Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 13:26

Icare.jpgTout le monde ou presque a entendu parler de l’expérience du psychosociologue américain Stanley Milgram, popularisée par le film « I, comme Icare » de Henri Verneuil (avec Yves Montand dans le rôle principal). Donc, au début des années 1960, Stanley Milgram avait élaboré une expérience destinée à évaluer le degré de soumission à l’autorité. Recrutés par petites annonces, des hommes ordinaires participaient à une recherche pour, leur disait-on, déterminer les effets d’une punition sur la mémorisation. Ils devaient envoyer un choc électrique à un apprenant chaque fois que celui-ci se trompait en essayant d’apprendre une liste de mots. Chaque choc était plus fort que le précédent et pouvait atteindre 450V, soit une intensité mortelle. Les deux hommes ne se voyaient pas, mais celui qui envoyait les chocs électriques entendaient les cris de douleur de l’apprenant. Cris de douleur factices, en fait, puisque l’apprenant était un comédien, les chocs électriques étaient un leurre, et le but de l’expérience était de vérifier si une personne ordinaire en situation d’en torturer une autre était capable de le faire jusqu’au bout. Si elle hésitait à poursuivre l’expérience, l’expérimentateur garant de la scientificité de la procédure lui ordonnait de poursuivre…

Les résultats de l’expérience furent stupéfiants : aucun participant ne s’arrêta en-dessous de la décharge censée envoyer 300V, et 66% allèrent jusqu’à 450V.

mai68.jpgOui, direz-vous, mais c’était dans les années 60, à une époque où le respect de l’autorité et de la hiérarchie évacuait toute idée de rébellion. Depuis, il y a eu mai 68, les rebelles seventies et la disparition de l’autorité ! Que nenni, mes amis, car l’expérience, renouvelée une vingtaine de fois dans le monde avec quelques variantes, a toujours donné la même proportion de soumis, à savoir 60 à 66%.

Mercredi 17 mars- c’est-à-dire demain, pour une fois restez devant votre TV ou allez regarder celle du voisin, ou laissez-vous enfermer dans un magasin plein de TV allumées pour regarder le documentaire de Christophe Nick « le jeu de la mort » qui reprend, en l’adaptant,l’expérience de Stanley Milgram. Il ne s’agit pas de vérifier la soumission à l’autorité- quelle est l’autorité d’une animatrice télé ?- mais la soumission au media TV, si fascinant- je l’ai déjà écrit ici VU A LA TELE...  que « passer à la TV » donne plus d’aura qu’aucune autre activité professionnelle.

Dans ce jeu télévisé factice- mais auxquels les participants croyaient dur comme fer, 80% des questionneurs vont jusqu'au bout à mesure qu'il se transforme en séance de torture. Seulement 16 des candidats ont abandonné le jeu, résistant à l'autorité de la télévision, incarnée par une jeune animatrice connue, Tania Young. La TV se révèle plus forte que l’autorité scientifique pour imposer des comportements répréhensibles…

"Les questionneurs ne sont pas dominés par un rapport hiérarchique mais sous l'emprise du pouvoir de la télé. Un système qui écrase, un totalitarisme tranquille", conclut Jean-Léon Beauvois, chercheur en psychologie sociale, qui a participé à l'expérience. Les questionneurs n'osent pas affronter l'animatrice en qui ils ont confiance - la télé ne peut pas faire ça ! - et face à laquelle ils sont seuls. Or "un être seul confronté au pouvoir devient l'être le plus obéissant qui soit".  "En démarrant l'expérience, on ne pensait pas que la télé avait autant de légitimité", confie Christophe Nick. La télé, quand elle décide d'abuser de son pouvoir, peut faire faire n'importe quoi à quasiment n'importe qui.

OK, elle n’est pas encore allée jusqu’au jeu de la mort, mais elle réussit déjà à convaincre des participants de manger des vers de terre (Koh-Lanta),  de jouer avec des araignées alors qu’ils en ont la phobie (Fort Boyard) de baiser sous les caméras (Loft Story) ou de regarder benoîtement leur copine se faire sauter par un séducteur (l’Ile de la Tentation.)

capitalisme-malade.jpgLueur tout de même dans cette glauquitude d’un media qui ne se contente pas de vendre des parts de cerveau disponibles mais vide au préalable ces parts de cerveau de tout esprit critique : comme dans l’expérience de Stanley Milgram des années 60, les participants osent se rebeller et refusent de torturer autrui si un quidam extérieur vient dire qu’il trouve l’expérience inadmissible. Comme quoi, il suffit de quelques rebelles, d’un petit contre-pouvoir, d’une poignée d’activistes capables de dire « non » pour freiner l’innommable. Et c’est pourquoi mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche.

 

rebelle_fran_oise_1973.jpg

 

 Actualité "Aimer plusieurs hommes": le site fonctionne, Paypal aussi (pas aussi vite que les chèques malgré les apparences...) et si Nadine Morlot lit ceci, qu'elle me renvoie son adresse, son livre m'est revenu pour cause d'adresse introuvable! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

seignez denis 22/03/2010 03:33


Eh oui Françoise , les divergences ne  sont pas forcément éternelles   et lorsqu'il y a accord  , c'est bien de le noter !


Françoise 19/03/2010 09:40


à Frédéric: bien d'accord, la vraie vie est ailleurs, mais comme disait le doc, les français passent aujourd'hui plus de temps de vie devant la TV qu'au travail. Quant aux amis, aux amours, ça doit
venir loin derrière! En tout cas, plus que le rôle de la TV, j'ai trouvé intéressantes les analyses des comportements et contextes qui mènent à la soumission.
à Blutch et Denis: que voilà un événement historique, vous êtes d'accord!!!


seignez denis 19/03/2010 02:26


Et là , pour une fois ,   je suis d'accord avec toi  Blutch !


Blutch 18/03/2010 23:06


Une citation que j'aime bien

Le prix de la liberté, c'est la vigilence éternelle.

Le dangereux révolutionnaire qui a préféré çà est un certain Thomas Jefferson, qui  bien avant GW Bush avait occupé la place.
Blutch


Hiatus 18/03/2010 10:52


Bonjour à Tous,

Si vous voulez approfondir vos connaissances sur ce sujet :

"Expérience de Wilgram" sur Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

Et un excellent livre du même auteur, "Soumission à l'autorité"
http://www.amazon.fr/Soumission-%C3%A0-lautorit%C3%A9-Stanley-Milgram/dp/2702104576/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1268905602&sr=1-1

Bonne route à tous


Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture