Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 14:27

Il y a en France 350 000 nouveaux cas de cancers par an, et 150 000 décès. Coût du désastre : infini en termes de  souffrance et de gâchis humain. Environ 74 milliards d’euros par an en termes de dépenses. Chez les 45/60 ans, les cancers tuent plus que les infarctus et  beaucoup plus que les accidents de la route.  En 25 ans, leur incidence a augmenté de 93% chez les hommes et de 84% chez les femmes. A cause du vieillissement de la population ? Un peu, mais les cancers ont aussi considérablement augmenté chez les enfants et adolescents, ainsi que chez les jeunes femmes. En 1980, un cancer du sein avant 40 ans était exceptionnel, aujourd’hui non. 

alcool1900.jpgLors de la Journée Mondiale du Cancer, le 4 février, on a une fois de plus incriminé le tabac, l’alcool et l’alimentation, qui seraient à l’origine de 40% des cancers. Et les 60% restants? Pas un mot ou presque sur les autres facteurs environnementaux : les pesticides, dont moult rapports montrent le caractère perturbateur endocrinien (or les cancers du sein et de la  prostate sont hormonodépendants, donc  liés à l’équilibre endocrinien), les polluants chimiques centrale.jpget industriels, les conséquences du nuage de Tchernobyl 25 ans après, les ondes électromagnétiques qui, sans être directement cancérigènes, provoquent une fragilisation de l’ADN des cellule, les stress qui fragilisent le système immunitaire,  les produits cosmétiques et d’entretien…

Comme d’habitude en matière de santé, on culpabilise l'individu: « tu manges, bois et fumes trop, tu ne bouges pas assez… », mais on omet soigneusement ce qui relève d’une prévention globale et demande de la volonté politique face aux intérêts économiques.

pesticides.jpgAinsi, la directive européenne sur les pesticides a interdit l’usage d’un certain nombre de produits du fait de leur dangerosité ou parce qu’ils sont insuffisamment évalués… mais elle a prévu des dérogations possibles en cas de  péril grave ou danger imprévisible (pour les cultures) impossible à combattre sans une de ces dangereuses molécules.  Que croyez-vous qu’il arriva ? Une flambée des demandes de dérogation! Dont la France est championne d’Europe, passée de 0 dérogations en 2007 à … 74 en 2010, suivie par la Grèce (6 à 51). Peut-on croire un seul instant que 74 dangers et périls ont menacé les cultures en France l’an dernier alors qu’il n’y en avait pas un seul trois ans avant ?

produits-chimiques.jpgPolluants de l’air et de l’eau (leur extraction demande une grande quantité de produits chimiques) l’exploitation des gaz de schiste est une hérésie environnementale et même économique : cela coûte très cher, salope les paysages, et tout cela pour quoi ?  

 Pour essayer de retarder de quelques années encore la fin du pétrole et des énergies fossiles. Au lieu d’anticiper en investissant dans des énergies renouvelables, dans les économies d’énergie et surtout dans une forme de développement, non basée sur la croissance ad libitum. Eh bien ça y est : les autorisations pour extraire en Ardèche (magnifique région encore épargnée jusqu’ici) sont en route et la noria des camions va pourrir la vie et la santé des habitants. 

Et lorsque dans vingt ans ils auront un cancer, on leur conseillera d’arrêter de fumer et de manger moins gras et moins sucré. 

 

teeshirt-003.jpg 

 

 

 

Repost 0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 17:49

 

jolie-camardebis.jpgAprès le sang contaminé, l’hormone de croissance, le vaccin contre la grippe H1N1, les morts dus à l’Isoméride (autre coupe-faim Serbier) ou au Vioxx (antalgique et anti-inflammatoire de Merck ), comment les journalistes peuvent-ils s’étonner de « l’affaire du Mediator »  et sembler découvrir les liens entre politiques et laboratoires ? Il y a plus de 40 ans que Jacques Servier, honoré aussi bien sous François Mitterrand que sous Jacques Chirac ou NS est proche de la presse et du pouvoir. A mes débuts, je me souviens d’ailleurs d’un magazine lui appartenant, dont le rédacteur en chef était Bernard Kouchner, alors militant altermondialiste.

J’ai déjà raconté comment j’ai quitté le journalisme médical, lassée de voir créer de fausses maladies… mais de vrais marchés. Dans les années 70, le taux de cholestérol nécessitant une prise en charge médicale était fixé à + de 2,80g par litre de sang. Aujourd’hui, on vous traite dès 2,30g. Baisser les normes permet de traiter des milliers de personnes à qui on aurait autrefois prescrit un  régime. Dans la même veine, vous considérer comme souffrant de « dysfonctionnement de la libido » si une fois au moins dans le mois, vous ressentez une baisse de désir, et de « dépressif ponctuel » en cas de baisse de moral fait de vous un malade qu’il faut soigner !

cigarette.jpgCependant, les labos et les politiques ne sont pas seuls responsables. Les patients aussi. Qui préfèrent fumer, boire et manger trop malgré leur diabète ou leur cholestérol, et prendre des médicaments. Combien de femmes réclament des coupe-faim (comme le Médiator) pour perdre des kilos, parce que ça va plus vite qu’un régime ? Combien de parents demandent de la Ritaline pour calmer un rejeton soi-disant hyperactif alors qu’il n’est que turbulent ? Combien prennent des « alicaments » vantés par la publicité pou améliorer leur transit, stimuler leur défenses, être au top… reflet de l’exigence de compétitivité qui interdit d’avoir tranquillement mal au ventre et de rester au chaud en attendant que ça se passe. La grippe 2010/2011 semble moins agressive et meurtrière que les grippes des années précédentes, malgré une couverture vaccinale faible, liée à la méfiance des gens pour le vaccin, depuis la grotesque campagne H1N1. Cela rappellera peut-être qu’hormis pour les plus fragiles, la grippe est une maladie qu’un organisme adulte est parfaitement capable de surmonter seul en une semaine environ. Nous avons un système immunitaire qu’il faut stimuler pour qu’il reste efficace. « Ce qui ne tue pas rend plus fort ».

centrale.jpgCependant, le fondement de toutes ces dérives  reste le même : alors que la bonne santé et la bonne humeur comptent pour zéro dans le PIB, la maladie, la mort et le mal-être sont de l’activité économique qui font monter la croissance. Le cancérologue qui a ironisé un jour lorsqu’on lui demandait pourquoi, malgré des décennies de recherche on guérissait si peu de cancers : « Pourquoi ? Parce que le cancer fait vivre plus de gens qu’il n’en tue » ne croyait pas si bien dire. Outre les laboratoires, les hôpitaux, les soignants et les Pompes Funèbres, les cancers sont la résultante d’une économie riche en pesticides et autres polluants, en radiations, poussières de bois et autres résidus industriels, à l’agro-alimentaire, ses graisses hydrogénées, ses additifs et ses emballages en plastiques douteux, au tabac, à l’alcool… Les cancers, appelés « maladie de civilisation » sont effectivement le reflet d’une civilisation du mal-être dont il ne faut pas s’étonner que les marchés les plus florissants : les armes, les drogues (y compris les médicaments psychotropes) et la prostitution soient aussi des industries du mal-être.

 

P1010023.jpg 

 

 

Repost 0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 17:04

 

En 2009,   puis en 2010  je m’étais fendue d’une exégèse des propos de NS. Cette année, je ne les écouterai pas, pour cause de  lassitude. Quand NS dit en 2009 : « prendre le temps de réfléchir ensemble, ce n'est pas perdre du temps pour la réforme. C'est en gagner. » et qu’en 2010 il fait passer en force la réforme des retraites, quand il affirme en 2010 : « je ne suis pas un homme qui renonce à la première difficulté, et la fiscalité écologique qui permet de taxer la pollution et d’exonérer le travail est un enjeu majeur » et qu’on voit ce qu’est devenue la taxe carbone, pourquoi écouter ses sornettes ?

En mars 2010, la petite phrase « L’environnement, ça commence à bien faire » a eu le mérite de clarifier la pensée du président. Je préfère cette franchise, au moins on ne peut pas dire qu'on ne savait pas.... Alors, ses vœux, je les aimerais sous cette forme :

congr_s_sarko.jpgMes chers compatriotes,

Il a neigé beaucoup il y a quinze jours, c’est normal, c’est l’hiver. En 1962, 75, 83, 95… il y a eu aussi énormément de neige, pas forcément en décembre, peut-être en janvier, mais cela ne change rien. Ce qui a changé, c’est votre propension à chercher un responsable à des phénomènes naturels. Ce crétin de Fillon qui accuse la météo, comme si la météo était responsable du temps qu’il fait ! Il y a quelques

jours, un retard de train de 26h, fatigant, agaçant, mais pas dangereux, (pas un mort ni un blessé à déplorer) vous a donné l’impression d’être « pris en otage » par la SNCF, qui, loin d’être une entreprise terroriste, était  simplement victime de la loi de l’emmerdement maximum. Le voyageur en rade est devenu un « naufragé du rail », quasi un héros, plus besoin de guerre pour lui donner des accents d’ancien combattant.

C’est ma faute : je vous ai tant habitué à m’occuper de tout, je vous traite tellement en enfants irresponsables pour qui chaque fait-divers entraîne une visite de ministre et le vote d’une loi dans la foulée, que  j’ai fait de vous ces anxieux  avides de sécurité, de risque zéro, d'aucun imprévu…  et disposés de ce fait à accepter toujours plus d’encadrement, de surveillance et de contrôle sur leurs vies. Et moins de libertés. Ca aide pour gouverner, vous ne pouvez pas vous imaginer…

 capitalisme-malade.jpgJe serai franc: rien dans ma politique n’est le fait du hasard, ni même de l’incompétence, n’en déplaise à certains. J’ai simplement une feuille de route imposée par les desiderata de ceux- pas les électeurs, les bailleurs de fonds- qui m’ont porté au pouvoir avec pour mission de démanteler ce qui reste du service public et des idéaux qu’ils nomment « marxistes » pour transformer la France en pays totalement libéral. Wikileaks a publié les télégrammes me jugeant certes susceptible et autoritaire, mais aussi meilleur ami des américains. C’est ainsi : les Etats-Unis me fascinent plus que les pays africains, je préfère les riches aux pauvres, je rêve davantage de yachts, de top-modèles et de soirées somptueuses que de pétanque, de sandwichs et de vin VDQS. Ma propension à satisfaire les grands de ce monde, qu’ils appartiennent au monde politique, économique ou médiatique est naturelle : ils sont le monde qui me plaît, m’attire, me fascine. Quand je ne serai plus Président, j’aimerais devenir aussi riche que certains, je l’ai déjà dit. 

homme_voiture.jpgMes chers compatriotes, je serai franc avec vous, c’est mon cadeau de nouvel An. Ma politique est et sera une politique de droite parce que je suis un homme de droite, décomplexé qui plus est. Ca me gêne de voir des SDF sur le trottoir quand je me promène, et j’avoue que  l’idée de logements sociaux à Neuilly m’a toujours débecqueté,  la ville dont j’ai été maire si longtemps est d’ailleurs la plus mauvaise élève en la matière. C’est cohérent : pourquoi irais-je m’occuper des pauvres, alors que les pauvres me font peur, qu’ils me rappellent  les récits de mon Père lorsqu’il est arrivé en France sans le sou, et que je trouve tellement plus excitant de boire du champagne avec une jolie femme qui me couve des yeux parce que je suis président de la République ?

 

Je m’occupe des gens qui me plaisent, n’est-ce pas normal ?

 Mes chers compatriotes, votez pour moi en 2012 si vous souhaitez que les retraites soient cédées aux fonds de pension, que les services publics soient privatisés (on vous dira « modernisés »), que la politique de santé dépende des laboratoires, que l’enseignement soitau service de l’économie et non de la culture, et que la culture soit confiée aux géants des nouvelles technologies. C’est un modèle de société qui peut vous séduire comme moi. Dans le cas contraire, si ce que je vous annonce comme modernisation vous semble une régression, un pur produit antisocial, ne votez pas pour moi.

ca-ta-plu.jpgVoilà, c’est dit : le fond de ma politique est tourné vers l’envie de bien séparer le haut du bas. Mon slogan à moi ne serait pas : » Demain, j’enlève le haut. Mais demain, j’enlève le bas. » Mes chers compatriotes, je ne me fais pas vraiment de souci : beaucoup d’entre vous, même déçus, voteront pour moi,  parce qu’eux aussi préfèrent les riches aux pauvres. Brad Pitt les fait rêver plus que l’épicier du coin,  les « people » plus que le commun des mortels, et la politique étant devenue un métier de comédiens qui fait élire le meilleur parleur, j’ai toutes mes chances. BONNE ANNEE 2011!

 plage.jpg

 

.

 

Repost 0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 00:27

amours.jpgUn garçon de 21 ans qui  présente son second long-métrage dans la sélection « Un certain regard «  au Festival de Cannes après avoir, l’année d’avant, eu son premier film également  remarqué à Cannes, ça stimule la curiosité. Je suis donc allée voir « Les amours imaginaires » de Xavier Dolan, réalisateur Québécois qui en a écrit le scenario et les dialogues, fait le montage et la réalisation, a joué dedans et conçu les costumes. En voilà un que le boulot n’effraie pas et que la passion du cinéma démange. Tellement qu’évidemment, on remarque dans ses images des références à Wong-Kar-Wai, Almodovar,  Truffaut, Gus Van Sant, etc.  Signe qu’à 21 ans, ce garçon a une vaste culture cinématographique et qu’il sait l’utiliser, ce serait mesquin de lui reprocher d’avoir des maîtres, à son âge ! Seuls petits reproches : un excès de fondu au noir, comme s’il n’avait pas appris d’autres modes de transition,  et un amour immodéré pour la version italienne de « Bang-bang », niaiserie sentimentale cependant cultissime.

dolan.JPGL’histoire est simple : deux amis- Francis, homosexuel, Marie hétéro- tombent amoureux du même garçon, Nicolas, doté d’un charme et d’une beauté assez ambigus pour que l’un et l’autre puisse espérer le séduire. Ce qui les rend à la fois rivaux et complices. Le film joue sur l’imaginaire des deux amis, cette passion qu’ils construisent à partir de rien, prenant chaque geste câlin de Nicolas pour un signe… comme le font tous les amoureux du monde, tandis que ce dernier, avec une perverse innocence,  les aime comme des amis tout en jouant de sa séduction.

niels.JPGPendant toute la projection, je me disais que les Québécois ont décidément la niaque. J’imaginais un cinéaste français de 21 ans présentant un scénario où les gens fument comme des pompiers, où Francis se masturbe en respirant le tee-shirt de Nicolas, où deux hommes s’embrassent tendrement, où la sensualité affleure à chaque regard, à chaque geste, dans chaque lumière, sans une seule « scène de sexe » : il se ferait virer, le français ! Trop inclassable. Trop iconoclaste. Trop vrai. A mille lieux des tournage_martine_003.jpgfilms franchouillards avec coucheries, séparations, chagrins et dissertation sans humour sur l’amour. Car Xavier Dolan a aussi de l’humour. Humour Québécois, que j’ai cent fois eu l’occasion d’apprécier avec mes caribous préférés, Martine, Olivier et Patrick.  Un humour fait d’une intense vitalité mêlé à un recul intelligent qui les fait ne jamais se prendre au sérieux, y compris et surtout quand ils sont sérieux.

J’ai aimé ce film malgré ces imperfections, parce qu’il montre une maturité rare. Les dialogues sont très réalistes et pourtant ciselés et bien écrits. Lorsqu’il répond aux journalistes, Xavier Dolan utilise également une langue précise et un vocabulaire d’une richesse qu’on n’a pas souvent l’occasion d’entendre. Avec une réflexion et une confiance en lui étonnantes, mais pas frimeuses. Il sait ce dont il est capable et le fait.  Question d’éducation sans doute.

caribou.jpgPar hasard, deux semaines avant d’aller voir ce film, j’avais lu un essai de Valerie Lion, journaliste française « tombée en amour » avec le Québec, "Irréductibles Québécois" passionnant pour qui souhaite sortir des idées reçues sur les "cousins français qui ont un si charmant accent".  Elle y montre un pays – une province du Canada, en fait- grand comme trois fois la France mais peuplé de seulement 7 millions d’habitants, 4 au km2, qui a su trouver une identité forte malgré l’influence du voisin américain et la force des racines européennes. Qui sait allier la recherche du consensus et l’individualisme.

Qui résiste au froid (« ce rimouski.jpgpays, c’est l’hiver » ) avec chaleur : j’ai vu à Montréal un passant donner spontanément une écharpe à un touriste qui ne s’apercevait pas que son nez était en train de geler. Qui passe directement de l’envie au projet et du projet à la réalisation. « Au Québec,  dit un français qui y a émigré, quand tu proposes quelque chose, on te dit « pourquoi pas ? ». En France, on te dit « pourquoi faire ? »

Et dans les parcs de Montréal, dit Valérie Lion, on reconnaît tout de suite la nationalité des mères. Les françaises disent à leur gamin qui monte sur un toboggan : « Fais attention, tu risques de tomber ! », les Québécoises lancent : « Vas-y, tu vas y arriver ! »

 


Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 17:33

manif-retraite.jpgQu'ils m'agacent, ces ex-potes de contestations qui se répandent en vilenies sur la jeune génération prétendument inculte, dépolitisée, hyperconsommatrice, formatée par la téléréalité et individualiste. Bref, rien à en attendre ! Et si je soutiens le contraire, je me fais invectiver : « Françoise, regarde la réalité et non le monde tel que tu le souhaites ! » Eh bien je m’insurge!  Peut-être que ces quinqua/sexagénaires ont d’odieux rejetons, petits-rejetons ou jeunes amantes, peut-être qu’ils doivent casquer pour satisfaire leurs besoins superfétatoires et que ça les énerve, peut-être qu’ils en ont marre d’un couple de Tanguy amarrés au canapé de leur salon et à leur compte bancaire comme des arapèdes sur un rocher desséché, mais moi, les jeunes que je connais et fréquente, que je les ai ou non engendrés, ne sont pas comme ça. Peut-être qu’on a les jeunes qu’on mérite…

place-des-vosges-afp.jpgComme ceux de Jeudi noir, qui n’hésitent pas à sacrifier leur week-end pour défendre la cause des jeunes mal-logés auprès des professionnels de l’immobilier. Depuis deux ans, un groupe occupe  un immeuble de la place des Vosges, à Paris. Joli quartier. L’immeuble est vide depuis 45 ans. La vieille propriétaire avait même dit, si je me souviens bien, que cela n’était pas grave s’ils entretenaient les lieux et ne détérioraient rien, mais les héritiers d’icelle l’ont mise sous tutelle (on se croirait dans l’affaire Bettencourt !) et réclament aux squatteurs des indemnités d’occupation exorbitantes. En 1ère instance, ils ont eu gain de cause. En appel, la cour a estimé qu’il n’y avait pas lieu à indemnisation, car qui dit indemnisation dit préjudice, et qu’il est difficile de parler de préjudice à propos d’un immeuble abandonné depuis 45 ans, que les squatteurs ont plutôt contribué  à préserver. Un émissaire de la Mairie de Paris a suggéré un accord leur permettant de loger sur place moyennant un loyer raisonnable, et d’organiser dans l’immeuble des activités culturelles et sociales. Sauf que l’avocate des héritiers s’est insurgée : « Du logement social place des Vosges !!! » et que les héritiers refusent tout arrangement amiable. Jeudi noir continue à lutter. Depuis deux ans. Pas mal pour une génération stupide et démotivée…

Le collectif Génération précaire milite depuis des années pour que les stages étudiants soient de vrais stages, et pas des emplois gratuits ou mal payés déguisés en stages. C’est grâce à leur travail de plusieurs années que la loi sur les stages a été quelque peu améliorée, et ils poursuivent leurs actions pour que ça aille plus loin.

Sauvons les riches lutte contre la corruption avec l’association Anticor, dénonce les faveurs faites aux riches et milite pour un salaire maximum acceptable. Bourrés d’humour, ils proposent des manifs drôlatiques et ont récemment lancé une pétition pour défendre le droit de Jacques Chirac à être jugé comme n’importe quel citoyen. Visiter leur site, est une bouffée d’air pur et de vitalité, tout comme participer à une « manif de droite » (its a joke) prouve que l’humour et la dérision sont des moyens de dire « non » qui rénovent les sempiternelles grèves et cortèges unitaires (l’un n’empêchant pas l’autre)

 



J’ai déjà parlé ici des désobéissants  qui ne sont pas une association, mais un mouvement où les groupes précités et bien d’autres peuvent trouver des personnes prêtes à donner de leur temps. C’est physique et ludique, mais également hyper organisé, avec des formations pour comprendre la psychologie de l’adversaire  et allier efficacité et non- violence. Avantage prisé par les jeunes : on ne prend pas une carte, on ne paie pas de cotisations, mais on donne du temps et de la disponibilité pour des actions ponctuelles correspondant à ses convictions,  au lieu d’obéir à des mots d’ordre décidés par des états-majors.

Et pour finir, une petite scop bretonne résiste et apprend à démonter le formatage de notre part de cerveau disponible : le pavé http://www.scoplepave.org  coopérative d’éducation populaire et de « Déformation continue ». Avec, les « conférences gesticulées » de Franck Lepage qui analyse, entre autres, la langue de bois qui mine le JT de 20h. Franck Lepage n’est certes pas un d’jeune, mais il attire une foule de moins de 30 ans à ses conférences, preuve que la jeunesse est aussi une question d’état d’esprit.

 


 Je ne suis pas spécialement cougar, mais j’aime ces jeunes qui inventent des façons de vivre et d’agir pleines de sève et de dynamisme. C’est peut-être ce qui énerve les quinqua-sexa d’ailleurs : l’idée qu’ils ne tiennent plus le haut du pavé, ni même le sable chaud de la plage. Et que je leur préfère parfois  ces jeunes  avec qui je ris, m’amuse et discute, loin de l’aigreur de ceux qui  avaient tant rêvé de changer les choses.


 

lars2.jpg

Toujours Lars, mais personnellement je ne m'en lasse pas...

 

Repost 0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 23:17

Arrivée hier, avec mille choses à faire avant de reprendre l'écriture ici. Alors j'ai déniché cette info sympathique, qui montre que contrairement aux idées reçues, tout le monde n'est pas résigné ou avachi devant son écran TV, La voici, comme un prolongement des vacances. Havrais, havraises et assimilés devraient passer un week-end d'octobre beau et chaud. (contrepeterie belge)


Changeons le système, pas le climat

Tenter une expérience, faire autre chose qu'une manif, commencer à changer le monde directement plutôt que demander, prier, espérer que d'autres le fassent pour nous, ou en notre nom.

Nous savons tous confusément que ce système va droit dans le mur, les inégalités augmentent partout,  la Terre montre des signes d'épuisement. Le pétrole, le gaz, l'eau potable vont bientôt manquer ici ou là, ici et là.

Des réseaux internationaux, Global Minga et Climate Justice Action appellent à une semaine d'actions partout dans le monde entre le 12 et le 16 octobre 2010. En France, nous lançons ce mot d'ordre : ARRET TOTAL

Nous grouillons d'idées pour sortir des logiques d'impuissance et de fatalisme. Nous vous proposons de vous en emparer

le samedi 16 octobre 2010 au Havre. Rendez-vous à lOh devant la gare.

Un accueil est organisé dès le vendredi soir.

Là, un cortège partira pour, tous ensemble, se donner le droit, dans le centre-ville, d'enlever les pubs, de semer des graines, de visiter un supermarché comme vous ne l'avez jamais fait, de porter plainte contre Total, de donner la priorité aux gens sur les voitures... Ce qui s'appelle de l'action directe. Non violente.

Venez avec des bonnes chaussures, vos reproches à faire à Total, des pelles et des bêches pour la guérilla jardinière, des marqueurs et des affiches pour l'anti-pub, votre vélo pour être plus forts ensemble que les voitures, des trucs à manger pour un pique-NIQUE TOTAL, des bouteilles en plastique pour faire une sculpture géante à la mémoire de la société du pétrole...

L'après-midi, le cortège partira à l'assaut de la plus grande raffinerie de France, pour la transformer si possible, en parler avec les salariés et faire savoir qu'à partir du 16 octobre, la peur va changer de camp. On n'en veut plus. On veut de la joie et de la détermination.

Chaque personne est nécessaire. A plusieurs centaines, c'est une belle journée. A plusieurs milliers, c'est le rapport de force qui change.

Changeons le système, pas le climat !


ARRÊT

TOTAL

 

 

SAMEDI16 OCTOBRE 2010 - LE HAVRE lOh Départ de la Gare

Tous les détails pour participer sur www.campclimat.org

 

 

Repost 0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 15:55

cartable.jpgD’abord, il ne le connaît pas ; à peine s’il en a entendu parler. En fait si, il a même dîné avec lui par hasard, à peine s’il s’en souvient. Mais il n’a jamais soutenu cet homme pour qu’il ait la Légion d’honneur. Promis, juré, c'est un homme honnête, qui ne ment pas. Et qui souffre d’être « lapidé médiatiquement » (quand on sait que des femmes sont, réellement et mortellement lapidées dans le monde, c’est indécent d’utiliser ce mot à la légère.) Finalement si, il a envoyé une lettre pour soutenir la demande de décoration, quoi de plus normal dans la vie politique ? Et voici qu’une perquisition fait découvrir la lettre de remerciements de l’obligé dont il y a encore quelques semaines Woerth n’avait quasiment jamais entendu parler. Franchement, il chie pas la honte, le ministre. Ce serait moi, ou n’importe quel citoyen, on n’oserait plus se regarder dans la glace après autant de mensonges publics. Et de stupidité, il faut le dire, car tout de même, il croyait quoi, monsieur Woerth ? Que les gens étaient assez crétins pour prendre ce qu’il disait comme parole d’Evangile ? Que cette affaire allait s’effacer par la magie des vacances, d’une déferlante bienvenue de catastrophes climatiques et des expulsions de Roms ?

coccinelle.jpgPeut-être en fait n’a-t-il pas ressenti le moindre malaise, car lorsqu’on a du pouvoir,  mentir est naturel, frauder est naturel, dire n’importe quoi est naturel : « les promesses n’engagent que ceux qui y croient » profession de foi de Jacques Chirac qui vient de réussir un coup génial en signant avec la Mairie de Paris un accord financier pour que celle-ci retire sa plainte. 2,2 millions d’euros pour la Mairie, 550 000 payés par l’ex-président, le reste par l’UMP. On comprend que le parti ait besoin d’argent ! Heureusement qu’il peut compter sur le « Premier cercle », club de cotisants entre 3000 et 7500 € par an pour que vive l’UMP et soit élu son candidat. L’Obs a consacré cette semaine un dossier intéressant aux liens qui unissent la politique et l’argent. Pas un dossier geignard contre les riches. Plutôt un dossier thriller, montrant les liaisons dangereuses qui créent des mondes parallèles et font que la loi qui s’applique aux citoyens ne s’applique plus, passé un certain degré de richesse. C’est de cela que certains en ont tant voulu à Eva Joly. D’avoir estimé qu’il existe une loi, et que celle-ci doit s’appliquer également à tous.

Pendant ce temps, dans l’Allier- non, je ne suis pas chauvine, c’est là que ça se passe-  des gens sont famille d’accueil thérapeutique pour handicapés mentaux : schizophrènes, alcooliques, suicidaires… En vivant avec eux, en leur donnant des choses élémentaires mais humaines à faire : parler, mettre le couvert, se promener avec leurs hôtes… elles les font davantage progresser, à traitement médicamenteux égal,  que ceux qu’on enferme. Quand on sait que les maladies mentales progressent partout dans le monde- la folie nous guette !- ces accueillants, obscurs et sans grade, devraient être décorés.

Autre reportage sur des SDF à qui on propose un logement. Sommaire, le logement, mais il ferme à clé et il est propre. Il faut voir la lumière dans les yeux du SDF quand il dit « Ici, c’est chez moi ! » en mettant la clé dans la serrure. Il peut enfin vivre avec sa compagne, qui errait aussi dans la rue. Il articule avec difficulté : « Je me reconstruis ». Il a du mal avec les mots, comme tous ceux qui sont restés longtemps sans parler à autrui, il a la diction saccadée et l’accent rauque des gens qui n’ont pas l’habitude du Verbe. Mais il ne ment pas… Et on voit qu’il est des moyens simples et pas chers de rendre leur dignité à des gens qui sans cela peuvent très vite glisser dans la maladie mentale ou la délinquance.  Traiter les gens avec dignité et vous leur rendez de la dignité.

P1010311.jpgIl y a des mondes parallèles, je l’avais déjà noté plusieurs fois ici. LES MONDES PARALLELES  et  1989/2009: HISTOIRES PARALLELES?

P1010323.jpgCes mondes ne peuvent par définition pas se croiser. Les uns veulent l’imagination au pouvoir, une 3è voie humaine, ni libérale-financière, ni collectiviste. Les autres sont persuadés que puisque le communisme a échoué, seul est viable le capitalisme ultralibéral. Il faudrait peut-être leur dire qu’il a aussi échoué ? Un mois avant mai 68, le Monde titrait « la France s’ennuie »…  Dans l’œil du cyclone, on ne voit pas le cyclone.

serifos-1995-bis.jpgEt c'est pourquoi je pars  ailleurs, là où porte cette chanson...

 

 

 P1010369.jpg

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 23:37

Si l'homme a besoin de la nature, la Nature se passe fort bien des hommes. Et retrouve sa place dès qu'il s'éloigne de la pompe. 

 

FUEL                                      (photo prise cet été quelque part entre le sud et Paris.


Repost 0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 11:41

 

Un Roumain est délinquant, donc tous les roumains sont délinquants. On ne va pas s'attarder davantage sur cet honteux amalgame qui vaut à la France entière- alors que seuls NS et BH sont en cause-  d'être vilipendée   par la presse internationale et même le pape, c'est dire! Là  encore, amalgame désastreux. Non, monsieur pape, nous ne sommes pas tous racistes, la preuve: c'est un immigré hongrois qui préside ce pays, et je ne dirai pourtant jamais que tous les hongrois sont des caractériels fascinés par les riches.

Car le vrai clivage est là: entre riches et pauvres et non entre français de souche et roumains. Du reste vivent en Roumanie des Roms riches montrés dans un reportage TV, qui refusent absolument d'être assimilés à ces "miséreux mendiants ou voleurs".

montmartre2.jpgDe tous temps les riches ont eu peur des pauvres, des "gueux" et des Misérables dont parlait Victor Hugo. Je suis allée samedi à la visite  de Montmartre "l'esprit de Montmartre" animée par des comédiens qui font revivre des personnages de la Belle Epoque. Belle Epoque pour les riches et les courtisanes, triste époque pour les petits poulbots malnutris, les peintres faméliques morts dans la misère qui vendaient un tableau contre un déjeuner, tableau qui vaut aujourd'hui des millions d'euros. On y rappelle que les fortifs entourant Paris n'ont pas été construites pour protéger la ville contre des ennemis extérieurs, mais pour enfermer et contrôler la populace, et l'affamer éventuellement par un blocus en cas de révolte.

montmartre1La Commune a été réprimée dans le sang: 40 000 parisiens tués en quelques semaines, qui ont sans doute moins ému l'opinion mondiale que les  3000 morts du 11 septembre 2001 (qui eux-mêmes ont davantage ému que les  milliers de morts du 11 septembre 1973).  Allez voir ce spectacle réjouissant, où l'art et la musique ont la part belle: on passe une heure et demi délicieuse, surtout par beau temps, on apprend plein de choses et on permet à des comédiens de vivre de leur métier... link

Pour conclure avec les Roms, cette affaire a  rejeté dans l'ombre les affaires Woerth et Betancourt et les fraudeurs fiscaux de haut vol, et fait passer inaperçue l'information confirmant que la gravité de la grippe H1N1 a été inventée par l'OMS, dont une majorité des experts consultés avaient des liens avec les laboratoires fournisseurs du vaccin. Si ça n'est pas de l'insécurité, gaspiller des millions alors qu'on en manque pour des postes d'enseignants ou pour créer des emplois: 60% des délinquants d'une prison du nord de la France (ça doit être pareil pour les autres) étaient au chomage quand ils ont commis leur délit, 30% ne savent pas lire couramment. L'éducation et la création d'emplois pour lutter contre l'insécurité, ça ne leur vient pas à l'idée, à nos gouvernants?

 

 

Eh oui Gaston, ça pas tellement changé

Et j’me demande même si ça pas empiré

Tous les peineux sont plus peineux qu’avant

Quant aux rupins, c’est pire que le chiendent…

Ca repousse tout le temps !

La suite sur :

http://www.lesmutins.org/bernardnidieunichaussettes/spip.php?rubrique34

 

 

AUVERGNAT ET TAMTAMTEE-SHIRT-FESTIVAL.JPGVoici pour finir quelques photos de mes vacances en Auvergne, où l'on verra que des couleurs de peaux différentes se côtoient dans la joie et la bonne humeur. Ca s'appelle le Festival des cultures du monde, ça a lieu depuis 30 ans en juillet à Gannat (Allier), et 300 bénévoles de milieu rural y consacrent du temps et nouent des liens durables avec des gens venus d'ailleurs. (parfois difficilement, l'obtention des visas étant aujourd'hui hypercontrôlée...)fr3UVERGNEGUERRIERS ZOULOUS

CHINOISEStrinquer.JPG

 

Repost 0
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 18:38

 

camillelacourt3Lorsque les œufs d’une mouche drosophile aux yeux blancs sont brièvement exposés à une température de 37° au lieu de 25°, les mouches nées de ces œufs ont les yeux rouges. Encore plus fort : les rejetons aux yeux rouges, lorsqu’ils sont croisés avec le phénotype « yeux blancs », sont capables de donner des descendants aux yeux rouges alors que selon les règles de la génétique il ne devrait y avoir que des insectes classiques aux yeux blancs. 

Autrement dit, une caractéristique  épigénétique (modification de l’expression d’un gène en raison d’un facteur environnemental) peut se transmettre aux générations suivantes !

Récemment diffusé sur Arte, un documentaire sur l’épigénétique a mis en évidence l’influence  du mode de vie sur le génome. Ainsi, un bébé né durant une période de disette court deux fois plus de risques de devenir un jour schizophrène. Cette relation a été mise en évidence en étudiant une région de Chine, la province d'Anhui, qui a connu une famine extrêmement dure entre 1959 et 1961. Bien que les naissances aient diminué de 80% en 1960, des cas de schizophrénie furent plus tard diagnostiqués sur 2,3% des personnes nées cette année-là, contre 1% d’ordinaire. La schizophrénie se déclarant le plus souvent  vers l’âge de 18/20 ans, la bombe à retardement mental frappe des années après la famine… A l’inverse, on sait que le thé vert contient des molécules qui stimulent l’expression d’un gène « anticancer » (pour résumer en deux mots lapidaires la complexité de la réaction enzymatique en question).

camillelacourtL’enjeu des recherches épigénétiques est de taille, puisque ces recherches rendent quasi obsolète le fameux débat sur l’inné et l’acquis. Comme Simone de Beauvoir disait « on ne nait pas femme, on le devient », on peut dire qu’on ne nait pas prédéterminé (non, monsieur le Président, il n’y a pas de gène de la délinquance ni de la pédophilie !) on devient ce qu’on est en fonction de son environnement,  entendu au sens large : polluants, hormones, alimentation, bien-être ou stress. Et ceci conduit à deux réflexions de taille :

camille lacourt2Quand on sait à quel point l’alimentation intervient dans la capacité des gènes à s’exprimer ou non et à provoquer ou non certaines maladies, y compris dans les générations suivantes, il devient criminel de supporter que 2 milliards d’êtres humains souffrent de graves carences alimentaires et que quelques millions absorbent des pesticides et additifs capables eux aussi de modifier l’expression des gènes.

Quand on sait que le génome a un fonctionnement complexe et pour l’essentiel encore méconnu, que plusieurs gènes doivent parfois s’exprimer pour une seule fonction vitale, mais qu’à l’inverse un seul gène peut intervenir dans plusieurs fonctions, l’introduction dans un génome d’un gène surnuméraire d’une espèce différente (gène du ver luisant dans le génome d’un lapin, ce qui permet d’obtenir des lapins fluorescents, je n’invente rien ça a été fait !)  gène qui se place au petit bonheur la chance- c’est cela, un OGM- est un jeu d’apprenti sorcier. Comme me disait Claude Reiss, chercheur au CNRS dans le laboratoire « Dynamique du génome » : « C’est comme si on introduisait une note surnuméraire dans un morceau de musique. Sur la partition on la voit à peine, mais à l’écoute, on entend aussitôt la fausse note. »

Avec-Yannick-Agnel diaporama


Devant le sérieux de ce billet pour un mois d’août, j’ai choisi de l’illustrer avec Camille Lacourt, trois fois médaillé d’Or en natation. Je ne sais pas ce qu’il en est de son génome, mais le jeune homme vaut le coup d’œil…

 

Repost 0

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture