Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 13:22

Du temps de Coluche, quand un avion s’écrasait, c’était sur les pieds du journaliste Jean-Claude Bourret, l’as du fait-divers tragique. La fonction est aujourd’hui présidentielle : un manège s’écrase, c’est sur les pieds de Nicolas Sarkozy, un chien de combat tue un bébé, c’est son affaire, un ado se noie, il va régler le problème.  Facile, la politique du fait-divers : il suffit d’exprimer de la compassion, d’assister à l’enterrement (ou de recevoir la famille endeuillée), et de promettre une loi, ça donne l’impression aux citoyens qu’on s’occupe d’eux. Le français adore être materné : nous sommes à ma connaissance la seule nation où des adultes acceptent de rouler sous la houlette de « Bison Futé », et ne s’offusquent pas qu’on leur serine « Mettez de la crème solaire, buvez beaucoup par temps de canicule » (quoique cette année, la canicule L…) « lavez-vous les mains avant le repas » « mangez des fruits et des légumes. » 

Facile de rédiger une loi après chaque accident. Ca suggère qu’on va vers plus de sécurité alors que c’est le contraire : plus les gens sont encadrés, moins ils font attention. Des accidents, il y en a eu, il y en aura toujours dans des situations dangereuses. Un chien, même de combat, n’est pas dangereux s’il est muselé et sous surveillance. Le même non muselé mis en présence d’un bébé qui par définition aura envie de toucher la bête ou de lui tirer la queue peut devenir mortel. Question de bon sens et non de loi. Que des vacanciers non entraînés veuillent des sensations fortes (manèges à grande vitesse, saut à l’élastique…) ou des sports à risques (canyoning, escalade du Mont blanc,  descentes en rappel, plongée sous-marine), pourquoi pas, s’ils assument que ce sont des situations à risques, qu’on choisit d’assumer en se fiant à sa bonne étoile ou en suivant un entraînement adéquat. 

Refuser cette responsabilité et s’en remettre au Président ou aux « politiques » pour garantir sa sécurité, c’est abdiquer toute liberté au risque de se retrouver bardé de règlements parfois absurdes : aujourd’hui, nombre de moniteurs de colonies de vacances refusent de torcher les fesses d’une gamine ou de faire un câlin à un gamin qui pleure de peur d’être accusés de pédophilie.  L’affection devient suspecte…  

La politique du faits-divers a des effets pervers : les journaux ne parlent que de cela, certains pour s’en agacer (Nicolas en fait trop) d’autres pour s’en extasier (le président est à l’écoute des français).  Dans les deux cas, on fait de la politique… de diversion. On parle du personnage, on glose sur son hyperactivité, et on oublie d’analyser le projet de société que dessine peu à peu, dans une indifférence inquiétante, les décisions économiques qu’il prend, les entraves au pouvoir judiciaire, les contrôles d’identité qui se multiplient pour « faire du chiffre » (même dans ma banlieue tranquille, ils font du chiffre à 7h30 du matin à la gare !), les décisions sans concertation ( OGM , réacteur nucléaire, cadeaux fiscaux, franchise médicale et j’en passe). Et on arrive à des commentaires stupéfiants : « Fusion GDF/Suez. Les syndicats ont redit leur opposition à ce qui apparaît comme une privatisation de Gaz de France et rappelé à Nicolas Sarkozy sa promesse de ne pas descendre au-dessous d’une participation de l’Etat dans le capital de 50%. Cependant, il semble qu’aujourd’hui plus rien ne s’oppose à ce mariage Suez/ Gaz de France. »  

Eh, oh, banane, tu oses dire PLUS RIEN NE S’OPPOSE ?  Mais si : les syndicats s’opposent, et sans doute un certain nombre de citoyens inquiets qu’on privatise un secteur aussi crucial que l’énergie pour l’indépendance nationale. Mais non : le Président est POUR, donc PLUS RIEN NE S’OPPOS E. Ca ne vous inquiète pas ?

 

 Son corps s’ouvre à des sensations inédites. La peur, lorsque Neil l’a emmenée plonger sur un site où des pancartes lancinantes mettaient partout en garde le néophyte contre le danger des crocodiles de mer. Durant toute la plongée, elle n’a cessé de guetter autour d’elle, terrifiée à l’idée de se trouver nez à nez avec l’un de ces monstres, ou pire, de l’apercevoir trop tard, alors qu’il l’attaquerait par derrière. Jusqu’à ce que Neil, à la sortie de l’eau, lui explique que les fonds étaient surveillés en permanence par des plongeurs sauveteurs : « Les crocodiles de mer sont très dangereux, mais en fait il y a peu d’accidents. – Pourquoi ne me l’as-tu pas dit avant ? J’aurais eu moins peur. – Pour que tu restes vigilante. Même si c’est surveillé, il faut être prudent. Quand on dit aux gens qu’on les protège ils font moins attention et c’est là que les accidents arrivent. »

 

 

Extrait de « Les latitudes amoureuses », Lung Ta va être content. J

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans CHANGER
commenter cet article

commentaires

Lung Ta 02/09/2007 18:06

Merci pour cet extrait Françoise ;-)C'est vrai que j'aime bcp ce livre, pour son côté exotique, mais surtout pour les différentes "conclusions" ou dit encore autrement sur les différentes ouvertures à l'amour, je ne parle pas du point sexuel (qui est un des points) mais de la relationQuant à ton billet, les médias s'interrogent peu sur ce qui existe, sur ce qui est réellement mis en place dans l'existant et sur les décrets d'application de ce qui existe et de tout ce qui est voté après chaque malheurcar faire une loi, pas "difficile" et pas difficile non plus qu'elle ne soit jamais mise en application !Là aussi nous devons être les rois ;-)Pour les médias cela bouge un sensiblement actuellement je trouve..Bises

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture