Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 17:32

 

 

Objectifs affichés lors de son entrée dans l’établissement « France » : projet « Ensemble tout devient possible » en 15 points. (en NOIR sur le bulletin)

 

1. Mettre fin à l'impuissance publique : lois votées dans l’urgence et non appliquées, soumission au MEDEF, diplomatie obséquieuse vis-à-vis de la Chine, de la Libye (réception du Pdt Kadhafi) des USA.

2. Une démocratie irréprochable : hyper présidentialisation, passage en force des lois contestées (procédure d’urgence,  loi sur les OGM imposée après un vote de rejet)  réformes sans concertation préalable (justice, enseignement) …

3. Vaincre le chômage : 2 millions de chômeurs, 45 000 nouveaux inscrits en octobre, plus forte hausse depuis quinze ans. Réductions drastiques des effectifs dans la fonction publique.

4. Réhabiliter le travail : stagnation des salaires, code du travail démantelé, durée du travail annualisé, ce qui équivaut à supprimer les heures supplémentaires mieux payées, part du PIB redistribuée en salaires en constante diminution au profit de la part redistribuée en revenus du capital.   

5. Augmenter le pouvoir d'achat : fiscalité favorable aux plus hauts revenus, quelques aides pour les plus défavorisés, baisse du pouvoir d’achat pour la majorité des citoyens, 14 taxes nouvelles en 18 mois.  

6. L'Europe doit protéger dans la mondialisation : précarité accrue, délocalisations des entreprises, aucune mesure sérieuse contre les paradis fiscaux.

7. Répondre à l'urgence du développement durable : Grenelle de l’environnement en 2007, dont la plupart des applications sont à échéance lointaine : « compte tenu de l’urgence d’agir, des étapes intermédiaires sont indispensables pour caler les mesures nécessaires » (sic). En attendant, les OGM prolifèrent et ses opposants sont condamnés, le fret ferroviaire et le transport maritime sont négligés, l’offre en agriculture bio progresse moins vite que la demande, la uppression des lignes SNCF « non rentables » oblige les habitants à se déplacer en voiture, la France est le pays d’Europe le plus consommateur de pesticides et le plus touché par les cancers, NS et son gouvernement multiplient les déplacements et manifestations énergivoraces.  

8. Permettre à tous les Français d'être propriétaires de leur logement : surendettés, les français que cette promesse a incité à acheter leur maison la revendent alors que le marché immobilier s’effondre, et y perdent. Un an après son vote, le droit au logement opposable n’est pas appliqué,  pas de réquisition des milliers de m2 de locaux vacants, manque criant de logements sociaux,.

9. Transmettre les repères de l'autorité, du respect et du mérite : aide massive aux prédateurs et délinquants financiers, mais réduction des crédits au développement, à la recherche et à l’éducation, (formateurs des adultes de demain) non-respect des interlocuteurs (casse toi, pauv’ con), mise en cause pénale de journalistes d’opposition, projet (abandonné) du fichier Edwige  collectant des informations relevant de la liberté d’opinion et de la vie privée.

10. Une école qui garantit la réussite de tous les élèves : attaques contre l’école maternelle (fleuron du système français, admiré à l’étranger), expulsions de bons élèves nés en France de parents immigrés, dénigrement systématique des enseignants…

11. Mettre l'enseignement supérieur et la recherche au niveau des meilleurs mondiaux : baisse des crédits de fonctionnement des universités, non entretien de bâtiments parfois à la limite de l’insalubrité, réforme du CNRS supprimant la pluridisciplinarité,  fuite des chercheurs français (très demandés, car de haut niveau) aux Etats-Unis ou en Asie où ils sont mieux considérés et mieux payés.

12. Sortir les quartiers difficiles de l'engrenage de la violence et de la relégation : pas de concrétisation des aides promises, plan pour les banlieues de Fadela Amara en panne,  manque d’éducateurs,  trafic d’armes et de drogue florissant dans certaines cités.

13. Maîtriser l'immigration : ambitieuse politique d’expulsions avec quelques bavures. Mais faiblesse de l’aide au développement et des relations commerciales équitables avec les pays pauvres. Ventes d’armes qui entretiennent les conflits générateurs de misère et d’exil forcé. Exploitation des ressources naturelles d’Afrique (mines, pétrole) par des compagnies françaises sans respect de l’environnement et de l’intérêt des populations.

14. De grandes politiques de solidarité, fraternelles et responsables : bouclier fiscal exonérant de la solidarité les revenus les plus élevés, et rendant inefficace la taxe sur les parachutes dorés annoncée, comme les taxes éventuelles sur les revenus du capital.  Grandes sociétés plus exonérées de charges que les PME. Subventions agricoles profitant davantage aux grosses exploitations qu’aux  petits paysans. Pas de sanction de la gestion calamiteuse des placements financiers. La « moralisation du capitalisme » se traduit par une vague de licenciements, mais aucune remise en cause concrète de la logique du système.

15. Fiers d'être français : Marseillaise sifflée dans les stades, presse internationale  plus que critique à l’égard de l’élève NS, rapport d’Amnesty International épinglant la situation inhumaine dans les prisons françaises.

CONCLUSION : malgré un soutien massif de ses amis et des medias, l’élève NS n’a pas réussi à atteindre les objectifs grâce auxquels il a été admis dans l’établissement.  Certes, il ne peut pas tout faire, mais il a tout promis… Au niveau de la conduite, fait preuve d’une hyperactivité brouillonne et d’un langage contestable.

 

Cependant, malgré la médiocrité de ce bulletin, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy est en hausse de 5 points en novembre, atteignant 48%, meilleur résultat depuis décembre 20O7.  Et depuis  l’annonce des licenciements chez PSA Peugeot à Montbeliard et Sochaux, la vente des tickets à gratter de la Française des jeux a fait un bond. (reportage France-Info). Comme dit un acheteur : « C’est la crise, alors j’en ai acheté 25, j’espère bien gagner ! » et le buraliste : « Z’en prennent pour 50 €, feraient mieux de s’acheter à manger, mais qu’est-ce que vous voulez, ils y croient. »

Comme disait Reiser : « On vit une époque formidable ». Bon week-end !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

longuesjambes 29/11/2008 18:34

Au fond, votre président semble parti pour faire comme Bush qui a laissé l'Amérique sur les genoux !

A part ça, je suis impatiente de te revoir.  jJai des amis que j'aurais un vrai plaisir à te présenter, femmes, comme hommes.
OUi, j'en suis certaine, nous sommes soeurs d'âmes, de sentiments, de liberté vraie.

Françoise 29/11/2008 16:37

à TB: et je ne dirai jamais que les profs ne bossent pas, car rien que pour rédiger ce bulletin, j'ai passé 2 heures et demi à chercher et recouper les infos. En faire pour ue classe de 25 du même genre? Je craquerais!
à SF: impossible, dans cet établissement, pas de renvoi avant 5 ans. Et surtout, qu'il ne redouble pas!!!
à Sam: effectivement, autant quand tout va bien plein degens trouvent qu'il y a trop d'Etat et réclament la liberté, voire le libéralisme sans contraintes étatiques, autant dès que ça va mal ils vont pleurer de l'aide auprès des gouvernements. Hélas, et je le déplore, les Dieux de l'Olympe de mon précédent billet ont pris bien du retard pour se remettre au boulot.
à Pat: le billet précédent répond à cette remarque, à laquelle je souscris. S'il y avait un contre-pouvoir actif et convaincant, l'élève NS serait sans doute plus appliqué. Mais de grâce, n'attendons pas la prochaine génération pour réagir, je serai morte avant!
à andiamo: et c'est triste quand on compte plus sur la chance que sur soi, signe d'un tel manque de confiance dans la vie...
 

Andiamo 29/11/2008 10:28

Le chômage augmente, les Français ne travaillant plus : ils GRATTENT !

Pat 29/11/2008 07:41

Heureusement, on a une opposition en pleine forme,  imaginative, faisant des propositions et unie.On imagine un gouvernement socialiste avec le bordel du congrés socialiste.L'horreur.En attendant une nouvelle génération qui fasse le ménage ?

S@m 29/11/2008 02:54

Il attend la fin de son quinquennat, soit le bulletin final. Quatre ans de ... et puis la dernière année, il faudra bien qu'il s'y mette. La situation à laquelle il fait face est plus mauvaise que prévue, mais c'est curieusement ce qui fait remonter sa quote, ses récentes déclaration sur la crise financière qui lui donne air critique, voire auto-critique... de loin, vu de loin. Il faut dire qu'il faudrait être fou par les temps qui courent de faire l'éloge de la finance : il ne le fait pas donc, bonne nouvelle, il n'est pas fou.
De toute façon, un homme n'a jamais fait l'histoire et est-ce plutôt l'histoire qui fait un homme.
1. Mettre fin à l'impuissance publique
Le fait même que le privé court faire l'aumône auprès des institutions publiques montre qu'elle le publique n'a jamais été impuissant. Alors faudrait peut-être commencer par mettre fin à la fausse idée de l'impuissance du publique, non ? Comme par exemple réformer l'enseignement en faisant appel au privé plutôt qu'au publique, histoire de montrer que le privé fait tout mieux...
... même les crises financières, résoudre les crises financières. A l'heure où les mécanismes de sécurité et de solidarité publique se rappelent au bon souvenir de ceux qui pensait pouvoir s'en passer le mieux, il n'y a pas grand monde pour le faire remarquer. La main invisible du marché n'a jamais été aussi visible qu'aujourd'hui alors qu'elle sort de sa poche des centaines de milliards d'euros qu'elle n'a probablement pas, mais ce n'est pas la main du privé car aucun privé n'aurais jamais mis ainsi la main à la poche.
Dernièrement, en Belgique, pour relancer l'économie, une politicienne socialiste parlait de favoriser le lancement du développement durable notamment dans le secteur de la construction ou encore de la formation à l'emploi en orientant le tout vers l'écologie, histoire d'ouvrir de nouveaux marchés d'investissement et d'emploi. Je me demande même s'il ne s'agissait pas de mesures prises et donc sensées entrer en vigueur. Envisager de les prendre, c'est déjà une bonne chose, mais les prendre de manière efficace s'en est une autre, mais l'idée est au minimum sensée.
Sinon, pour l'élève NS, il serait intéressant que les dieux de l'Olympe s'exerce sur la question de savoir ce qu'il y a moyen de faire avec parce qu'en attendant, il est là pour encore un peu moins de quatre ans.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture