Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 20:11

billets_de_banque.jpgC’est devenu un tic depuis la première guerre du Golfe, quand les journalistes devaient tenir deux heures d’antenne avec quelques images de bombardements ressemblant à un jeu vidéo. Ca s’est accentué avec le 11 septembre 2001- dix ans bientôt, je redoute l’avalanche de célébrations… - où après le même commentaire répété vingt fois sur les images en boucle du crash des avions sur les tours le journaliste concluait par cette phrase quasi culte : « Voilà ce qu’on pouvait dire… »

Il y a quelques jours, dans l’attente du krach boursier tant redouté, j’ai compté une dizaine de « voilà ce qu’on pouvait dire » qui signifiait en fait « on n’a pas grand-chose à dire, sauf que les investisseurs paniquent et que la Bourse se casse la figure ». Et ce jeudi, lors de la nouvelle chute amorcée par une rumeur non fondée, qui a aussitôt annulé l’embellie de la veille,  le commentaire en boucle fut « Les marchés sont irrationnels, il faut les rassurer avec des politiques de rigueur… »  Voilà ce qu’ils pouvaient dire, car ce qu’ils ne peuvent pas dire c’est que :

fou4.jpg-Il est insensé de laisser gouverner le monde par des marchés qui paniquent pour un rien, et criminel de se laisser imposer une politique économique par des agences de notation et des banques qui n’en ont rien à faire du bien public et encore moins du bien-être des peuples.

-Que l’économie, même en crise, continue à croître et les richesses produites à augmenter. Qu’il est donc faux de prétendre que « les caisses sont vides » quand on réussit à trouver des milliards pour renflouer les banques ou faire la guerre en Lybie ou en Afghanistan.

- Qu’en 1945, lorsque de Gaulle et le Conseil National de la Résistance ont créé la sécurité sociale, les retraites, les allocations familiales…. Bref le socle de ce qu’on appelle « le modèle social français », les caisses étaient vraiment vides et la France exsangue après des années d’occupation. Pendant la guerre, les français ont eu faim et froid, demandez à vos parents ou grands-parents qui l’ont connue. Et pourtant, le CNR a estimé que pour relancer le pays et que tous y mettent de l’énergie, du cœur, il fallait un projet de société qui profite à tous. Résultat : les 30 Glorieuses, 30 ans de croissance économique et de progrès social associés, comme quoi les deux ne sont pas incompatibles, au contraire.

clown-repub.jpg-Ce ne sont pas les politiques sociales qui ont creusé le déficit de la France (et sans doute des autres pays, mais je connais la France) mais la politique asociale qui consiste à réduire toujours davantage les sommes demandées à ceux qui ont de l’argent- l’oligarchie des grandes Sociétés et des grands investisseurs- tout en demandant à l’Etat de prendre en charge les dégâts causés par cette politique. Concrètement : exonérées de cotisations sociales (qui ne sont pas des « charges » mais un salaire différé, répétons-le), les grandes entreprises n’ont pas embauché pour autant, mais reconstitué leurs marges, et elles ont continué à supprimer des emplois, laissant à l’Etat le soin d’indemniser les chômeurs, mais faute de rentrées de cotisations suffisantes, celui-ci a dû emprunter pour cela, alors qu’une fiscalité plus saine suffirait à réduire les déficits en quelques années. Par ailleurs, une grande part de la dette actuelle des Etats vient des emprunts qu’ils ont faits en 2008 pour soutenir les banques... qui les pressurent aujourd’hui.

tax_collector.jpg- Une fiscalité élevée, loin d’écraser l’économie, est un signe de développement. Selon Eurostat (fin 2010) c’est au Danemark (48,2%), en Suède (47,1%) et en Belgique (44,3%) que la charge fiscale est la plus élevée. Elle est également au-dessus de la barre de 40% en Finlande (43,1%), pays réputé pour son excellence dans moult domaines, dont l’éducation et en France (42,1%) pays de la productivité (supérieure à celle de l’Allemagne) et du bien vivre.A l’inverse, c’est en Roumanie (28,0%), en Lettonie (28,9%), en Slovaquie (29,1%) et en Irlande (29,3%) , pas réputés pour leur bien vivre ni leur économie florissante que la charge fiscale est la plus basse. 

-Hormis la douceur de vivre et les beaux paysages, ce qui attire les investisseurs étrangers en France- je tiens l’info de ma sœur et de mon frère qui ont vécu et vivent l’une en Allemagne, l’autre aux USA- c’est la qualité des services publics : des routes entretenues,  une médecine performante, des trains qui arrivent à l’heure (hélas de moins en moins depuis qu’on veut « moderniser » la SNCF) et du courrier bien distribué (depuis que j’envoie mes livres, je constate un délai J +1 dans 90% des cas). Donc, il est ABSURDE que les marchés exigent que les Etats privatisent leurs services publics pour sortir de la crise, alors que l’expérience (trains en Grande-Bretagne, nucléaire au Japon) montre que la privatisation dégrade la qualité des services.

poissons.jpg- Les prestations sociales ne sont pas des primes aux paresseux mais le minimum requis pour ne pas sombrer dans la sauvagerie, ce qui se passe en Angleterre le prouve : les émeutiers sont sortis du bois par misère sociale… et intellectuelle, au prix des études dans ce beau pays. Résultat : non seulement ils cassent tout,  mais ils sont assez déneuronés pour faucher des gadgets inutiles, des écrans plasma… à l’image des caïds de certaines banlieues qui se la jouent rebelles mais reproduisent les schémas les plus conservateurs et consommateurs : machisme, violence, goût du bling-bling,  par mise en jachère depuis des années de leurs capacités intellectuelles.

- Hélas, le traité de Lisbonne, imposé de force aux peuples qui avaient voté « non » au référendum européen, donc totalement anti démocratique, est assez vicieux pour interdire toute réforme sociale et tout changement de système économique, téléchargez-en le texte, c’est édifiant !

lego_monstre2.jpgVoilà ce qu’on pourrait dire, et bien d’autres choses encore, sur « la crise », comme ils disent. Qui ne vient pas de nulle part mais d’une volonté coordonnée de détruire ce qui faisait le bien et le bonheur du plus grand nombre et de confisquer le pouvoir et l’argent aux mains d’une poignée de gens cupides… et irrationnels, car ce faisant ils provoquent les révoltes qui éclatent un peu partout et pourraient conduire à des guerres sanglantes. Il est vrai que la guerre est une activité économique que certains affectionnent…

Mais au lieu de dire cela, lorsqu’un internaute interroge (émission « C dans l’air » il y a quelques jours) : « Ce qui se passe n’est-il pas une crise du système capitaliste tout entier ? » la question pourtant importante est balayée en dix secondes : «  Depuis le temps qu’on annonce la mort du capitalisme, ce n’est pas demain la veille. « 

Chiche ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

françoise 16/08/2011 18:12



à marin: vous avez raison, le soleil et les arbres sont bons pour le moral et pour la Vie. On reprendra le combat à la rentrée, chaude ou pluvieuse.


 



marin 16/08/2011 08:03



Ah du retour de début de vacances vôtre article .... no pas vôtre article, mais ce monde capitaleux, qu iest bien à oil en ce moment. Mais nu qu'il est, il est loin de crever, et encore plus
le  loin le moment où on le fera crever, j'en ai bien peur.


certes , il faut le casser, mais pas à la méthode des révolutions actuelles, sans rien derrirère si ce n'est une anarchie bien libérale ...


Non, il faut un chemn, commun et constructif, une voie partagée. Biensûrs qu'elles s'existent, mais nos moutons-con & citoyens ne sont pas prêêêets. Alors, ils aiment toujours sefaire tonbre
la laine sur le dos, e y a toujours de bonnes âmes pour le faire ...


En ce moent, je lis pas mal de chose autour du concile de Nicée et puis plus tard autour des croisades contres les aLabigeois, enfin contre l'occitanie. Finalement à part le décors ... c'est la
même histoire de bataille du pouvoir et des partages.


Et pour mettre un brin de sex là dedans, on demadait aux femme de l'époque de ne pas se mêler de ces choses et de "s'occuper" de leur rouet" ! (si besosn , je peux retrouver la citaiton sricto
sensu). Pourtant il y a eu l'épisode de l'amour courtois qui a apaisé un temps la société. Un temps.


Je suis d'accord avc vous, il faut  tourner la page de l'argent comme bien  et le remette à sa place de signe d'échange simple. revenir au sens de la vie. Travailler our vivre et non
vivre pour travailler ...


Allorsn sortons dans nos jardins et profitons du soleil d'été.


 



françoise 12/08/2011 16:01



à Nurja: pas audible, c'est exactement ça! Comme un psy avait démontré qu'il est possible de dire à sa boulangère "bonjour, je voudrais une baguette et que vous enleviez votre culotte" sans
qu'elle réagisse, car son cerveau n'a pas entendu, n'a pas voulu entendre la seconde proposition :)


à Reynald: la frévolution fiscale, c'est toi qui va la faire, non?


à Andiamo: sûr que les 30 glorieuses n'étaient pas luxueuses pour tout le monde. En revanche,  c'est une période où on a vu les choses s'améliorer pour tout le monde: habitat plus salubre,
salaires légalement augmentés, licenciements réglementés (il y fallait l'autorisation de l'Inspection du travail), réduction progressive du temps de travail de 50 à 40h par semaines, etc. Bref,
on vivait plus simplement mais on avait l'espoir que ça s'améliorerait et les enfants avaient toutes les chances de vivre mieux que leurs parents... alors que c'est l'inverse aujourd'hui.


Par contre, la simplicité était de mise: il suffit de revoir des films des années soixante pour être étonné de la sobriété des appartements même chez des notaires et des médecins: évier à un seul
bac, pas de robinets mitigeurs, un seul poste de TV quand il y en avait un, un seul téléphone (fixe évidemment) etc.



Andiamo 12/08/2011 10:50



Quel talent, magnifique billet !


A la fin de la guerre, j'avais 6 ans, et tout ce que je voyais autour de moi n'étaient que ruines, et façades portant moult impacts de mitrailleuses !


Spectacle encourageant n'est-il pas ? La queue pour obtenir un peu de pain, ou de lait (avec tickets de rationnement).


Mais on ne nous rebattaient pas les oreilles toutes les 5 minutes avec des annonces alarmistes !


Ras le bol de ces connards qui chialent tous les matins pour 2% perdus sur les places boursières, qui se paluchent le midi, pour 1,5% retrouvés, et s'habillent de noir le soir car la chute du
matin s'est confirmée...En toute dernière minute !


Putain ils auraient des tonnes de gravois à déblayer, chercher tout simplement de quoi bouffer, s'entasser à plus de cinquante têtards par classe, et y fermer sa gueule ! Je ne suis pas sûr que
les trente glorieuses (pour qui ? pas pour lestrimards c'est certain) ! 


Tu vois Princesse, quand on se tapait entre 50 et 60 heures par semaine dans les usines, on ne savait pas que ces années là étaient glorieuses ];-D



Reynald 12/08/2011 00:39



Constat lucide, même si un peu désespérant.
On peut rajouter que si un économiste avait fait une fois une prévision juste, elle serait encadrée comme une rareté exceptionnelle. Les Atali, Minc et consort passent leur vie à se planter
lamentablement dans leurs analyses et ils enchaînent immédiatement sur un nouveau bouquin qui dit exactement le contraire du précédent. Ce qui leur permet de jouer les prophètes en disant dans
leur enième pavé: comme je l'avais déjà dit en......
Pour ce qui est des agences de notation, à part une place à l'année en tôle pour escroquerie, je ne vois pas ce qu'on peut leur offrir d'autre.
Qui peut croire une agence de notation qui donnait triple A à Enron au moment de la faillite, idem pour Lehmann Br.
Et pourquoi paniquer parce qu'à un contrôle un pays n'a obtenu que 19/20?
Pourquoi encore nos dirigeants se laissent-ils mener par le bout du nez par des cancres. A croire qu'ils sont payés pour...
Les "nouveaux produits financiers" deviennent si compliqués que même leurs concepteurs ne les maitrisent plus. Comment peut-on être assez fou pour acheter un avion alors qu'on sait tout juste
conduire une voiture 45 km/h. C'est ainsi que je vois les financiers....

Cette crise anène un constat amer:
Tout le détricotage social a été fait parce que la gauche et les syndicats n'étaient pas dans la lutte. Et comme ils ne peuvent rien faire sans le soutien populaire, il faut admettre la
responsabilité de tous les Français dans ce carnage. Ce ne sera pas suffisant de se réveiller deux dimanches matin pour aller voter.
Reprendre ce qui a été volé au peuple ne sera pas une mince affaire, et il n'y aura pas de messie pour agir à la place de chaque citoyen. 54 ans d'illusion devraient suffire tout de même à le
comprendre.
En 68, il y avait un slogan mal formulé, il aurait du être:
"Ce n'est qu'un combat continuons le début". Parce qu'il va bien falloir reprendre ce combat que l'on avait posé sur la cheminée comme un trophée de guerre, le laissant bouffer miettes par
miettes.
Bon, moi qui trouvais ton constat un brin désespérant, j'ai l'air de quoi après cette charge.
Les guerres afghanes et libyennes augmentent le PNB de la France de 3 millions € par jour, sans compter les gains annexes avec le soin des blessés et l'enterrement des morts. Bien oui, c'est
aussi de la croissance, de la bonne croissance dont le Président peut être fier......
Tout ça pour annoncer la prochaine révolution fiscale...
Reynald



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture