14:02


Je ne puis qu'être en accord avec vous, vous l'écrivez tellement bien et le defendez encore mieux...


A très vite de vous lire à nouveau

Anisée 30/05/2012 22:19


Je vous lis. J'ai lu votre guide des amours plurielles... Et si le mode de vie que vous défendez me plait, il me reste une immense difficulté. Comment fait-on lorsu'on se sent soi-même une âme de
polyamoureuse (j'ai deux amours depuis longtemps) et qu'on vit avec une personne qui, pour des raisons de vécu, ressent le besoin d'être "l'unique" dans le domaine affectif.


Je suis donc une "vilaine" femme infidèle... Qui ne se résoud pas à faire souffrir un des hommes qu'elle aime, parce qu'il refuse, ou n'a simplement pas la capacité d'entendre qu'on peut aimer
autrement.


C'est magnifique d'aimer au pluriel. Lorsqu'il s'agit d'une évolution personnelle, il est parfois bien dur (impossible?) de le partager avec celui avec qui on vit..

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture