Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 16:09

Dans la droite ligne de la précédente chronique sur l’ornithorynque, poursuivons l’étude des démêlés de Dieu avec le monde, ce qu’on pourrait appeler l’angoisse de la création.

Or donc, Dieu examinait quelques-unes de ses créatures. Il était assez fier du kangourou avec sa poche sur le ventre et ses testicules en  cuir fin et décida de ne l’implanter qu’en Australie, Tasmanie et îles voisines, rien que pour faire chier et rendre jaloux les autres humains. Dieu avait compris avant tout le monde- normal puisqu'il était là avant tout le monde- la force du dicton « diviser pour régner ».  Mais zappé le fait qu’en créant ensuite l’Homme à son image, il exposait l’univers à une application exponentielle de ce principe belliqueux pouvant mener à la Guerre des Etoiles. On a beau être divin on ne prévoit pas toujours tout… Le Créateur saisit entre ses augustes mains un de ces macropodidés- nom de famille du kangourou, signifiant « grand pied »- et le posa sur son établi où il se cassa illico la figure.  "Y a quelque chose qui cloche là-dedans, j’y retourne immédiatement » chantonna Dieu  en notant dans son carnet de croquis : « Penser à inventer Boris Vian ».


 

kangourou.jpgLa réflexion divine fût courte mais bonne : il suffisait de doter le kangourou d’une queue suffisamment vigoureuse pour équilibrer l’animal, qui s’en servirait comme d’un trépied en posture statique, et d’un balancier  pour la course, et de lui donner cette ineffable expression intellectuelle qui réjouit les âmes innocentes.

« La queue, voilà le secret ! »  se dit Dieu à lui-même car il créait dans la solitude de son atelier et ne supportait pas qu’on le dérangeât. Adam et Eve jouaient à Dieu sait quoi (mais il ne le dira pas) dans le jardin d’Eden,  tandis que le créateur peaufinait ses bestioles : eh oui, contrairement à une idée reçue, l’Univers et ses accessoires ont demandé moult évolutions, degré de cuissons différents et réflexions sur les couleurs avant  d’être. 

 

 

castor-6.jpg

 

Dieu  saisit ensuite le Castor qui avait une bonne tête avec ses dents du bonheur, et pris d’une inspiration soudaine lui offrit une queue en forme de raquette,  idéale pour tasser la glaise avec les brindilles, ce qui incita illico le rongeur à construire ses barrages et terriers en s’aidant de ladite queue, preuve que si la fonction crée l’organe, l’inverse existe aussi.

Pour le cochon, dans lequel tout est bon, la queue ne posait aucun problème existentiel au Créateur qui se doutait que l’homme trouverait un moyen de la cuisiner et effectivement Dieu goûta et il dit que cela était bon. Même si une recette totalisant près de 1000Kcal par portion avoisine le péché mortel…  

 

Par mesure de rétorsion face à un animal dont l'universalité menaçait de le concurrencer, le créateur le dota cependant d’une queue en tire-bouchon extrêmement énervante car totalement inutile dans cette fonction d’ouvre bouteilles, je ne sais si vous avez essayé, mais CA NE MARCHE PAS !

Il  restait sur l’établi moult modèles de queues :  queue en panache pour l’écureuil roux européen, queue en éventail du paon…  Dieu bricola quelques instants, puis, n’y tenant plus, appela Eve. « Regarde, Eve, j’ai créé un animal très rigolo, je l’ai appelé le chien. – Rigolo, pourquoi ? interrogea Eve que le regard du caniche n’émouvait guère.  –Tu vas voir : je le caresse, comme ça, et hop ! Il remue la queue. Je viens de créer une fonction totalement inutile, une queue qui remue quand  l’animal est content :  c’est unique, n’est-ce pas ? –Je n’en suis pas sûre, répliqua Eve avec un sourire si mystérieux  que Dieu s’empressa de noter dans son carnet de croquis : « Inventer Mona Lisa. »


joconde.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Françoise 22/10/2010 15:37



à SF: et Dieu l'a fait! Mardi dernier, je croyais sans cesse voir la queue de la manif, mais elle n'en finissait pas, ça a duré des heures, et Bernard et moi en avons conclu que ce cortège avait
une queue de marsupilami.


à Reynald: Les desseins et dessins du Créateur sont insondables, mais je peux te dire que j'étais dans son atelier dès le début, sous forme d'atomes d'hydrogène et d'oxygène isolés, d'où cette
chronique :)


à Andiamo: et la queue des paresseux, qui leur permet de se suspendre et de dormir la tête en bas!


à TB: merci pour la chanson , je ne la connaissais pas


à Olivier: merci, vous me donnez l'idée d'une prochaine chronique sur le phoque



Olivier de Vaux 22/10/2010 09:55



Billet jubilatoire, merci pour ce grand moment de loufoquerie.



Tant-Bourrin 20/10/2010 05:45



Excellent ! :~)))


Tu aurais également, en guise d'illustration sonore, proposer cette excellent chanson de thiéfaine : http://www.deezer.com/listen-538251 !



AndiamoDUR, dur 18/10/2010 19:18



Réjouissant ! Et la queue des lémuriens qui s'accroche partout ? Même Rocco Sifredi est jaloux : il hait les lémuriens !



Reynald 18/10/2010 19:15




Chère Françoise,
                       je ne sais pas s'il l'avait préalablement noté sur son carnet,
mais il fut bien inspiré le jour où il t'inventa. Et il a eu bien heureusement assez d'autres choses à faire avant pour attendre que l'on soit là.
Amitié
Reynald



Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture