Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 16:54

Individuellement, le militaire peut être charmant et humain : il n’aime pas la guerre, il aime son pays. Il n’est pas agresseur, il défend la Nation (le ministère est celui de la Défense, pas de la guerre, pudeur sémantique…) Sur le terrain, il agit et obéit, c'est une mécanique formée pour cela : « Réfléchir avant de tirer, m’a dit l’un d’eux, c’est risquer de se faire tuer par l’ennemi qui tire sans réfléchir. » L’état d’âme retarde l’action… Mais il faut les voir après le conflit. Pas tellement les Gueules cassées ou les estropiés physiques dont on s’occupe parce que ça se voit, mais les âmes cassées et les estropiés du psychisme, dont les civils pensent qu’ils ont eu de la chance de revenir sans une blessure…

film_joeyx_noel_2.jpgCeux que la Grande Muette a conditionnés à se taire ne peuvent dire l’horreur des combats et des tortures, l’horreur de voir des enfants éventrés en Bosnie, des familles massacrées en Irak, des bombardements sur des villages (oups! quelle malheureuse bavure !) et l’horreur de participer à des guerres dont ils savent qu’elles ne sont pas  « justes » ni même justifiées par autre chose que des intérêts économiques : « Derrière chaque guerre, cherchez le pétrole ou les matières premières. » Ces soldats là, pas ceux de l’Etat-major, reviennent meurtris et muets, incapables de partager ce qui est de toute façon irracontable à qui ne l’a pas vécu. Ils cauchemardent, dépriment et parfois pètent les plombs… Cassés.  La casse commence dès l’engagement.

mil3.jpgAu cours de mes pérégrinations SNCF d’avril, j’ai passé trois heures assise par terre dans un wagon, en compagnie de jeunes engagés d’un régiment d’infanterie. Des gamins- 18 à 22 ans à vue de nez- tous pareils avec leur coupe rase et leurs muscles tatoués, tous fascinés par ce qu’on leur enseigne à coup de trique, subjugués et craintifs devant la hiérarchie militaire. Celui qui a déjà fini ses classes, avertit les autres : «A l’inspection de ton fusil, ils trouveront toujours un truc qui cloche. J’ai usé 200 cotons tiges à nettoyer le fût du canon, le sergent y a gratté son ongle et ramené deux grains de poussière. Il a gueulé : « Tu recommences, minable ! »  Surprenant comme ces gamins, qui se seraient sans doute insurgés contre l’autorité des profs au collège se laissent humilier sans broncher par les militaires…

guerre1.jpgUn jeunot raconte la leçon de marche au pas en chantant. Refrain raffiné de l’exercice : « Ma baïonnette dans ton cul », à répéter crescendo, sur un rythme belliqueux. « Au début, on n’y arrive pas, on commence toujours trop aigu, alors le sergent nous traite de gonzesses : « Sucez des cailloux et buvez des bières, vous deviendrez des hommes ». On chante comme un homme quand ça donne des frissons à tout le régiment, le chef l’a dit : « Certains d’entre vous vont même en pleurer… - De toutes façons, dit celui qui a déjà fait ses classes, on doit tous pleurer, ils nous l’ont dit. Soit de fatigue physique, soit de ras-le-bol quand on en a marre d’être insultés. Faut qu’on craque… »  L’autorité militaire a pour mission de casser les fortes têtes. Logique, car comment imposer autrement les horreurs de la guerre ? Aux jeunes du train, on a déjà dit que certains iront en Afghanistan, d’autres au Yémen. L’armée française s’attend à ce que ça pète par là, avec contagion possible vers le Pakistan. « En somme, dis-je, vous êtes là pour en chier ? – Bien sûr, madame, c’est notre boulot. –Et sans ce boulot, conclut l’un d’eux, on n’en aurait pas d’autre. » La guerre, remède au chômage… 

Lundi, conférence sur le désarmement nucléaire à la mairie du 2è, quelques jours avant la conférence sur le Traité de non-prolifération qui se tiendra à New York à partir du 3 mai prochain sur le constat suivant: une poignée de chefs d’Etat, dont on ne peut garantir totalement la santé mentale, ont droit de vie ou de mort sur la planète et ses habitants. En France, 24h sur 24, notre président peut déclencher l’arme nucléaire en une demi-heure. Ca fout les jetons, non, des fois qu’il se réveillerait du pied gauche ? (quoique gauche, il y a peu de risques)

A la tribune, un général ancien chef des armées explique qu’il a signé avec Michel Rocard un appel au désarmement nucléaire. Pour des raisons pratiques : la dissuasion chère au général de Gaulle ne serait plus adaptée aux conflits d’aujourd’hui, et elle coûte très cher. Personnellement, entendre un homme politique annoncer que son pays possède « de quoi détruire cinq fois la planète » me laisse rêveuse. Pourquoi 5 fois ? Parce que, dit le général, « posséder l’arme nucléaire est un signe de puissance. » Et celui qui en a une plus grosse que l’autre est content, c’est connu. Au risque de détruire toute vie sur terre. 

lego_guerrier2.jpgCependant, le général est plein de contradictions : il pense que la violence est inhérente à l'humain, puis soutient ensuite qu'il est possible d'imposer des règles de "bonne guerre" aux Etats. Il soutient que nucléaire civil et nucléaire militaire sont deux questions différentes, puis reconnaît que tous les pays qui se sont dotés de l’arme nucléaire ont commencé par construire des centrales nucléaires civiles (d’où les angoisses au sujet de l’Iran). Normal: les armes nucléaires sont fabriqués à partir de déchets nucléaires civils: l’uranium appauvri pour garnir des têtes de missiles utilisés en Irak, le plutonium pour les bombes. Depuis plus de 30 ans qu’elle cherche, l’industrie atomique ne sait toujours pas comment éliminer les déchets nucléaires : armes ou intégration de boues radioactives dans des matériaux de construction, rien de satisfaisant. Elle ne sait pas non plus quoi faire des centrales arrivées à bout de souffle. Le coût du démantèlement, vertigineux, n’a pas été intégré dans le coût du Kwh nucléaire qui cesserait aussitôt d’être rentable si on le faisait. ( il y a plus de 20 ans que les ingénieurs du nucléaire le savent…)

mort.jpgBref, le général est plus qu'ambigû à l'égard du nucléaire. Et aussi de la guerre. C'est son métier. Quand je lui suggère que supprimer l’armée, comme l’a fait le Costa-Rica qui n’a plus connu de guerre depuis 1947, ou comme cela existe en Islande, qui a des armes volcaniques assez efficaces mais pas d’armée non plus, il s’insurge : « Madame, vous comprendrez que je sois opposé à la suppression de l’armée. Vous rendez-vous compte ? Les militaires sont les seuls hommes qui ont le droit de tuer légalement. Si on supprime l’armée, ce sera le désordre, tout le monde aura le droit de tuer.

" Tout le monde? Et pourquoi pas personne?"


La logique militaire est décidément particulière…

 

coccinelle.jpg 

 

 

LE SITE www.autresmondesdiffusion.fr évolue, avec plein de nouvelles choses à lire, plus de clarté sur les moyens de paiement et un extrait du "CDI de Dieu" à découvrir avant d'offrir ou de s'offrir le livre. N'hésitez pas à vous y balader.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dido 06/05/2010 08:27



je pense que c'est quand un sujet chaud et compliqué pour qu'il n'y ait qu'une seule réponse, d'autant plus que je ne suis pas spécialiste en la matière, mais ne faisons pas de généralités, il
n'y a pas qu'un seul cas,



Françoise 02/05/2010 12:51



à commandant Gépé: merci de ces précisions sémantiques, qui n'empêchent pas, sur le terrain, que l'armée, la politique et la guerre soient intimement mêlées. Pour votre dernière question: ce
n'est s^purement pas la guette en soit qui pousse les soldats de retour d'Irak au suicide, ils sont entraînés au combat et à la peur. Pour ce que m'a dit un militaire qui en revenait, c'est le
sentiment d'une guerre injuste, absurde, dont on ne comprend pas les raisons. "J'ai le sentiment d'être du mauvais côté, du côté du Mal", ce qui est insupportable pour n'importe qui, y compris
des soldats.


à Orlando: merci de votre fidélité à des millieurs de kilomètres! Eh oui, l'armée qui tire et panique, ça existe. J'évoquais ce vendredi avec un militaire la récente bavure de soldats français
qui ont tué par mégarde 4 adolescents en Afghanistan, il m'a répondu: "si vous étiez sur le terrain, vous comprendriez qu'on tire sans hésiter, dans un pays où on sait qu'il ya des enfants
soldats. Alors, parfois, c'est une bavure". Ben oui... Quand un homme armé panique, ça peut être le carnage. S'il est sans armes, il ne nuit qu'à lui-même.


à Dido: l'armée qui pacifie, c'est une expression "politiquement correcte". En vrai, elle fait la guerre! En Algérie comme en frique (je suis née au Gabon, ait vécu 12 ans en Afrique noire) les
militaires français défendaient les intérêts politiques et économiques de la France et certains ressortissants français, pas les populations locales. Quiant à l'Islam, il se répand d'autant plus
vite qu'on le guerroie, car les islamistes- Ben Laden l'a déjà dit- sont fascinés par la mort et le combat alors que les occidentaux ont peur de la mort. Le martyre les fortifie. A un degré
moindre, tout le ramdam fait autour de la burqa a poussé à se voiler des femmes qui n'y auraient jamais pensé sans cela. Pour s'affirmer contre l'occident.


àSF: oui, des jeunes s'engagent faute de trouver du boulot et ne sont pas belliqueux a priori. Mais quid de la contradiction entre leur idéaux de paix et le fait qu'ils devront tuer au combat? Ou
ils pètent les plombs parce qu'ils ne supportent pas cette contradiction, ou ils s'habituent à tuer. Il paraît que ce n'est pas si difficile... hélas.


à Marin, encore: je n'ai pas traité d'imbéciles les fantassins que j'ai rencontrés, avec quij'ai même bien discuté, c'est la formation qu'on leur donne avec ces schémas bruts de décoffrage,
violent et machistes, que j'ai fustigés. Faut pas charrier non plus: si le militaire garde comme vous dites sa conscience libre et "de gauche" ou pacifiste, il ne peut pas, à un moment donné,
concilier ceci avec le fait de tuer, même si ce sont les ordres. Il doit se démettre et quitter l'armée, ou devenir schizophrène.


à Uscalde: le ministère de la Défense, à Paris, pporte encore sur son bâtiment la mention ministère des Armées. Je suis d'accord avec vouis: l'afrmée qui pacifie, c'est du pax-washing, comme
Total écolo est du green-washing. Ca veut avoir l'air de... mais ça n'a pas l'air du tout!


à Blutch: non seulement on "para bellum" de plus en plus avec l'idée de "dissuasion" nucléaire ou non, mais en plus c'est devenue une industrie si florissante que la troisième guerre mondiale est
d'abord économique: la majorité des conflits sur la planète viennent de la conquête du pétrole ou autres matières premières, le reste est une guerre économique pure, avec son cortège d'exclus.


à Micdevil, Marin, Andiamo: oui, la Grèce a gaspillé en s'équipant outrageusement contre un hypothétique conflit avec la Turquie, mais ça fait bien l'affaire des marchands d'armes. La guerre,
c'est comme le cancer. Ainsi que me répondait un cancérologue à la question "comment se fait-il qu'on mette si longtemps à vaincre les cancers? "Le cancer est un processus complexe, difficile à
comprendre, mais il ne fait pas oublier que, globalement, les cancers font vivre plus de gens qu'ils n'en tuent." Remplacez "cancer" par "guerre", ça marche parfaitement!


 


 



Marin 30/04/2010 13:34



Endiamo vous avez raison  àtous les degré. comme il estidiot de dire que les armes ont fait progresser les technologies : en effet que peut on dire d'une technoogie qui aurait pour 
conséquence de sauver quelques vies à l'hôpital et en ont tué au moins une égale quantité del'autre ... comme l'atome, comme ....Il n'est pas descend de parler de balance globalement positive.
Les armes répondent aux armes, point barre. Aux sociétés de créer un monde vivable et viable. Quand je vois les conneries objecter et la volonté de vouloir casser tout le social en france, je
pense qu'on prend le chemin d'un néant.



Andiamo 30/04/2010 13:28



Si l'homme avait déployé autant d'énergie et de moyens à combattre la maladie qu'à fabriquer des armes... Qu'est-ce qu'on raconterait le soir au J.T  ?


 


Pour les ceusses qui ne me connaissent pas : c'est à prendre au degré qu'ils voudront )



Marin 30/04/2010 09:23



mic a raison ,50 % de la dette d la Grèce vient du pétrole et d'achat d'armes récent ...



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture