Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 18:24

Ma cousine Chris tine, devant aller aux Etats-Unis, a voulu se faire faire un passeport numérique.  Mais voilà que l’agent de mairie s’avise qu’elle et sa mère sont nées à Saigon (Ho Chi Minh ville), du temps où l’Indochine était une colonie.

« Vous êtes née à l’étranger, prouvez que vous êtes française ». Ma cousine montre ses anciens papiers, argue qu’elle a toujours eu des papiers français et qu’elle vit et travaille depuis 40 ans en France. D’ailleurs, on ne lui a jamais demandé de prouver sa nationalité. « Oui, mais aujourd’hui on vérifie tous les gens nés à l’étranger ». Pas de chance, son père, français « pied-noir », était né en Algérie. Bref, on exige qu’elle fournisse un extrait d’acte de naissance original-  pas de photocopie- ou alors un jugement du TGI… Elle me raconte sa mésaventure, folle de rage. 

Je connais : la même chose m’est arrivée en 1986.  Charles Pasqua régnait sur les Hauts de Seine comme qui vous savez, sur le RPR, ancêtre de l’UMP, et sur le Ministère de l’Intérieur qui régit les questions de nationalité. Née au Gabon (ex colonie) d’un père né à Chôlon (Indochine) et d’une mère pourtant française (« mais la mère ça ne compte pas » avait asséné le sbire du guichet, ce en quoi il avait tort et ce en quoi j’ai pu, en allant jusqu’au Ministère, faire valoir mes droits sans fournir d’extrait d’acte de naissance ni de jugement, na !) j’étais brusquement devenue étrangère, moi ex-fonctionnaire du Trésor français !

Furieuse, j’avais écrit un article intitulé « Comment, à 30 ans, je n’ai plus été française », qui m’avait valu plein de lettres, dont une d’une famille de cinq français nés en Belgique. Selon le commissariat dont ils dépendaient, ils s’étaient retrouvés pour deux d’entre eux Belges et pour trois Français. J !!! Un brave flic m’avait suggéré : « Et par mariage ? Si votre mari est français, ça va aller… » « Il l’est, mais il est né à Constantine, en Algérie. » Ca n’allait plus…   

J’ai donc dit à ma cousine : « Ton mari est français pur jus. Tu es au moins française par mariage. » Et bien non, il paraît que ça ne marche plus, ce qui sur le plan légal, m’étonne.  Il est vrai qu’en matière de nationalité, on nage en plein n’importe quoi.  En 1986, l’agent lisant mon article, gêné, m’avait confié : « Vous auriez dû nous dire que vous êtes journaliste.  –Pourquoi, ça m'aurait enlevé ma gueule de « niakoué ? » - Non, mais vous comprenez, ce n’est pas pour vous qu’on fait attention, c’est à cause de tous ces gens… -Ces noirs, ces arabes ? lui avais-je ironiquement soufflé.  L’ironie est une nuance mal perçue dans la police, l’homme avait naïvement renchéri : « C’est cela, madame, c’est cela!! Etre français, ça se mérite ! »   

Plus de 20 ans après, on entend la même chose… en pire. Forcément, si on reprend les mêmes… 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 13:15

On se souvient de Dominique de Villepin parlant de la France comme d’une femme aux jambes écartées attendant qu’on la baise… De l’expression de Jacques Chirac pour signifier son indifférence « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre », ou murmurant, agacé par les exigences de madame Thatcher  « mais qu’est-ce qu’elle veut ? Mes couilles sur un plateau ? » Tout le monde connaît aussi le leitmotiv de Nicolas Sarkozy à l’égard de ses adversaires « Je vais les niquer, je vais les niquer » tandis que José Bové pour justifier sa candidature expliquait que « ça le démangeait entre les jambes » (ou dans la culotte, je ne sais plus) Et voilà que François Bayrou aurait confié à Paris-Match « que la qualité que lui préfère sa femme est sa virilité ». 

Imagine-t-on une seule seconde Segolène, Marie -Georges, Dominique ou Arlette répétant « Je mouille, cette campagne me fait mouiller » ou assurant « je vais bien les pomper, leur assécher les burnes ! » Il y aurait un tollé, un raz-de-marée pour les traiter de salopes ou de putes (d’ailleurs, on lit déjà ce type d’injures sur certains blogs… ) 

Pas de doute, la conquête du pouvoir titille les mecs sous la ceinture et ce n’est sans doute pas un hasard si la majorité des candidats a dépassé la cinquantaine, âge où l’érection naturelle devient souvent moins spontanée et a besoin de stimulants. 

Le problème est l’après. De Nicolas Sarkozy encore, cette réflexion tirée de la désormais fameuse conversation avec Michel Onfray dans Philosophie Magazine :  

 

« Il y a plus de bonheur à désirer qu’à posséder… J’arrive aujourd’hui au moment où je suis le plus proche du but que je m’étais fixé naïvement il y a des années. Cependant, je vais peut-être vous consterner, mais je suis en train de comprendre la gravité du choix que j’ai fait. Je ne l’avais pas mesurée. » 

Eh oui ! Post coïtum omne animal triste (après le coït, tout animal est triste).  

 

Mais est-ce prudent de confier le pouvoir, la décision de faire ou non la guerre et de choisir le devenir d’un peuple, à quelqu’un qui voulait juste « devenir Président », sans en mesurer les conséquences ? 

 

 Il est encore temps de télécharger sur www.pocket.fr le début de la nouvelle "Erection présidentielle, écrite l'été dernier et ô combien d'actualité.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 13:11

J’ai rencontré Jean- Marie PELT pour la première fois en 1974, à l’Institut Européen d’Ecologie qu’il avait fondé en 1972 à Metz dans l’enceinte d’un cloître franciscain. De là vient sans doute mon habitude de le surnommer révérend PELT. C’est amical. 

Ce fervent écologiste a popularisé auprès d’un large public, la notion de biodiversité (lisez « Les langages secrets de la nature », c’est un plaisir !). Il a alerté sur les pesticides, les OGM , le réchauffement de la planète, les maladies dues à l’environnement … Il sait que l’écologie est aussi urbaine : adjoint au maire à Metz, pendant 30 ans, il a empêché des aberrations architecturales, car, dit-il : « La différence entre les architectes et les médecins, c’est que les seconds enterrent leurs erreurs, tandis que nous subissons pendant des années celles des premiers. »

Sa foi chrétienne (et son âge peut-être) ne le prédisposent guère au sexe. Pendant des années, alors que nous nous entendions à merveille sur l’écologie, il considérait avec réserve mes écritures érotiques, me traitant de « petite coquine », ce qui reste somme toute affectueux. Jusqu’au jour où, au Festival Sciences-Frontières 2005, il m’a confié : « Je n’avais pas bien compris ce que vous écriviez. Je l’ai relu et j’ai découvert que ce qui vous anime, c’est avant tout une énergie d’amour ».  J’ai été drôlement émue…  

 

Le Festival Sciences-Frontières se prolonge désormais par une télévision sur le Net, véritable libre service en matière d’écologie, de développement durable et de sciences. On y voit des interventions de Boris Cyrulnik, Jacques Testart,  Bernard Weber… et Jean- Marie PELT, ainsi que des reportages bien fichus et des parodies rigolotes.  C’est sur www.terre.tv  Un peu fouillis pour s’y retrouver, mais ça vaut la peine de fouiller.

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans bonheur
commenter cet article
16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 22:44

Plus de 450 morts par accident du travail, 493 par maladie professionnelle dûment reconnue (ce qui est un vrai parcours du combattant) environ 400 suicides liés directement au travail.  J’ai entendu cela sur TV5 Monde, lors de l’annonce du suicide d’une femme cadre chez Renault. Quatrième suicide du genre en quelques semaines dans cette entreprise, 3 chez Peugeot. Elle a laissé une lettre pour s’excuser de ne pas arriver à tenir le coup et dire aux siens qu’elle les aimait. Elle laisse un mari, et un fils de 19 ans. Un fils qui suivait comme un zombie le cercueil de sa mère en répétant : « On savait qu’elle était fatiguée, toujours sous pression… » 

Et moi, ça me scotche que cette femme n’ait pas refusé ce stress, ne se soit pas mise en super congé de maladie (justifié par la dépression, d’ailleurs). Ca me choque qu’aucun médecin du travail ne l’ait arrêtée, ça me révolte qu’elle ait préféré se détruire elle –même en s’excusant de ne pas supporter ce monde inhumain, au lieu de vivre en accusant ce monde et son in human ité. Ca me sidère que 7 suicides successifs n’aient pas mis des milliers de gens dans la rue. 

Question éternelle : Pourquoi les gens acceptent-ils d’être traités ainsi ? Pour garder leur boulot ? Allons donc : on sait bien que non seulement le plus dévoué, le plus soumis des cadres n’a jamais la certitude de ne pas se faire lourder comme un malpropre, mais en plus s’il y perd la vie, pour le coup il y perd aussi son travail… et tout le reste, sans même y gagner la considération de ses chefs, qui répéteront qu’ils ne comprennent pas un tel geste de désespoir. 

Et que fait l’entreprise confrontée au stress extrême de ses salariés? Elle ne remet pas en cause les conditions de travail, elle ne réduit pas la pression. Elle ouvre une salle de sport, elle embauche un psy, elle organise des stages de « gestion du stress ».   

EST-CE AINSI QUE NOUS VOULONS VIVRE ?   

Gérer notre stress à coup de tranquillisants et de stages plus ou moins bidons, ou travailler dans la sérénité, sans pression inutile ? 

Collecter et recycler les déchets… ou supprimer les suremballages et les packagings coûteux et superflus ? 

Gober des pilules mange graisse et nous ruiner en traitements anti cholestérol anti diabète… ou manger sain et équilibré et prendre le temps de bouger ? 

Avoir de l’asthme ou diminuer la pollution ?   

Avoir peur des pauvres ou réduire la pauvreté ?   

Comment voulons-nous vivre ? Qu’est-ce qui nous rend heureux ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 23:28

Il reste six places pour la projection du documentaire "La grande amoureuse". Le jeu sera clos mercredi soir. A vos commentaires pour que je puisse vous envoyer l'invitation correspondante.

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Publications
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 22:37

Jacques Landriot, PDG du « Chèque déjeuner », cité dans les « coups de cœur de Marianne » et dans le Nouvel Obs cette semaine (la vache, ils m’ont grillée, je projetais justement une interview de lui)  a fait de son entreprise la 3ème du genre au niveau mondial. Cette entreprise est une SCOOP : le capital appartient aux salariés, qui décident collectivement des investissements nécessaires et peuvent s’opposer juridiquement à une délocalisation ou une vente de leur outil de travail. 

L’échelle des salaires y est de un à cinq. Jacques Landriot gagne 7500 € par mois, le plus bas salaire est à 1500 €.  

Le secret de la réussite : la majorité des profits sont réinvestis dans l’entreprise puisqu’il n’il n’y a pas de dividendes à verser aux actionnaires, et les salariés, bien payés et bien traités, bossent comme des fous pour que ça marche, puisqu’ils sont propriétaires de leur entreprise. 

L’utopie est donc possible. J’en suis d’autant plus contente qu’il y a 25 ans, Jacques Landriot venait dîner à la maison et nous faisions des fêtes démentes : musique, discussions, bonne bouffes, etc. Voilà, c’est ça le genre de société à laquelle j’aspire : où on est heureux de vivre et travailler, tout simplement. Avec respect réciproque et dyn amisme.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 20:52

Pas de mots d'amour, pas de mécène, pas de commentaires, quel monde cruel et muet !!! Ouh ouh, y a quelqu'un sur cette planète?

Ce jeudi sur Direct 8, de 13h à 14h j'irai parler d'érotisme, puis ensuite plage d'écriture (oui, d'écriture!)

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 20:11

Hier, je reçois deux factures, - eau et gaz- que j’allais ranger direct dans mon dossier « gestion » (je suis super organisée J) quand en y jetant un coup d’œil,  je m’aperçois que les consommations estimées entre février et mars 2007 sont énormes, et que d’ailleurs, sur un an, les relevés sont toujours inférieurs aux estimations, ce qui veut dire qu’on nous fait payer trop !  Bernard refuse tout net de s’occuper de ce problème,  genre « J’y comprends rien et de toutes façons  ça ne sert à rien ! » 

Forte de mes deux conflits avec la sécurité sociale qui se sont soldées les deux fois par une victoire (et 7500 francs d’indemnités en plus, ça valait le coup de dépenser du temps et quelques timbres !), je décide d’attaquer dès le matin les deux forteresses énergétiques, en leur montrant que mes relevés de compteur au 11 avril sont inférieurs à leur estimation du 30 mars.  Face à ma farouche détermination et une exquise politesse teintée d’humour plus efficace que l’agressivité,  j’obtiens en trois coups de fil l’acceptation de ma demande, et l’assurance du remboursement du trop-perçu. Ca valait le coup d’appeler, d’autant plus que dans ces entreprises encore publiques, le O8OO quelque chose reste au tarif local, raison de plus pour refuser la privatisation et ses tarifs prohibitifs : qui a poireauté 17 minutes à O,37 centimes d’euro la minute en hotline pour s’entendre dire « tous nos intervenants sont occupés, veuillez renouveler votre appel » me comprendront… 

Quel rapport entre cette anecdote quotidienne  et le titre de ce post sur lequel vous vous êtes précipités, persuadés d’avoir affaire à un quelconque Viagra ou à une position inédite permettant d’assurer des heures sans effort ? 

Simplement ceci : ne croyez rien de ce qu’on vous inculque en vous disant « c’est comme ça ». La mondialisation, on n’y peut rien, le travail, y en a pas,  la jalousie, c’est inscrit dans les gènes (tiens, ça me rappelle quelqu’un cette histoire de gènes…). Pour savoir si c’est vrai ou pas, il faut essayer. 

Le documentaire de Martine Asselin « La grande amoureuse » dont je vous ai déjà parlé ne fait qu’illustrer cette idée : « Ce qu’on donne comme une norme quasi biologique est-il la seule voie possible ? Peut-on inventer une vie hors-normes sans être pour autant anormal ? Et pourquoi a-t-on si souvent peur d’oser ? » 

J’organise une projection amicale de ce film samedi 21 avril (la veille du 1er tour) à Paris.  En plus de mes amis de visu,  j’ai gardé dix places pour des amis de ce blog.  Les dix premiers qui m’adresseront un message via le blog (ces messages que le webmestre me renvoie directement sur mon adresse e-mail, ne me demandez pas comment on fait, JE NE SAIS PAS !) recevront par retour une invitation, ce qui nous permettra de nous voir en vrai. 

Elle est pas belle, la vie ?

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 23:15

PENDANT MES VACANCES, J'AI RECU QUELQUES REPONSES A MA FAMEUSE QUESTION SUR LE REVENU MAXIMUM ACCEPTABLE.

MAIL RECU DE CHEZ F. BAYROU  où ils ont lu ce que j'écrivais (contrairement à N. Sarkozy qui répondait totalement à côté de la plaque, mais où ils n'ont pas compris qu'il s'agissait d'un RMA fixé au niveau national, comme le SMIC et non dans chaque entreprise. Mais bon, ce n'est pas grave, j'ai rencontré un militant Bayrouiste, je lui en ai reparlé, son visage s'est éclairé et il m'a dit "Je vais en parler à François!" Si l'idée passe, je me dirai que le militantisme artisanal a du bon :) 

"Merci, chère Madame Simpère, d'avoir pris la peine de nous faire part de votre suggestion sur un "revenu maximum" dont l'objectif serait de réduire les écarts de richesse entre deux personnes d'une même entreprise, nous la transmettons à François Bayrou. Pardonnez-nous de cette réponse tardive  mais les mails affluent par milliers, ce qui témoigne de l'intérêt des Français pour sa campagne ! Merci aussi pour vos encouragements. Bien cordialement, Morgane L'équipe de campagne de François Bayrou- 

 

COURRIER APPAREMMENT AUTOMATISE DU FN : 

Bonjour, 

Nous avons bien reçu votre courriel adressé à contact@frontnational.com et vous en remercions. Il sera traité dès que possible dans les jours qui viennent.Nous remercions nos nombreux sympathisants pour leurs chaleureux messages d?encouragements. Ils sont automatiquement transmis à nos responsables, dont le Président Jean- Marie Le Pen. Les remarques et les suggestions sont par ailleurs adressées aux responsables de la campagne présidentielle. 

Merci pour votre compréhension. 

Alexis Dangrel, Pôle Communication  

 

RIEN RECU ENCORE DE SEGOLENE ROYAL

Enfin, une partie de ma réponse à NS pour sa non réponse:

Merci pour cette réponse résumant les propositions de NS, que je connaissais déjà, car je suis avec attention la campagne électorale. Cependant, vous n’avez pas répondu à ma question sur l’instauration d’un revenu maximum acceptable de 1 à 50. 

Travailler plus pour gagner plus, vous en avez de bonnes ! Si je vais voir mon employeur en lui disant : « Je vais faire des travaux chez moi, j’ai besoin d’argent, je veux travailler quatre heures de plus par semaine, » il me rira au nez : « Ecoutez, je n’ai rien de plus à vous faire faire, on manque de commandes dans l’entreprise. » Le salarié ne peut pas décider de travailler plus si l’employeur n’a pas de travail à lui donner. C’est tellement élémentaire que je m’étonne que vous scandiez ce slogan ! 

Quant à payer moins d’impôts…. Si c’est pour avoir des écoles, des hôpitaux, des  services publics qui fonctionnent moins bien faute de moyens, ça va nous pourrir la vie… Vous savez, ce n’est pas si simple que vous le pensez, mais il est vrai que vous ne vous coltinez pas de problème matériel, vous êtes entièrement assisté : nourri, transporté, indemnisé de vos frais de campagne , on prend soin de vous, tout va bien pour vous.

  CE DESSIN N'A RIEN A VOIR AVEC LE TEXTE, je l'avais reçu un jour d'un lecteur inspiré par mes textes et ma foi, ça fait du bien de remettre un peu de sensualité dans la vie. On peut aussi penser qu'en ce moment, nous sommes particulièrement caressés dans le sens du poil... Ou qu'on risque de se faire mettre bien profond... A vous d'interpéter ce dessin que pour ma part je trouve tout simplement érotique.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans En vrac
commenter cet article
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 14:15

Coucou, me revoilou ! Ca fait du bien d’être loin du vacarme et de retrouver des sensations simples : manger, dormir, bouger, écouter…

Devinette : dans quel pays voit-on affichée cette inscription dans les boutiques : « avant d’acheter un objet posez-vous trois questions : en ai-je vraiment besoin ? A-t-il été produit sans dommages pour l’environnement ? A-t-il été produit sans exploitation du travailleur qui l’a fabriqué ? Et dans quel pays la policière de service, lorsque vous vous arrêtez pour lui demander votre chemin répond-elle : « C’est simple mon cœur (mi corazon) tu continues tout droit, tu tournes… (etc) » et vous fait un signe gentil de la main lorsque vous repartez ?

 

 

C’est à Cuba.  Cette île est un paradoxe : vue de l’extérieur, à travers ce qu’on lit dans la presse occidentale ou ce qu’en disent les exilés cubains, ce n’est qu’une épouvantable dictature. Vue de l’intérieur- une cousine y a vécu 6 mois, des amis québécois y vont chaque année depuis des lustres, le fils d’une amie y a vécu deux fois cinq mois et j’y suis allée en 1986, 2002, 2004 et juste maintenant- la réalité est beaucoup plus nuancée.

Oui, c’est un régime autoritaire avec un parti unique, un système qui ne s’intéresse qu’au bien-être collectif et ignore les aspirations individuelles (encore que ce soit en train de changer , il y a de plus en plus de petits commerces et d’arti sans à leur compte, autorisés par le régime.) Oui, les tracasseries administratives pour qui veut épouser un étranger ou quitter le pays sont innombrables et stupides : les cubains vivant chez eux aiment leur pays, sont fiers de leurs réussites et restent très attachés à Fidel même s’ils le critiquent aussi. Ce dernier aurait tout intérêt à les laisser devenir les meilleurs ambassadeurs de son système.  Car c’est aussi un  régime qui a mis à la portée du plus grand nombre l’éducation, la santé, la culture, l’art et un bien extrêmement précieux : la fierté d’être Cubain, quand tant de peuples métissés ont honte de leurs origines et ne se remettent pas de leurs antécédents d’esclaves.

 

 

« Tout de même, ai-je dit à une cubaine francophone, vous ne trouvez pas dommage que certains de vos médecins aillent travailler dans le tourisme parce qu’ils y gagnent plus qu’en restant à l’hôpital ? Quel gaspillage de les avoir formés bac + 7 (ou l’équivalent) et de gâcher cette formation dans un petit boulot. » 

 

C’est alors que j’ai pensé à ma fille aînée, brillantissime étudiante bac + 7, qui vient de travailler 4 mois et demi à l’UNESCO pour… 0€ par mois : « notre éthique nous interdit de payer des stagiaires » lui a-t-on répondu pour toute explication. L’UNESCO pousse le souci de l’éthique jusqu’à lui avoir fait payer sa cantine : 3,90€ par jour ! Quand on pense aux masses d’argent que brasse cet organisme international, on croit rêver. Est-ce cela l’éthique ? Ne pas payer les gens qui travaillent… Une éthique en plein essor en France : des stages payés entre 0 et 300 € par mois, les jeunes diplômés en trouvent à la pelle. C’est quand ils souhaitent au minimum un SMIC que les portes se ferment. Il y a en France 12 millions de bénévoles, dont plusieurs milliers à temps plein pour animer les associations ou les clubs de sport : encore des gens qui bossent gratuitement. Et pas mal d’étudiants bac + 5 ou 7 bossent à Mac Do ou sont caissiers en supermarché, parce que là, on les paye plus qu’un stage.

 Beau gosse, l'ex ministre de l'Intérieur à Cuba!

 

 

 

Curieux que dans un pays démocratique comme la France, la dictature de l’économie néolibérale arrive au même résultat- un navrant gaspillage de compétences et aussi d’argent puisque l’Etat a beaucoup investi pour la formation de ces jeunes- que Cuba, île pauvre des Caraïbes sous dictature communiste. 

Cependant la France est à l’inverse de Cuba : de l’intérieur on ne cesse de la critiquer, notamment les gens de droite qui la voient finie, dépassée, en déclin, etc- tandis que de l’extérieur, que ce soit au Québec, en Angleterre, à Cuba ou aux Etats-Unis, notre système suscite envie et admiration. Un cadre américain travaillant en France a été soigné d’un cancer dans un hôpital français, avec prise en charge par l’assurance maladie et la mutuelle de son entreprise. De retour aux USA, il a montré son dossier médical aux médecins US, scotchés par la qualité des soins, qui lui ont demandé combien cela lui avait coûté : « Je n’ai rien déboursé ». Ils lui ont répondu : « Ici, cela vous aurait coûté 200 000 dollars, et sans paiement, pas de traitement. » 

C’est sans doute pourquoi, pour la deuxième année consécutive, la France a été classée 1ère par L’International Living, organisme qui observe la qualité de la vie dans le monde, le dernier de la classe étant l’Irak.   

Le classement par l’International Living des pays les plus attractifs s'adresse en priorité aux étrangers qui souhaitent s'expatrier pour s'installer dans de nouveaux pays. Il cherche donc à repérer meilleurs endroits pour "commencer une nouvelle vie, démarrer une affaire, investir, etc. Ce classement se base sur 9 critères principaux : le coût de la vie, l'offre culturelle et de loisirs, l'économie, l'environnement, les libertés, la santé, les infrastructures, la sécurité, le niveau de risque du pays et le climat. La corruption, en revanche, n'entre pas en ligne de compte, malgré le fait qu'elle peut, selon "International living", influer sur le confort de l'étranger dans un pays.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture