Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 10:40

Nous avions sympathisé sur Internet et comme d'habitude, je lui demandai une rencontre "en vrai" , le virtuel me lassant rapidement... Rendez-vous fut donc pris à la sortie du métro Franklin-Roosevelt: "J'aurais une veste de cuir noir, un jean noir et j'ai les cheveux noirs, dis-je. - Moi aussi, que du noir, répondit-il.

Arrivée sur place, dans la nuit noire, j'eus à peine le temps de jeter un coup d'oeil à la ronde qu'il fut devant moi. Noir total. Il était Gabonais, tout de noir vêtu. Il vit ma surprise, me demanda  si cela me gênait. Je lui répondis que pas du tout, vu que j'étais moi-même née au Gabon et avais passé une partie de mon enfance en Afrique, avec des parents qui respectaient assez les africains pour dire "nègres" ou noirs", comme Aimé Césaire ou Léopold Senghor, plutôt que d'user du politiquement correct "black" (un peu comme mon pote homo veut qu'on l'appelle pédé plutôt que gay, considérant que tant que pédé sera considéré comme une insulte, l'homophobie perdurera.)

Ce nouvel ami a fait des études poussées, son père était un haut fonctionnaire, la famille vivait en France... Bref, un cas d'intégration exemplaire, comme disent les politiciens. R... me répondit qu'en réalité il ne se sentait pas encore tout à fait à l'aise dans le monde occidental, et comme je m'en étonnais, il sourit: "Tu comprends, je suis noir, ça se voit tout de suite. -Et alors? - Et alors? Même si intellectuellement je suis persuadé que tous les humains sont égaux, même si je travaille dans une entreprise où l'on m'apprécie, je ne peux m'empêcher de voir certains regard sur ma peau. Il y a moins de racisme, certes ( ndlr: encore que... des événements récents puissent en faire douter)  mais quand on appartient à un peuple qui a entendu durant 400 ans qu'il est une race inférieure, il faut compter à peu près le même temps pour que tout sentiment d'infériorité soit éradiqué."

tireur 1Je pensais à cette rencontre lors du cirque Dieudonné- aujourd'hui éclipsé par le cirque amours présidentielles, un clou chasse l'autre- et en allant voir une pièce de théâtre que je vous recommande chaudement,  "LE TIREUR OCCIDENTAL". Le thème est simple: un jeune etehnologue, Rodolphe, part sur le terrain vérifier les théories sur les "sauvages" qui nourrissent ses manuels universitaires. Forme du crâne, poids du cerveau, aptitude aux sentiments, capacité intellectuelle... tout ceci a été établi par d'éminents chercheurs persuadés que le sauvage se situe quelque part entre le singe et l'homme blanc. Rien de fictif dans tout cela: lors d'une exposition universelle à Paris, on exhibait des hommes en cage importés des colonies, que les visiteurs venaient contempler comme autant de bêtes curieuses. Rodolphe est enthousiaste, précis, méticuleux. Il est hébergé par "Le tireur occidental", matriculé, sans nom, dont la tâche depuis 50 ans consiste à tirer sur tout être cherchant à franchir la muraille qu'il garde, allégorie de la frontière entre monde riche et monde pauvre, évidemment. Très vite Rodolphe découvre que l'essentiel des tirs concerne des sauvages souhaitant venir dans ce qui leur semble un Eden. Jusqu'au jour où l'un d'eux, surnommé Rad-Jik par les deux français, est blessé et non tué, puis recueilli par Rodolphe, trop heureux de disposer d'un sujet d'études à portée de main.

La suite et la fin sont savoureuses, je ne les dévoilerai pas ici.

tireur 2Rodolphe, le tireur et Rad-Jik sont incarnés par un seul comédien Xavier Béja. Je connaissais son talent car il avait eu un jour la gentillesse d'interpréter des fragments de  "Ce qui trouble Lola" lors d'une manifestation littéraire, et, stupéfaite, j'avais redécouvert mes textes et été éblouie par l'ampleur et l'émotion qu'il savait leur donner.

Dans ce triple rôle ô combien difficile, Xavier Beja excelle: il est tour à tour juvénile et un peu ridicule en ethnologue naif, cassant et inquiétant en tireur occidental, miroir de nos préjugés en Rad-Jik. La mise en scène de Michel Cochet sert à merveille le texte de William Pellier qui a la particularité... de ne comporter aucun verbe. Cela lui donne un rythme et une étrangeté d'autant plus fascinante que les deux personnes avec qui j'ai assisté à ce spectacle, captivés par sa qualité, n'ont pas remarqué l'absence de verbe!

Ca se joue au LUCERNAIRE à Paris, du mardi au samedi à 19h (on peut ensuite dîner sur place) jusqu'au 15 mars. Allez-y, c'est un vrai plaisir, et cela en apprend davantage sur les racines et ressorts du racisme que tous les articles et débats qu'on a eu à subir récemment.

 

tireur-occidental3

Repost 0
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 12:53

epou3Les copains, j’ai plein d’idées, comme Gotlib dans la rubrique-à-brac que les moins de 20 ans devraient tous lire, c’est une encyclopédie, une Bible et une source de fous-rires inextinguibles. Plein d’idées de billets, donc, nées au fil des conversations entendues ça et là dans mes périples vacanciers. C’est pour cela que j’aime les bistrots de campagne, les apéros en famille élargie, les discussions au clair de lune… Ca sent bon le foin coupé, le vin robuste, la viande grillée au feu de bois et l’air tiède des soirées d’été si rares où on peut se passer de petite laine jusqu’à plus de minuit.

verneuil2Les gens se saluent paisiblement et échangent des recettes, des idées de promenades, des kilos de fruits cueillis dans leur jardin On touche la vie au lieu des touches d’ordinateur. Les échos de vacances sont unanimes : le bonheur et les bonheurs simples font tant de bien qu’on se demande pourquoi on vit si mal le reste de l’année. Question importante car pour changer le monde, vivre mieux et préserver un peu plus longtemps les ressources de la planète, il est salutaire de réaliser que moins consommer et ralentir son rythme de vie loin des compétitions imbéciles et de la course à une croissance illusoire ne signifie pas vivre moins, au contraire.

A propos de compétitions imbéciles, la façon dont les journalistes et même son entraîneur traitent Yannick Agnel « d’intello » parce que ce garçon a eu mention Bien au bac, cite Montesquieu et apprend le russe avec plaisir est particulièrement imbécile. Il paraîtrait même que son entraîneur considère que cette image de marque pourrait lui nuire. Un sportif de haut niveau devrait-il être systématiquement décérébré ? Si oui, on comprend mieux les salaires démesurés des footeux, mais j’avoue préférer l’élégance des nageurs. C’est fluide, c’est puissant, c’est esthétique…

épou1Comme d’habitude en été, le moindre bourg ou village foisonne d’activités culturelles qui montrent ô combien le patrimoine et l’histoire de France sont une richesse. Histoire que de doctes professeurs se demandent comment enseigner aux jeunes qui, comme chacun sait, sont ignares et totalement désintéressés par le passé de leur pays. Qu’ils aillent faire un tour dans les châteaux qui organisent des expositions et des spectacles, ils verront des gamins passionnés par le Moyen-Age demander des précisions sur les chevaliers et les guerres de religion, des jeunes s’inscrire à des chantiers où l’on rénove les lieux historiques selon des techniques traditionnelles pour lesquelles ils se passionnent. Voir de  près ce patrimoine, toucher des outils traditionnels, entendre des musiques du 17ème siècle jouées avec les instruments d’époque,  goûter des recettes d’autrefois, se costumer… familiarise avec l’histoire mieux que n’importe quel manuel ou DVD.

paradisA Paris, je suis passée pendant 28 ans à côté d’un paradis sans le voir, honte sur moi. « Le Paradis », c’est un petit restaurant fondé par Georges- aujourd’hui disparu- puis repris par le fils avec toujours la maman aux fourneaux. Accueil chaleureux, sangria de bienvenue,  cuisine familiale tout à fait correcte, menu du jour à 8 € avec entrée, plat et dessert, sans oublier le couscous quotidien qui commence à 7 € (couscous légumes) pour aller jusqu’au royal à 12 €, sourire inclus. Des prix qu’on n’imaginait plus possible à deux pas de Montparnasse. Résultat : une foule d’habitués et un établissement qui fonctionne malgré la crise, ouvert 7 jours sur 7.

verneuil4Pour ne pas troubler la quiétude estivale qui ne durera que jusqu’au 16 août, je garde donc mes billets caustiques pour la rentrée, il y en aura. Car bien que le départ du malfaisant dont tout le monde a oublié le nom m’ait à la fois grandement soulagée et privée de sujets d’indignation, le monde est loin d’être devenu idyllique pour autant.  Mais pour l’instant, je me tiens une flemme, une flemme… bienfaisante.

verneuilToutes les photos, sauf celle du paradis, ont été prises à Verneuil en Bourbonnais, (proche de St Pourçain sur Sioule). Dans ce village médiéval,  l’Association des amis du vieux Verneuil a réalisé une exposition consacrée au gemmail, art du verre feuilleté et du vitrail sans plomb ouverte jusqu’à fin août chaque après-midi. Egalement à Verneuil une collection d’épouvantails qui ponctuent la promenade.

 


verneuil1

 

Repost 0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 21:10

P1000456.jpgAprès l’ornithorynque et le kangourou, poursuivons nos chroniques animalières australiennes avec l’émeu, volatile de la classe des dromaiidés, sans aucun rapport avec les dromadaires bien que le chameau sauvage - en réalité un dromadaire- soit devenu un fleuron d'Australie. Non seulement l’animal originaire d’Afghanistan s’est adapté, on ne peut faire autrement lorsqu’on débarque dans une île-continent dont une ville se nomme Darwin, mais il s’est pourvu de bosses géantes lui permettant de parcourir l’immensité aride du bush  sans boire une goutte d’eau. Je n’ai connu qu’un seul autre animal capable d’en faire autant, c’était un charmant allemand croisé un soir dans un pub au cœur du bush, qui avait décidé de traverser le désert à vélo. Lui non plus ne buvait pas une goutte d’eau mais affectionnait la bière…

émeuRevenons à l’émeu, qu’il ne faut pas confondre avec l’autruche, oiseau de la famille des Struthionidae comme chacun sait, bien que les deux  volatiles aient en commun un regard d’une ineffable intelligence qui fait dire aux connaisseurs que l’autruche a les yeux plus grands que le cerveau, et aux aborigènes que le filet d’émeu est décidément très savoureux, aussi respectueux de leurs frères animaux soient-ils, ce qui prouve qu’il y a toujours des arrangements avec l’amour du prochain.  

 

L’autruche a une espérance de vie pouvant atteindre 70 ans et une vitesse de pointe de 70km/h, ce dont il ne faudrait pas conclure à une dimension de 70² car 70 quoi et de quel carré, je vous le demande !   L’émeu avec ses 20 ans d’espérance de vie et 55km/h maximum au pas de course ne fait pas le poids, et d’ailleurs pèse beaucoup moins.  Les deux sont cependant exploités par les humains pour leurs œufs, leur viande, leurs plumes et leur cuir dont les décoratifs pointillés, si jolis en incrustations de vestes haute couture, ne doivent rien à John Galliano et tout à l’empreinte laissée par la tige des plumes. L’émeu fournit également une huile réputée localement pour ses propriétés anti-inflammatoires.     

émeu2Malgré l’incontestable suprématie de l’autruche pour la taille et la vitesse, l’émeu affiche une tout aussi incontestable supériorité en matière de savoir-vivre. Cet animal endémique d’Australie (et de Nouvelle-Zélande) a développé un système de climatisation interne genre pompe à chaleur réversible, qui lui permet en respirant de rafraîchir l’air sec et torride en été et de réchauffer l’air glacé et humide en hiver, les merveilles de la nature n’ont décidément pas fini de nous subjuguer, ce qui explique peut-être la propension de l’humain à la détruire, haine et amour étant des sentiments souvent liés quoique ambivalents.

Si l’on dit « une » autruche, on dit souvent « un » émeu, ce qui n’empêche pas madame Emeu d’exister et d’être féministe.  Ca tombe bien, le mâle Emeu mal aimé est papa poule. Il couve les œufs, les retourne régulièrement pour leur assurer un réchauffement uniforme et  ne mange pas, ne boit pas et ne défèque pas durant toute cette période, plus consciencieux tu meurs et on s’étonne d’ailleurs qu’à un tel régime il survive mais si, puisqu’il assure ensuite les premiers soins aux bébés émeus jusqu’à ce que ceux-ci soient capables de se débrouiller. J’aperçois d’ici quelques lectrices émues par l’émeu … Pendant ce temps, la femelle Emeu surveille les alentours pour chasser d’éventuels prédateurs, mais bien plus souvent, elle s’en va toute pimpante à la recherche d’un autre mâle à « engrosser », la bougresse!

autruche mâleRien de tel chez l’autruche dont le mâle est polygame malgré une allure quelque peu équivoque genre collants roses et je te tortille du croupion. L’œuf d’autruche, qui peut atteindre 1,6kg, doit échapper à la convoitise de l’homme- une omelette pour 12 avec un seul œuf, c’est tentant- et à celle de l’artiste, tout heureux de peindre la coquille et de la décorer avec des lanières de cuir pour fourguer cet objet typique à des touristes qui se demanderont au retour où caser cet objet si  pittoresque sur place mais totalement incongru dans un salon occidental moderne.

autruchon grisL’autruche a donc moins de raisons que l’émeu de souhaiter donner naissance à un petit du reste peu pimpant avec son duvet gris, car l’autruchon gris, chacun le sait, a provoqué bien des conflits, dont le plus sanglant fut la guerre de 14/18.


P1000488.jpg

 

Repost 0
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 12:19

aleph1Ces comédiens ont un talent fou et multiple : création de spectacles, danse, musique, mise en scène, organisation de fêtes… ils savent tout faire sans se la péter, avec une gentillesse communicative et un enthousiasme  aussi « latinos » que le sont beaucoup de ses membres. Ce sont des amis que je côtoie depuis 7 ans sans jamais être déçue, et  dont aucun des amis que j’ai emmenés dans leur théâtre n’a été déçu. Ce sont des militants sans drapeaux  ni porte-voix, qui au quotidien agissent auprès de jeunes en difficulté en leur faisant découvrir les joies de la culture et du verbe. Ce sont les créateurs de la Compagnie Aleph dont je vous ai déjà parlé ici, ici, et là.  Parce qu'ils font partie de ceux qui contribuent à changer le monde.

aleph2Aujourd’hui, les voici obligés de quitter leur lieu pour cause de voisin irascible qui ne supporte pas le bruit, et comme le mime ne leur suffirait pas à exprimer tous leurs sentiments, comme la musique fait partie de leur culture, les voici contraints à s’exiler. Pas loin, toujours à Ivry, mais dans un hangar à aménager entièrement avec leurs petites mains et leurs gros bras pour le transformer en théâtre de 100 places avec foyer et accueil chaleureux. Tout ceci coûte cher, alors ils ont besoin de sous. De 1,54 € (oui, c’est précis) à 100 € et plus, vous pouvez leur offrir un petit bout de leur théâtre (don ouvrant droit à déduction fiscale) pour continuer leur rêve… et le nôtre car une soirée  avec la Compagnie Aleph est un absolu remède contre la morosité, une vivifiante source d’amitié et  de plaisir.

La culture étant la meilleure arme contre l’intolérance et la violence, vous ferez un investissement, pas une dépense J


album2_0117.jpg

photo qui n'a rien à voir, juste pour  le plaisir...

Repost 0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 10:56

Par une malencontreuse manip', j'ai effacé tous mes courriels des de début de semaine. Merci à la lectrice qui m'a contactée pour un rendez-vous de bien vouloir me renvoyer son message avec ses coordonnées téléphoniques, je la rappellerai.

 

Samedi de 18h à 20h, je participe avec d'autres auteurs au Festival Pigalle qui a pour objectif de rappeler la vocation littéraire et artistique du quartier, et de montrer que les textes érotiques sont (peuvent être) littéraires. Lecture de quelques textes aux Trois-Baudets, 64 Bd de Clichy, plus d'autres animations qui seront une surprise pour moi comme pour vous. 

 

 

rodin-auguste-la-danaide-5700241.jpg

 

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 16:10

Quand je vais à la bibliothèque, je lis toujours la 4ème de couverture des bouquins des auteurs que je ne connais pas, et presque à chaque fois, je découvre, dixit l'éditeur  "un auteur qui a conquis un large public" ,"un auteur traduit dans le monde entier" ou "un auteur dont le premier livre a connu un succès que ce second opus ne devrait pas démentir". Bref, ces romans que je n'ai jamais vus dans une librairie et dont je n'ai jamais entendu parler malgré ma lecture assez assidue des magazines littéraires et mon goût pour les émissions du même nom, ces auteurs, donc, seraient célèbres et vendraient des milliers de livres?

Mais quid alors de la misère que pleurent tant d'éditeurs sur le thème "Ma pauvre amie, l'édition va très mal, Internet et le numérique ont ruiné le métier et pire encore: les jeunes ne lisent pas, les vieux guère plus,et de surcroît, pour faire des économies de papier on imprime si petit que les presbytes ont bien du mal à nous déchiffrer et se rabattent sur un Sudoku/Tête au Nord.  Les louangeuses 4ème de couverture ne seraient-elles qu'un appât pour attirer le chaland en lui faisant croire qu'il achète un truc vachement bien et sera le dernier des crétins s'il ne le fait pas?

C'est comme le buzz qui permet paraît-il à une ménagère américaine crochetant des cols de dentelle vendus sur Internet de faire fortune en quelques mois, ou à une vidéo montrant un  bébé tombant de sa chaise haute d'être visionnée 40 000 fois en une semaine. Comment ça se passe, le buzz? C'est quoi, d'abord? Le bouche-à-oreille? Je veux bien, mais même si j'aime un truc vu sur le Net, j'aurais beau cliquer "like" sur FB ou en parler à une copine, je ne vois pas cela déclencher un buzz. Y-a-t-il vraiment des gens si passionnés par la vidéo d'un chaton qui joue avec une souris que toutes affaires cessantes ils appellent tous leurs amis (et faut en avoir beaucoup!) pour que le lendemain le chaton soit un héros de la Toile?

Ou est-ce que le buzz serait juste une invention de publicitaire, un truc qui n'existe pas mais fait rêver les gens à une hypothétique célébrité Internet et les pousse à y revenir et à cliquer partout, sachant que derrière chaque clic se cachent des recettes publicitaires pour le moteur de recherche, le logiciel ou le serveur qui permettent l'utilisation de cette formidable machine qu'est la Toile.  

Pour le savoir, une seule solution: tester le buzz. C'est un jeu, on va voir: je demande à toute personne qui lit ceci, de contacterun (ou plus si vous en avez) ami(e) en lui demandant de venir lire ce billet et de faire de même. J'attendrai deux jours, et je vous dirai si ce billet a buzzé ou non, mais au moins nous en aurons le coeur net!

 

 

 

 

 

 

Repost 0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 18:13

 

bel--ne.jpgAllez, c'est la fin de semaine, mieux vaut rire de ce merveilleux dialogue avec une créature de rêve appelée conseillère virtuelle. A la différence des agents en chair et en os capables de vous dire: "je ne peux pas vous répondre, je ne suis qu'une plate-forme..." 

Léa - PayPal :

Bonjour, je suis Léa, votre conseillère virtuelle. Je suis là pour répondre à vos questions sur PayPal.

En quoi puis-je vous aider ?

Vous :

Bonjour, on me demande de confirmer une carte sur mon compte professionnel, mais je n'ai qu'un compte bancaire. Par ailleurs, je refuse d'envoyer par courriel copie de papiers d'identité ou attestation de domicile. Comment les envoyer par courrier normal? Merci

Léa - PayPal :

Votre phrase est trop longue pour que je puisse l’analyser. Pourriez-vous la reformuler ?

Vous :

Non, je ne peux pas, dites-moi où contacter une vraie personne

Léa - PayPal :

Que recherchez-vous exactement :

- Comment contacter mon acheteur/vendeur ?

Vous :

Comment contacter un responsable Paypal parlant français ?

Léa - PayPal :

Que cherchez-vous précisément :

- Comment contacter mon acheteur/vendeur ?

Vous :

Vous êtes conne ou quoi?

Léa - PayPal :

Cela me semble insultant. Je préfèrerais discuter plus poliment. Que puis-je faire pour vous aider ?

Vous :

Me donner un téléphone où appeler une vraie personne

Léa - PayPal :

Que puis-je faire pour vous aider ?

Vous :

Me donner un téléphone où appeler une vraie personne

Léa - PayPal :

Puis-je vous être utile ?

Vous :

Apparemment non, vous ne servez à rien

Léa - PayPal :

Je regrette de ne pas avoir pu vous aider.  Je suis un agent virtuel, je ne peux pas répondre à toutes les questions. Je n'ai sûrement pas compris votre demande et je vous prie de m'en excuser. Je vais travailler pour essayer d'éviter que cela ne se reproduise.  

Désirez-vous savoir comment contacter PayPal?

serifos2008-9.jpgDe ce bref dialogue on déduit  que Léa  a été programmée pour reconnaître les insultes, puisqu’elle réagit au quart de tour au mot « conne », ce qui laisse supposer qu’il a été prévue qu’un certain nombre d’internautes  s’énervent face à l’inertie de ladite pour résoudre leur problème! Il serait intéressant de voir si elle réagit à d’autres injures, si ça vous tente,  venez raconter ici…

Par contre, Léa n’a pas été programmée pour répondre à une question aussi simple que « Comment contacter directement un responsable Paypal ? » d’où on en déduit que lesdits responsables ne tiennent pas à côtoyer leurs chers clients.

 

Comme ceux de Pixmania, d’ailleurs, M. James Felix, responsable client, demeurant pour moi un avatar plus qu’une vraie personne. Tiens, ça me fait penser que je dois le relancer aujourd’hui…

 

kangourou.jpg Les illustrations n'ont rien à voir avec le sujet, elles sont là juste pour le plaisir.

 

 

 

 

 

Repost 0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 21:05

Dimanche: vu R… un monsieur d’environ 84 ans qui s’occupe des Eclaireurs de France depuis qu’il en a 24.  Il avoue que c’est de plus en plus dur : « On nous impose des normes stupides qui rendent impossibles certaines activités. Dernière absurdité : un grifouilleur du ministère s’est avisé que durant les camps, nous faisons sécher la vaisselle au soleil. Il a décrété qu’avec la pollution qui tombe du ciel, c’était dangereux et qu’il fallait donc essuyer la vaisselle et la ranger dans une cantine métallique fermée. Sauf qu’un torchon, vite humide, laisse un bouillon de culture sur les assiettes et que ce bouillon s’épanouit à merveille en été dans une cantine fermée ! On l’a fait remarquer au Ministère. La circulaire n’a pas été abrogée mais nous ne devrions pas être trop contrôlés.»

pedibus.jpgLundi : croisé dans la rue un « pédibus ». Késaco ? Une trouvaille étonnante. Autrefois, les parents accompagnaient leurs enfants- et parfois ceux des voisins- à pied à l’école, sans rien demander à personne. Il arrivait même que les enfants aillent tous seuls à l'école, stupéfiant, non? Aujourd’hui, il faut organiser des pedibus : un parent en tête de cortège, derrière lui quelques enfants en rang, et un autre parent pour fermer la marche et surveiller les gamins… L’idée même qu’il faille créer un « pédibus » pour marcher en ville est rigolote… mais où j’ai explosé de rire, c’est en m’apercevant que le parent de tête et le parent de queue avaient revêtu un gilet jaune fluo ! Après enquête, il paraît que c’est la règle pour un pedibus, comme quoi l’infantilisation n’a pas de limite …


foot2.jpgMercredi, blague d’actualité : "Raymond Domenech a été contacté par le Pôle Emploi. On lui propose un poste de « professeur d’échecs »." Le soir, on annonce au JT que NS a bouleversé son agenda pour recevoir Thierry Henry et qu’il va proposer un « plan Marshall » pour le football. domenech.jpgQuand on sait que le vrai plan Marschall concernait la reconstruction de la France en 1945 après six ans de guerre, on se dit que le ridicule ne tue pas les politiques (ni les journalistes) ce qui est regrettable. Surtout qu’après l’homélie de Roselyne « Je leur ai dit de tout donner et j’ai vu les larmes dans leurs yeux », ça en ferait deux d’un coup. Pauvre Roselyne : entre la grippe H1N1 et la coupe du monde de foot, 2010 sera son « annus horribilis… »


manifrevuJeudi : manif, j’en ai encore les pieds en compote. Plus de quatre heures pour aller de République à Nation. Foule dense. Avec des gens du privé comme du public, des jeunes comme des vieux. Et le sentiment que le ressentiment dépasse la question des retraites. Ressentiment à l’idée que certains en bavent quand d’autres se gavent.  Qu’après des décennies de progrès, on régresse. Depuis l’Antiquité, on est passé de l’esclavage au travail payé, des 60h par semaine, aux 50h, 45h, puis 40, 39, 35h, tout en produisant de plus en plus de richesses : + 30% ces vingt dernières années en France. Le progrès social, c’était offrir à ceux qui produisaient ces richesses plus de temps… libre. L’argument « on vit plus longtemps, faut travailler plus longtemps » suggère que le travail rémunéré est toute la vie et le reste- amour, famille, loisirs, voyages, culture, vie sociale et associative- une part négligeable de l’existence.  P1000860Or, quand on voit combien la majorité des retraités sont occupés, on se demande comment ils ont trouvé le temps de bosser autrefois ! Réponse simple : en sacrifiant des parts essentielles de leur vie, peut-être les meilleures. Il y a quelques années, un ami de 62 ans m’a avoué n’avoir su aimer qu’à deux périodes de sa vie : quand il était étudiant et pensait prioritairement à ses amours, et à la retraite quand il a eu le temps. « Entre les deux, dit-il, j’ai tellement bossé que j’ai rendu deux femmes malheureuses- deux divorces- et pas vu grandir mes enfants. Aujourd’hui, je prends enfin le temps d’aimer la troisième! 

Le travail nuit à la santé et à l’amour, qu’on se le dise !


 


P1000871.JPG



 

Repost 0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 23:17

proglio2.jpgLe scandale du double salaire de Henri Proglio a mis le feu aux poudres et le buzz sur Internet si bien que le susdit a dû renoncer à ce double salaire tout en gardant sa fonction de PDG de Veolia. Ce qui équivalait à travailler gratos chez Veolia ? Que nenni, car il a négocié un salaire de président d’EDF 45% supérieur à celui de son prédécesseur, lequel ne pointait déjà pas aux Restos du cœur.  Mais au-delà de ces questions d’argent toujours irritantes, ce que dessinait l’idée de mêler les destinées d’EDF et Veolia, c’est une privatisation progressive EDF via un PDG très libéral et proche du pouvoir. Dans cet im-Proglio politico-économique est en œuvre la même logique, qui a déjà  livré une partie de GDF et abandonné les autoroutes au privé. Or un Etat qui se défait de ses moyens de communications et ne contrôle plus l’eau et l’énergie devient infiniment vulnérable. En temps de paix, mais encore plus en cas de guerre…  

capitalisme-malade.jpgLe statut d’auto entrepreneur a suscité la création de milliers d’entreprises individuelles « en un clic sur le Net ». Sauf qu’une majorité de ces entreprises ont une durée de vie éphémère et laissent l’auto entrepreneur au chômage sans aucune indemnisation, puisqu’il était travailleur « indépendant ». Sauf que de plus en plus d’entreprises détournent le statut d’auto entrepreneur pour ne plus payer de charges sociales et laisser celles-ci entièrement à la charge de travailleurs qui devraient être payés en salaires, même pour un contrat ponctuel.  Lu dans une annonce de recrutement de journalistes pigistes : « le paiement de votre travail est subordonné à la condition que vous ayez un statut d’auto entrepreneur. » C’est illégal : depuis la loi Cressard de 1974, les journalistes pigistes sont des « salariés à employeurs multiples » devant bénéficier des mêmes droits que les autres salariés.  Progressivement, comme les murs rongés par la pourriture,  le Droit du travail disparaît…

einstein.jpgL'Organisation mondiale de la Santé sera sur la sellette au Conseil de l'Europe lors d'une audition sur sa gestion de la "pandémie" de grippe H1N1 et sa transparence. Epidémiologiste très critique à l'égard du traitement contre le virus H1N1, faussement qualifié, selon lui, de pandémie "sous la pression de laboratoires", le Dr Wogard, un socialiste allemand, veut savoir sur quelles bases scientifiques l'OMS a décrété qu'il s'agissait d'une pandémie. En France, une Commission d’enquête sur la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) devrait prochainement voir le jour. Sauf qu’il a fallu attendre des mois et des millions d’euros ou de dollars gaspillés au détriment d’autres dépenses de santé, pour se poser officiellement ces questions, alors que tant de médecins de terrain et de citoyens lambda le faisaient depuis des mois. Tout comme pour l’amiante. Tout comme on le fera peut-être un jour pour les ondes électromagnétiques.

dsc_6658.jpgDes immigrés clandestins débarqués en Corse sont remis en liberté parce que la procédure n’a pas été respectée. On rigole de cette bévue manifeste… Sauf que Eric Besson veut « revoir la loi pour les cas d’urgence » selon le mécanisme bien connu « la loi ne me plaît pas, je la change ». Certains immigrés ont un statut kafkaïen : « non expulsable (pour des raisons d’asile politique, guerre, etc) /non régularisable (pour des raisons d’objectifs du ministère de l’immigration : plus de 25 000 reconduites à la frontière par an, Riquet, faut les trouver !) Ces gens là sont condamnés à vivre dans la clandestinité et la peur, rejetés par les bonnes gens persuadés que l’étranger vient pour piquer leur boulot, baiser leur femme et profiter des allocations familiales. Sauf qu’aucun individu ne quitte son pays de gaieté de cœur, dans ces conditions souvent épouvantables. S’ils le font, c’est qu’ils n’ont rien à perdre. S’ils avaient un peu à perdre, ne serait-ce que des conditions de vie décentes et une possibilité de vivre en paix avec leurs proches, ils resteraient chez eux. C’est tout l’enjeu du développement et du commerce équitable- pas marginal, généralisé- qui ne devraient pas dépendre de la générosité des individus et associations, mais des gouvernants désireux de réduire les conflits et la violence. Sauf que la guerre est une activité économique prodigieuse, et la violence, l’insécurité, un argument électoral.

lars5.jpg

 

Photo de Lars Stephan qui n'a rien à voir avec le sujet, mais après un billet pareil, j'avais envie d'un petit plaisir.

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans En vrac
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 22:04

 

POURQUOI CES CANONS? ANTOINE

Pourquoi recouvrir une femme d’une burka, si on installe aux contrôles d’aéroports des scanners corporels, qui permettront de la voir comme si elle était nue ?

Pourquoi le gouvernement a-t-il accepté ( art.9 du contrat avec les labos) de prendre en charge l’indemnisation des victimes éventuelles d’effets secondaires du vaccin contre la grippe A, tandis que les laboratoires n’assumeraient aucune responsabilité ? Pourquoi aucune compagnie d’assurance n’a-t-elle accepté d’assurer les risques éventuels liés à ce vaccin ?

Pour expliquer la modestie de la « pandémie » grippale, on nous dit aujourd’hui que beaucoup de grippés auraient eu la maladie sans aucun symptôme. Certes, certes… Mais pourquoi déclarer une guerre massive contre une grippe qui ne provoque aucun symptôme, guérit toute seule et immunise définitivement le « malade » ?

Pourquoi des millions de personnes continuent-elles à envoyer des SMS le 31 décembre à minuit, alors que cette saturation fera arriver certains SMS trois ou quatre jours après leur envoi ?

Pourquoi les TEXTOistes ne signent-ils pas leur SMS ? J’ai reçu des tas de « bonne année » sans signature, juste un numéro d’appel pas forcément au répertoire ni en mémoire.

Pourquoi ceux qui signent « Julien » « Guillaume » ou « Vincent » oublient-ils que ces prénoms ont été donnés en masse aux bébés qui ont aujourd’hui entre 30 et 40 ans ( il y a trois Julien, six Guillaume, et cinq Vincent  dans mon agenda ) 

Pourquoi la Croix-rouge envoie-t-elle inlassablement des couvertures de survie (j’en ai 4), Handicap International des cartes de vœux ou des béquilles en allumettes, le WWF des étiquettes adhésives avec de zoulis animaux dessus, même quand on prend la peine de leur renvoyer leurs cadeaux en leur demandant de nous rayer de leur listings pour ne pas gaspiller d’argent ?

Pourquoi 90% des gens prennent-ils des résolutions de nouvelle année alors qu’ils ne sont que 12% environ à s’y tenir selon une enquête anglaise?

Pourquoi les journalistes s’obstinent-ils à dire que 2010 est le début de la deuxième décennie du XXIème siècle alors que c’est la dernière année de la première décennie ?

 


 

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans En vrac
commenter cet article

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture