Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 13:11

« Février 1975 : J’ai demandé à l’ouvreuse « un billet pour les Hautes solitudes » comme on réclame un aller simple pour nulle part. Et j’ai plongé dans le silence amniotique, fœtal. Voyage étrange en solitaire …  Une porte s’ouvre, un visage apparaît, triangulaire. Et puis, votre élan vers ce regard. Talent, sans doute. Véracité extrême des gestes trop étudiés. Qu’importe ? L’essentiel n’est-il pas qu’à ce moment précis se soit dénoué le nœud au fond de moi ? Sanglot immédiatement réprimé, regretté. Je croyais tellement ne plus en être coupable. Excusez-moi, le lyrisme est une de ces maladies que vous avez fait renaître en moi. »                                                          image du film deH-G Clouzot "la prisonnière"

la prisonnièreA 20 ans, alors que je cultivais une superbe et une superficialité propres à me prémunir, croyé-je, contre les chagrins de la vie, j’ai redécouvert le bonheur des émotions en voyant jouer Laurent Terzieff. Emotions si profondément intégrées par mon inconscient qu’elles sont ressorties sans aucune préméditation dans certains de mes écrits et dans des épisodes de vie qui me donnait une étrange impression de déjà vécu… reflet de scènes jouées ou mises en scène par Laurent Terzieff.  

TerzieffjeuneBien au-delà du comédien talentueux, bien au-delà de sa voix et de son regard, j’admirais sa façon de conduire sa vie comme une épure, uniquement nourrie par la passion des mots et du théâtre. J’admirais cet homme discret, marchant d’un pas rapide, avec sur l’épaule un sac plein de livres et des manuscrits qu’il recevait. A l’exact opposé de ceux qui ne veulent aujourd’hui qu’être stars. J’admirais le mystère de cet homme obstiné, passionné et profond. Sans le savoir il m’a tant apporté que les mots semblent dérisoires pour l’exprimer. Il restera pour moi une influence indicible.


« Palais royal si tendre et théâtre d’Orsay. Je me revois montant les marches du petit escalier et venant écouter pour la neuvième fois vos tirades que je savais à présent mieux que vous. Je me souviens avoir trinqué avec vous sur un vin du Poitou, je me souviens m’être noyée dans vos prunelles si vertes, si myopes, comme un étang glacé un matin d’hiver. Vous aviez la perfection d’un désir idéal, d’une attente éternelle… » (Autres désirs, autres hommes, p.217)

 

Terzieff1974.jpg

 planche de contacts réalisés par Marc Gourou en 1974 pour le magazine ELLE quand j'y travaillais.

Film de Philippe Garrel

Partager cet article

Repost 0
Published by - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Françoise 15/07/2010 00:32



à Marin et Blutch: oui, cette obstination à vivre ce dont il rêvait est sans doute à la base de mon émotion, plus d'autres choses indicibles


à Fred: c'est France-Inter :)



Blutch 07/07/2010 01:31



De sa passion, il a pu en faire son métier et ainsi remplir sa vie. Cà ressemble fort au bonheur. Que peut-on souhaiter de plus dans sa vie...
L'acteur a replié ses tréteaux pour rejondre Molière et tous les autres. Maintenant c'est pour les anges que Laurent récitera ses TTextes.
Merci à lui pour la part de rêve qu'il nous a offerte.
Blutch.



Frédéric 06/07/2010 12:38



Merci pour ce touchant rappel


Et au fait hier (enfin il y a qqs jours ce n'était pas en direct) qui a payé le café ?



marin 06/07/2010 09:50



"Faire du théâtre, c'est se mettre àl'écoute du mnde, pour en être la caisse résonnance". Je rapproche cethomme de la mission du tnp, offrir les spectacle de la plus haute qualité, au plus grand
nombre. Il était une élite pour tous.


Cet homme se mettait au service de l'autre pour qu'il puisse un oment se voir dans une glace intelligente et comndre, lui même, son monde et enfin permettre à cet homme d'écrire une nouvelle
pièce de vie.


J'aime ces gens qui ont la force de leurs sentiments et vous les montre sans détour.



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture