Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 17:39

Je reçois une proposition d’abonnement à Charlie-Hebdo, avec réduction de 23%  pour fêter les 15 ans du journal 1992/2007 et je suis outrée (vive Zoutrée ! dirait Pierre Dac)  

 

J’ai connu toute l’équipe de Charlie-Hebdo  en 1973/74 et ai assisté à moult réunions de bouclage du temps où ce journal savait œuvrer dans la créativité, l’insolence et la bonne humeur. Ca travaillait dur jusqu’à ce que le dessin de couverture soit trouvé : « Je crois qu’on le tient » disait rituellement Cavanna. Ensuite, place à la fête : saucisson, vin  rouge, fromages, ripailles diverses, les jeunes filles en fleur comme moi étaient courtisées avec gentillesse et paillardise. Je me souviens d’une immense tarte aux fraises qu’ils avaient commandée (surprise) pour mon anniversaire, et sur laquelle ils m’avaient assise, avec l’intention évidente de savourer fraises et chantilly là où elles se trouvaient alors J  

Je me souviens du Pr Choron me disant « tu bois trop », et alors que je le plaisantais sur le thème « c’est l’hôpital qui se moque de la charité » compte tenu de sa capacité à picoler, il m’avait répondu : « J’ai 50 ans, je peux abuser à mon âge, mais toi tu en as 20. Si tu continues comme ça, tu seras hideuse à 50 ans. » C’est drôle, mais cet homme m’a sans doute incitée à mieux gérer mes excès, lui qui en faisait tant, et c’est sans doute grâce à lui qu’il y a cinq ans, au Salon du Livre, j’ai croisé Cavanna qui m’a dit : « Le temps est galant avec toi »… Jolie expression, galante aussi. 

Je me souviens évidemment de Gébé, si talentueux, si discret, si sensible et génial dans sa capacité à saisir les détails infimes de l’existence et à en traduire la merveilles ou l’absurdité. Gébé, avec qui j’ai déjeuné chaque année jusqu’à sa mort et qui me disait sa tristesse de voir le nouveau Charlie devenu une entreprise où des « notes de service » ordonnaient à chacun ce qu’il devait faire alors qu’autrefois on se disait les choses en face, tout simplement. 

L’existence du Charlie d’aujourd’hui est bienvenue, certes, dans un paysage de presse sans intérêt. Mais à mon goût il se prend trop au sérieux, il a perdu l’activisme joyeux qui fait les révoltes efficaces. Son insolence est faite de mots plus que d’actes.

 

 

Sa pire insolence ? Cette note : « 1992/2007 Charlie a 15 ans », qui gomme toutes les années des fondateurs/créateurs du journal, qui gomme les seventies exactement comme Nicolas Sarkozy veut faire table rase de mai 68.

 Alzheimer ou quoi, Philippe Val? Il a oublié qu'il a signé un livre intitulé: les années Charlie: 1969/ 2004

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise Simpère - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Anne K. 03/09/2007 01:45

Bonsoir Françoise,
Très émue de lire tes phrases sur Gébé, l'homme qui savait faire des pas de côtés, sans doute un des créateurs les plus tendres et plus méconnus de ce siècle. De sa discrétion, je me souviens aussi. Nous n'avions pas beaucoup besoin de parler, il suffisait de quelques phrases pour que l'échange, riche, drôle, précieux, ait lieu. Nous échangions aussi nos lectures, sans appuyer, juste un livre qui passe entre deux mains. Les dernières années, nous avions en partage Jane Austen, et, peu de temps avant sa mort, du Chester himes.
Quant aux 15 ans du Charlie Nouveau... moi qui y ait travaillé 5 ans, je ne figure même pas sur la photo (symboliquement parlant...) Axiste pas, comme dirait Tardieu. Quelle tristesse portent ceux qui effacent les aspérités de leur histoire.
Bonne soirée à toi
Anne

Tant-Bourrin 30/08/2007 21:04

Par la grâce de grands frères nettement plus âgés que moi, j'ai pu, à 10 ans, me régaler de Hara-Kiri et de Charlie Hebdo, même si, évidemment, je ne pouvais pas tout saisir... C'est vrai que le Charlie actuel parait presque tristoune par rapport à celui de l'époque. Tristoune et terriblement trop sérieux...  

Saoulfifre 30/08/2007 20:36

Ha moi, depuis que Val a laissé partir Lefred-Thouron pour une histoire de censure, appelons les choses par leur nom, je ne leur ai pas souvent laissé mes sous !

Ils restent quand même un des rares journaux sans pub...

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture