Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 11:25

La femme avait un poids stable, grâce à une alimentation équilibrée et une activité physique qui brûlait ce qu’il faut de calories. Rassurée quant à sa nature de « mince », elle décida de s'octroyer 1 biscuit au chocolat par jour, qui lui apportait à peu près 40Kcal supplémentaires, une paille[1]. Sauf que cela fait 14 600 Kcal au bout d’un an, soit 1,6kg de graisse. (1 gramme de graisse= 9 Kcal)  Prendre 1,6kg en un an, c’est quasi invisible. Mais au bout de dix ans, la dame avait pris 16 kilos sans comprendre comment! Le nutritionniste qui m’a raconté cette histoire concluait : "Mieux vaut quelques orgies ponctuelles de sucres et de graisses que l'ingestion quotidienne d'un petit gâteau..." Mieux vaut un choc psychologique ponctuel que des petites agressions quotidiennes qui détruisent la santé, mais nous admettons ces dernières parce qu’elles semblent au départ indolores.

Il y a plus de trente ans que les écologistes dénoncent les abus d’engrais et pesticides dans l’agriculture. Au début, ces produits étaient utiles. Mais bientôt, la publicité et les modes d’emploi qui les garantissaient « sans risques » ont poussé les paysans à augmenter les doses, sans davantage d’efficacité, au contraire. Ces produits ont pollué les sols et les eaux de substances toxiques. Il y a des années que les Bretons boivent de l’eau en bouteilles, parce que leur eau du robinet est régulièrement impropre à la consommation, comme dans les pays pauvres.

Il y a des années que les algues vertes prolifèrent sur les côtes bretonnes à cause des excès de l’agriculture intensive, mais cela restait indolore. Pas très esthétique, parfois un peu nauséabond, mais quand on est habitué à l’odeur de lisier des porcheries, on supporte tout. Sauf qu’après tant d’années où certains tiraient en vain la sonnette d’alarme, voici que les algues se révèlent toxiques, voire mortelles en raison de l’hydrogène sulfureux qu’elles dégagent en se décomposant.

Réaction du gouvernement : il va prendre en charge le nettoyage des plages ! C’est-à-dire les dégâts causés par un mode de production agricole dont on sait depuis des années qu’il faut en changer. Mais remonter à la racine du mal et l’éradiquer, pas question, ce serait remettre en cause tant de convictions productivistes et tant d’intérêts financiers !

Ce n‘est pas une surprise : quand la crise financière a éclaté, les gouvernements ont financé le « nettoyage » des pertes bancaires les plus voyantes, mais pas question de toucher au système qui a mené à cette gabegie.

Il y a des coupables directs, que tout le monde identifie. Et des responsables indirects : nous tous qui acceptons peu à peu des altérations inacceptables de notre qualité de vie, que ce soit au niveau sanitaire, social ou humain.

Entendu cette belle citation- dont je ne connais pas l’auteur, si quelqu’un sait ?- : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux, bien plus nombreux, qui regardent faire le mal sans réagir. »

 

 



[1] A ce propos, une étude citée par la Canard Enchaîné dit que Actimel fait grossir à cause des probiotiques qu’il contient, qui seraient des facteurs de croissance. Peut-être, mais il y a aussi le fait que ce produit est très sucré, et que certains, croyant se faire du bien, en avalent un par jour !

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

françoise 25/08/2009 10:51

à Tengri: ce n'est pas la démesure qui est en cause, je crois. Lorqu'elle est ponctuelle, elle est moins nocive que la répétition quotidienne de petits excès. Pour l'orgasme, je me demande surtout comment on a mesure sa consommation calorique :)à Andiamo: oui, les allemands sont bien plus sensibles à l'environnement que nous, les nordiques plus écolos que les Latins.à Reynald: la Décroissance comme choix de vie est un luxe de nantis, la décroissance imposée, faute de moyens est le cas des trois-quarts de la planète qui vivent dans une modestie, pour ne pas dire un dénuement...à jm: j'aime beaucoup votre bande de copains, et regrette seulement qu'elle ne comporte pas de femme, hormis Marie Curie dissimulée dans... l'écurie. Sont-elles si peu rêveuses et créatives?à feelingpourfeeline: je suis allée voir, j'adore l'idée d'insoumission joyeuse et artisanale!

feelingpourfeeline 24/08/2009 21:10

à propos de Lutins mutins  ( mutants ) dans les JardinsPolleniseurs, Humuseurs et Convivialitéhttp://www.kokopelli.asso.fr/campagnes/lutins-mutins-dans-jardins.htmlbelle soirée à tous

jm 24/08/2009 08:46

La citation est d'Albert Einstein, mon pote d'enfance. J'appelle ces personnes, Einstein, P E Vistor, les Curie, Pasteur, Rousseau, Molière, Ferré, Nougaro, Davis Miles, Admunsen, Tabarly ... et plein d'autres, des personnes à qui j'ai pîqué des petites pierres blanches pour me fabriquer une enfance et une adolescence. Le rêve et l'imagination, je les nourrie, justement, chaque jour pour engraisser grave de ce  côté. Ce que j'apprécie dans to narticle, c'est le nous. Oui, trop facile de toujours rejeté sur un couillon administratif, énarque ou politique les responsabilités. Bon, il mérite largemetn la fessée plusque déculottée, c'est clair. Mais la société de con-sommation, c'est nous qui la faisons vivre, puisque c'est son principe même. C'est même une tare du système démocratique c'est société de conso, car elle n'existe que par la volonté du nombre majoritaire. Aller, un petit coup du "tout est politique", enfin presque, y a aussi du "tout est psychologique" pour être lablellisé bio et farine complète. La tombe par les dents ... c'est quand même mieux que par le glaive, non ? Par le cul, c'est pas mal non plus. Faut bien crever de quelque chose. Je crois qu'en fait, on crève par manque de rêves, plus que d'autres choses. L'envie, le plaisir et la frustration, on en revient toujours là. Je préfère cette trinité là, à n'importe qu'elle autre ! là au moins j'y suis pour quelque chose : le choix.Matisse, le bonheur de vivre.

reynald 23/08/2009 14:22

Pour Fabrice,                          je crois, malheureusement, que la pratique est inverse. C'est en raison des licenciements qu'il faut apprendre à trier entre le vital et l'essentiel. Je crains que pour beaucoup, le superflu est déjà aux oubliettes, mis à part, hélas, la téléphonie mobile. Je suis partisan de la décroissance depuis plus de dix ans. Il ne s'agit pas tant de consommer moins que de consommer mieux. Plus près, plus durable, donc plus cher aussi, la finalité étant de jeter moins et mieux. Ce sont des choix de privilégiés et j'en suis bien conscient, mais il faudra rapidement que le privilège devienne la règle, car la planète ne peut plus faire face et contrairement aux banques, la nature ne fait pas de crédit. Amitiés Reynald

fabrice 23/08/2009 13:03

Les changements ne devraient pas être envisagés collectivement mais individuellement pour un résultat collectif.Dis moi ce dont tu as besoin je t'apprendrai à t'en passer....De quoi suis-je prêt à me passer?....Evidemment et malheureusement ce qui découle des réstrictions que nous pouvons nous imposer sont des licenciements massifs! Que vivent les petits métiers.La tâche est grande la vie courte et le plaisir pas économique.

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture