Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 12:53

epou3Les copains, j’ai plein d’idées, comme Gotlib dans la rubrique-à-brac que les moins de 20 ans devraient tous lire, c’est une encyclopédie, une Bible et une source de fous-rires inextinguibles. Plein d’idées de billets, donc, nées au fil des conversations entendues ça et là dans mes périples vacanciers. C’est pour cela que j’aime les bistrots de campagne, les apéros en famille élargie, les discussions au clair de lune… Ca sent bon le foin coupé, le vin robuste, la viande grillée au feu de bois et l’air tiède des soirées d’été si rares où on peut se passer de petite laine jusqu’à plus de minuit.

verneuil2Les gens se saluent paisiblement et échangent des recettes, des idées de promenades, des kilos de fruits cueillis dans leur jardin On touche la vie au lieu des touches d’ordinateur. Les échos de vacances sont unanimes : le bonheur et les bonheurs simples font tant de bien qu’on se demande pourquoi on vit si mal le reste de l’année. Question importante car pour changer le monde, vivre mieux et préserver un peu plus longtemps les ressources de la planète, il est salutaire de réaliser que moins consommer et ralentir son rythme de vie loin des compétitions imbéciles et de la course à une croissance illusoire ne signifie pas vivre moins, au contraire.

A propos de compétitions imbéciles, la façon dont les journalistes et même son entraîneur traitent Yannick Agnel « d’intello » parce que ce garçon a eu mention Bien au bac, cite Montesquieu et apprend le russe avec plaisir est particulièrement imbécile. Il paraîtrait même que son entraîneur considère que cette image de marque pourrait lui nuire. Un sportif de haut niveau devrait-il être systématiquement décérébré ? Si oui, on comprend mieux les salaires démesurés des footeux, mais j’avoue préférer l’élégance des nageurs. C’est fluide, c’est puissant, c’est esthétique…

épou1Comme d’habitude en été, le moindre bourg ou village foisonne d’activités culturelles qui montrent ô combien le patrimoine et l’histoire de France sont une richesse. Histoire que de doctes professeurs se demandent comment enseigner aux jeunes qui, comme chacun sait, sont ignares et totalement désintéressés par le passé de leur pays. Qu’ils aillent faire un tour dans les châteaux qui organisent des expositions et des spectacles, ils verront des gamins passionnés par le Moyen-Age demander des précisions sur les chevaliers et les guerres de religion, des jeunes s’inscrire à des chantiers où l’on rénove les lieux historiques selon des techniques traditionnelles pour lesquelles ils se passionnent. Voir de  près ce patrimoine, toucher des outils traditionnels, entendre des musiques du 17ème siècle jouées avec les instruments d’époque,  goûter des recettes d’autrefois, se costumer… familiarise avec l’histoire mieux que n’importe quel manuel ou DVD.

paradisA Paris, je suis passée pendant 28 ans à côté d’un paradis sans le voir, honte sur moi. « Le Paradis », c’est un petit restaurant fondé par Georges- aujourd’hui disparu- puis repris par le fils avec toujours la maman aux fourneaux. Accueil chaleureux, sangria de bienvenue,  cuisine familiale tout à fait correcte, menu du jour à 8 € avec entrée, plat et dessert, sans oublier le couscous quotidien qui commence à 7 € (couscous légumes) pour aller jusqu’au royal à 12 €, sourire inclus. Des prix qu’on n’imaginait plus possible à deux pas de Montparnasse. Résultat : une foule d’habitués et un établissement qui fonctionne malgré la crise, ouvert 7 jours sur 7.

verneuil4Pour ne pas troubler la quiétude estivale qui ne durera que jusqu’au 16 août, je garde donc mes billets caustiques pour la rentrée, il y en aura. Car bien que le départ du malfaisant dont tout le monde a oublié le nom m’ait à la fois grandement soulagée et privée de sujets d’indignation, le monde est loin d’être devenu idyllique pour autant.  Mais pour l’instant, je me tiens une flemme, une flemme… bienfaisante.

verneuilToutes les photos, sauf celle du paradis, ont été prises à Verneuil en Bourbonnais, (proche de St Pourçain sur Sioule). Dans ce village médiéval,  l’Association des amis du vieux Verneuil a réalisé une exposition consacrée au gemmail, art du verre feuilleté et du vitrail sans plomb ouverte jusqu’à fin août chaque après-midi. Egalement à Verneuil une collection d’épouvantails qui ponctuent la promenade.

 


verneuil1

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

françoise 28/08/2012 15:36


Depuis ma visite, les prix du "Paradis" ont augmenté (faut gagner don paradis!) en moyenne de 1 euro, 1,5 euros par menu, ça reste cool.

françoise 10/08/2012 11:55


à andiamo: on connait même un travailleur manuel devenu écrivain sur Blogbo!


à Marin: rêver, jouer, paresser... c'est un programme qui changerait le monde.


à Reynald: pas de sarcasmes, môssieur, l'appareil à farniente que tu évoques est classé dans les plus pervers, avec les cintres et les planches à repasser.

Reynald 07/08/2012 13:39


le sportif décérébré:
j'aurais envie de prendre ça pour un pléonasme, mais il y a toujours des exceptions qui compliquent tout. C'est comme en religion, sans l'Abbé Pierre, soeur Emmanuelle (c'est pas un prénom de
religieuse:-) ) et quelques autres, tout serait plus simple...

La décroissance vilain mot dérivé d'une vilaine appellation.
Je propose de remplacer l'achat compulsif par le sourire du même bois. C'est mieux adapté aux raisons profondes qui motivent les victimes à faire chauffer la carte bancaire.

Tu as amplement raison Françoise de profiter de la douceur actuelle pour flemmer. Un conseil toute fois, lis bien les mises en garde de prudence avant d'utiliser certains accessoires de farniente
:-)

marin à terre 07/08/2012 11:22


Tenter l'expérience de la révolution chez soi ! Joli programme, n'et ce pas ?


Pourtant si facil e que d'essayer de vivre lentement et à fond, de prendrson temps, defaire des coses avec insouciances et d'autres dans la décroissance. Vivre, humainenemt nvivre etn on pas
courant apres la croissance qui nous mène à l'appauvrissemnt économique, écologique et humaine.


Alors où est la révolution ? tout simplement dans le regard des autres dans les rues de mon village, dans quelques réflexions du style "oh mais toi tu es toujours en vacacnes" en oubliant
volontairement que je me lève à 03h30 tous les jours pour un temps de travail professionnel et ce qui me libère toute ma journée .... J'ai posé les aussières des grosses carcasses de fer grise ou
noires aux bolards pour un rêve de vie, pas pour revenir au même port du départ.


Non il faudrait être consommateur et encapsulé dans ce monde commercial et médiatique pour être insérer "à la modernité". Alors vous pensez bien qu un mec qui base une partie de sa vie sur le
muscle et l'effort phsysique, qui lit Rousseau, Montesquieu ou autres, doit écumer de sales jours, une drôle de vie, pour la masse. Pas la masse populaire, non la masse tout simplement, la masse
pesante sous la gravité d'une forme de bêtise.


Décidément oui, rêver et jouer au monde. Avec le monde, pas tout le temps.


bon moi d'août et si vous êtes sur Paris, sous les pavés ..la plage.

Andiamo 07/08/2012 10:48


Bonjour Princesse. Le sportif décérébré, voilà qui me fait sourire...


J'ai connu il y a fort longtemps, en usine, un garçon, ancien boxeur, portant sur son visage les traces des nombreux combats disputés sur un ring, plus quelques uns disputés dans la rue.


Une "tronche" de brut ! Et pourtant il m'a fait découvrir un tas d'auteurs, tels que René Fallet, ou René Barjavel, il connaissait tout Brassens !


Comme quoi l'habit ne fait pas le moine, et le visage ne fait pas l'intelligence.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture