Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 16:10

Mercredi soir, je dînais avec un ami et nous déplorions que les discours politiques ne parlent que d'argent, de pouvoir d'achat, d'économie, qu'en sont absents la culture, l'art, le lien social... réduit à des allocations qui divisent le monde en assistés et ponctionnés. Est-ce ainsi que les hommes vivent? Et comment s'étonner qu'ils le vivent mal?

Je suis depuis deux jours à Sciences-Frontières, festival voué à l'écologie, avec rien que du beau monde: Jean-Marie Pelt, Nicolas Hulot, Boris Cyrulnik, Corinne Lepage, Catherine Chabaud (la voileuse) Hervé Kempf, Philippe Desbrosses... et même Alain Juppé, tardivement converti à l'écologie mais pas encore capable d'en ressentir la facette humaine. Comme il a reconnu: "Nous autres, les politiques, nous ne sommes pas habitués à parler d'amour".

Et si c'était cela, justement, leur immense carence? Cette incapacité à parler d'amour, à ressentir que les autres ne sont pas que des électeurs à séduire et convaincre, mais à aimer? Car ce qui apparaît très fort dans le public, c'est qu'au-delà des inquiétudes légitimes sur le réchauffement climatique, l'épuisement des ressources naturelles et la pollution, c'est un manque criant d'amour, de chaleur humaine, le sentiment d'être emporté non pas par la foule (comme Edith ¨Piaf), mais par un tourbillon d'infos, de stress, de peurs... qui engendrent au mieux un désabusement devant une vie vide de sens, au pire de la violence pour faire entendre cette envie, tout simplement d'être heureux.

Jean-Marie Pelt, que j'ai longuement interviewé me le confirmait: "On sent une grande tension chez les gens, qui ne veulent plus de cette existence, qui veulent tout simplement du bonheur, et confondent de moins en moins le bonheur avec le matériel. Pour être heureux, il faut voir satisfaits ses besoins essentiels: nourriture, toit, santé, éducation... (j'ajouterai: culture, car c'est ce qui nous fait humains, l'art et la culture), mais ensuite, ce qui rend heureux est immatériel, affectif. Les humains ont besoin de liens entre eux, et de lien avec la nature pour ressentir la cohérence sans laquelle la vie apparaît fragmentée, déstructurante."

Boris Cyrulnik, neuro psychiatre, nous a raconté que les bébés des orphelinats de Roumanie, soignés correctement mais sans aucune affection, souffraient de troubles proches de l'autisme, et visibles au scanner: atrophie de certaines zones cérébrales. Confiés à des familles d'accueil qui leur ont simplement apporté un contact affectif et de l'attention, ils ont guéri, guérison objectivée au scanner par la reconstitution des zones atrophiées. C'est donc prouvé: l'amour peut faire revivre les neurones!

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

françoise 23/02/2007 00:05

Tout à fait d'accord, Jacqueline, mais dit sous la forme de la boutade de Bernard Shaw (ou Woody Allen), c'est plus drôle!

françoise 23/02/2007 00:05

Tout à fait d'accord, Jacqueline, mais dit sous la forme de la boutade de Bernard Shaw (ou Woody Allen), c'est plus drôle!

jacqueline 22/02/2007 14:13

Hello Françoise,
 
Les secrétions ne sont jamais "sales" lorsqu'on aime....
Moralité : l'amour n'est pas sale même lorsqu'il est bien fait.
 
Bisous

samy 16/02/2007 18:50

Bonjour Françoise
Le constat est amer,nos cher(e) s politiciens font des mains et des pieds pour moissonner le maximum de voix,en se déshumanisant au plus haut point;pour eux on n'est plus des individus dotés de sensations et de sensibilités;de raison et de coeur;...mais plutôt des échelles servant malheureusement à des aspirations piétreuses et égocentriques;la compagne éléctorale en est la parfaite illustration.
L'amour est beaucoup plus majestueux et éblouissant que les sordides ambitions de nos hommes politiques,l'image de l'amour perdera toute ses vertus de bien être une fois instrumentalisée à des fins politicardes.
Enfin un registre ou les âmes ne s'achêtent à aucun prix.
Bise et bonne fin de semaine

arthémisia 16/02/2007 16:54

J'ai en face de moi 30 à 35 charmants enfants toutes les heures. J'enseigne les Arts Plastiques.
Eux : "Mais à quoi ça sert, M'dame, les zarplastic?"
Moi : "Vivriez vous dans un monde sans Beauté?"...
Et là...le grand silence...
N'est ce pas révélateur? Parfois je me demande si même ils la connaissent la Beauté. Bien sur pour certains, elle est loin...les musées, les galeries, les oeuvres d'art sont très loin de leur univers. Mais l'arbre, l'oiseau, la mer, l'autre, aussi et surtout,...ils ne le voient pas, alors qu'il est tout près. Ils ne le voient pas, ou plus, parce que leur oeil n'est qu'infecté par le laid dont je passerai les moyens pernicieux de pénétration.
Eh, oui, Françoise, il y a du boulot pour nos futurs dirigeants!
cordialement
arthémisia

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture