Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 11:36

 

                                      Je vous avais parlé de ce collectif lors de leur premier appel : 

camillelacourt3Depuis, le collectif Appel de la jeunesse a démarré une série d’actions visant à accélérer la prise en compte des déterminants environnementaux, qui expliquent en grande partie les maladies chroniques actuelles qui affectent de plus en plus de jeunes.

Le 31 mars 2011, à 12h30, ils organisent un Happening devant l’Assemblée Nationale auquel tout le monde peut participer pour lancer la campagne  

«Générations Cobayes Non Merci ! » 

Ils demandent en priorité l’interdiction du Bisphénol A dans les plastiques alimentaire. Cette molécule est un des perturbateurs endocriniens les plus répandus dans notre environnement qu’on retrouve dans de nombreux objets de consommation courante et également dans notre organisme. Or les perturbateurs endocriniens sont une clé d’explication importante de la progression des maladies chroniques.
Les preuves scientifiques de la toxicité du BPA sont accablantes chez l’animal depuis plus d’une décennie et se confirment chez l’Homme depuis plus d’un an. Ces dernières études montrent une altération de la qualité du sperme, des troubles du comportement chez les enfants ( hyperactivité notamment) et un lien de plus en plus avéré entre BPA et puberté précoce.
L’exposition au BPA ne relève pas d’un choix individuel (contrairement au tabac ou à l’alcool par ex). Demander l’interdiction du BPA dans les plastiques alimentaires, notamment le revêtement intérieur blanc de beaucoup de boîtes de conserves, c’est prévenir la source de contamination principale et contribuer à un meilleur état de santé des générations présentes et à venir.
"Nous ne voulons plus être exposés à la pollution chimique à notre insu, disent-ils. Nous ne voulons plus faire partie des générations cobayes. Nous demandons à celles et ceux qui décident de notre avenir de passer des intentions aux actes !
Déclaration de l’OMS Europe (11 Septembre 2006) : « les maladies non transmissibles (chroniques) causent 86 % des décès et 77 % de la charge de morbidité » (…) il est possible de les réduire fortement (80 % pour les principales MCV et le diabète, 40 % pour les cancers)
Selon le National Institute of Environmental Health Sciences, 2 cancers sur 3 sont liés à l’environnement, Rapport « Cancer and the environment » 2003 NCI NIEHS (Lichtenstein 2000)
Plus d'informations : www.generationscobayes.org - www.stop-bpa.fr

 

Pourquoi une photo de Camille lacourt? Pour le plaisir, mais aussi parce qu'il fait partie des jeunes menacés par la dégradation de l'environnement, on se rend mieux compte de la perte quand elle est visible  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

françoise 30/03/2011 20:01



à Pascal Conges: merci et j'espère à demain devant l'Assemblée.



Pascal CONGES 26/03/2011 22:49



L'appel de la jeunesse vous remercie grandement de l'écho que vous faites à ses actions !


Et à titre personnel, je vous félicite pour votre blog qui est drôle et très bien rédigé. 


Le webmaster du/des site(s) de l'Appel de la Jeunesse.



françoise 25/03/2011 11:29



à Reynald et marin: tout à fait d'accord, les problèmes écologiques ne sont pas un épiphénomène qu'il faut corriger au coup par coup. Chaque fois qu'on les analyse, on s'aperçoit qu'ils sont la
résultante logique d'un système (capitalisme financier pour ne pas le nommer). Alors oui, on ne les résoudra qu'en changeant radicalement de logique et de système. La manifestation des jeunes est
surtout intéressante pour montrer une colère et, ce qui est plus grave, une peur devant l'avenir. Je suis d'accord avec vous, marin, cela me gêne aussi de voir Yann Arthus-Bertrand gaspiller
autant de carburant pour aller photographier "la terre vue du ciel" et construire un empire d'affaires "vertes".



Marin 25/03/2011 09:27



En fait tout cela revient à poser, plutôt à fabriquer une équation économique. Nous vivons dans le modèle de la surconsommation et de la surproduction. Certains économises, dont des chinois du
gouvernement, commencent véritablement à intégrer le coût écologique des choix des politiques éconoomiques menées. Là une brèche s'est ouverte pour le monde libéral, et ils ont crée la valeur
carbone (etc) et autres fumisteries pour continuer à faire du fric en valorisant, comprendre monétarisant les dégâts écologiques), sans pour autant les éviter.


Il s'agit de réfléchir ausx besoins réels et fondamentaux dont nous avons besoin, de réfléchir à comment les produire, les transporter et les consommer, sans oublier la part nécessaire de
recherche et développement. Nous arrivons doucement ainsi au concept de décroissance, mas pas de décroissance économique ou de qualité de vie, car là il s'ait d'améliorer la chose, mais de
décroissance du monde de la finance et des spéculations en tous genres.


L'homme vit plus dans le réel, mais dans un monde virtuel ,dématérialiser. Malheureusement, même  avec des accidents pseudo-technologique comme à Fukushima, beaucoup ont du mal à se rendre à
l'évidence. Pouruqoi pseudo-technologique, car c'est un accident purement dû à la financiarisation du système et même de la sécurité. Tepco a toujours volontairement tailler dans tous les budgets
pour assurer et privilégier le rendement financier, étant naturel à sa philosophie capitalo-libérale.


Donc, si nécessaire que soien toutes ces micro-manifestations qui demandent des régulation sur les parties émergées de l'iceberg, mais ne remettent souvent pas en cause les fondement des dérives.
Ils organisent plus des arbres pour cacher la déforestation derrière l'arbre (je parle en général Françaoise, non nécessairement vôtre exemple,, je pense plus à du genre Maud Fontenoy et ses
descentes en rappel d'hélico sur Paris pour de tel manifestation pro-vertitude).


Tout ceci est un choix de société, pas de telle ou telle molécule ou mode defabrication. Le combat est à chacun sur  soi-même en premier et collectivement en dessinant une nouvelle société,
ne croyez-vous pas ?



Reynald 24/03/2011 15:33



Les industriels qui empoisonnent l'air, l'eau et les aliments prétendent que c'est inéluctable. Pourtant, avant les années 60, la nourriture bio était incontournable.
Peut-être aurons-nous une porte de sortie le jour où le crime économique sera correctement pénalisé.
Le maintien du Médiator 12 ans après les premières interdictions devrait correspondre à un crime de sang.

Personne ne doit pouvoir invoquer "Qu'en l'état des connaissances scientifiques, il n'était pas possible de savoir que c'était néfaste". C'est un peu comme un tueur qui dirait à ses juges "Qu'en
l'état de ses connaissances techniques de l'époque, il ne pouvait rien savoir du rapport de cause à effet qu'il y a entre le fait de presser sur le petit truc qui dépasse sous le canon du
révolver et le départ de la balle mortelle"...



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture