Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 14:12

Dernier épisode de la série de documentaires sur « la grande évasion fiscale », celui diffusé le 12 novembre souligne un point important en période dite de « ras-le-bol » fiscal : l'étonnante connivence entre politiciens de droite comme de gauche pour étouffer les affaires de fraudes fiscales ou d'abus de biens sociaux concernant les « grands de ce monde », qu'il s'agisse de Liliane Bettencourt, Eric Woerth, Jérôme Cahuzac ou... Charles Aznavour qui a déclaré clairement avoir versé des pots-de-vin à des hommes politiques de tous bords, y compris au centre pour « qu'on lui arrange ses affaires ». 

boss.jpgAlors que le moindre retard de paiement vaut au péquin moyen 10 % de majoration, que le moindre contrôle fiscal sur un contribuable sans relations se conclut par un redressement et (souvent) des pénalités, les puissants- riches ou décideurs, ce qui se confond souvent- échappent à la loi commune. Se veulent au dessus des lois.

C'est aussi ce qui a surpris DSK lorsqu'il s'est retrouvé inculpé pour certaines de ses pratiques sexuelles, c'est aussi ce qui surprend quand Roman Polanski a vu nombre d'intellectuels prendre sa défense à propos de ce qui était un viol, même s'il avait eu lieu des années auparavant. C'est aussi ce qui étonne quand on voit Gabriel Matzneff, apologue des pipes pratiquées sur sa verge plus que mâture par des moins de 16 ans, obtenir le prix Renaudot de l'Essai en 2013 avec de vieux articles à la gloire de ses pratiques.

Il ne s'agit pas là de pruderie, d'abord je ne suis pas très prude, ensuite je me souviens parfaitement que dans les années 70, la liberté sexuelle tolérait, même si elle restait illégale, la sexualité de jeunes ados avec des majeurs. J''ai même connu des mères fières que leurs filles de 14 ans aient « une histoire » avec tel personnage célèbre trois fois plus âgé (qui fit d'ailleurs de la prison pour pédophilie...).

Ce qui me gêne, c'est qu'alors que le moindre internaute collectionnant des vidéos pédophiles- sans pour autant « pratiquer »- est poursuivi, alors qu'un moniteur de colonie de vacances peut être inquiété s'il prend une petite fille sur ses genoux pour la consoler d'un chagrin, alors qu'on interdit aux encadrantes des centres de loisirs d'essuyer les fesses des gamins, et aux encadrants garçons d’accompagner les fillettes aux toilettes de peur que ce soit considéré comme de la pédophilie, bref alors que les précautions pour préserver la vertu du peuple virent au ridicule, ceux qui ont le pouvoir financier, politique ou médiatique restent au-dessus des lois et se protègent mutuellement. Jean-Luc Delarue a-t-il été sanctionné comme toxicomane incitant d'autres à la consommation de coke ? Pas par les tribunaux, juste par le cancer. Alors qu'un adolescent surpris à faire goûter un pétard à un pote peut être emprisonné comme dealer.

51B8+DlnHQL. SY445Les riches et les puissants ont l'argent, le pouvoir et les femmes, tant mieux pour eux. Mais il ne leur suffit pas d'être heureux, encore faut-il que les autres soient malheureux comme disait je ne sais plus quel humoriste. Les autres, c'est à dire vous et moi, n'avons que le droit de contempler le spectacle de ces « people » qui peuvent tout se permettre sans crainte d'être poursuivis. Le creusement des inégalités, ferment de violence bien compréhensible, n'est pas que financier, il est dans cette injustice qui réserve l'impunité aux puissants et multiplie les contraintes pour les autres.

La majorité des gens paient leurs impôts même s'ils espèrent toujours pouvoir « gratter » un peu de ci- de là pour en payer moins. Le « ras-le-bol » fiscal qu'agitent les médias en chœur est un argument des riches pour se poser en victimes alors que « Bercy » leur garantit à chaque augmentation d'impôt que celle-ci sera compensée par une réduction ailleurs (réduction évidemment financé par les contribuables lambda).

Le vrai ras-le-bol, c'est celui des inégalités qui font que la majorité des citoyens paient tandis qu'une petite minorité s'exonère de sa contribution légale aux services publics, et qu'à cause de ce manque à gagner, les services publics se détériorent de jour en jour, pourrissant la vie de c eux qui en ont besoin.

Le vrai ras-le-bol, c'est de savoir que « Bercy » dispose d'un verrou lui permettant d'empêcher que soit poursuivi tel ou tel riche contribuable (voir le documentaire de France 5 sur ce sujet dit "du verrou de Bercy").

Le vrai ras-le-bol, c'est de savoir qu'en France, le clivage ne se fait plus entre gauche et droite, mais entre gens de pouvoir « du même monde » et citoyens. Ce qui enlève à l'acte pourtant essentiel de voter- des gens sont morts pour avoir le droit de vote- une bonne part de sa signification.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

françoise 16/11/2013 14:03


Je vous comprends tout à fait, cher Paul. J'utilise FB mais n'y mets rien de privé, aucun "statut" détaillant ma vie sentimentale, mes écoles et diplômes, rien sur ma santé ou mes états d'âme.
Juste les billets du blog et quelques indignations ou émerveillement sur des faits et livres. 

paul hochon 16/11/2013 12:00


Excusez moi chère Françoise, mais je n'utilise pas FB. Je considère cet instrument d'une grande richesse technologique mais terriblement intrusif et je suis un farouche défenseur de la vie
privée.


Je n'en apprécie pas moins vos excellents billets que je consulte régulièrement ainsi que les commentaires qui y sont attachés.


 

françoise 16/11/2013 10:58


à Daniel: l'anarchie, contrairement à l'idée reçue qui pense le contraire, demande une grande organisation dans sa propre tête et dans la mise en commun des idées. Ce n'est pas le désordre, c'est
le refus de la hiérarchie, donc l'obligation de se réguler soi-même pour que la vie soit vivable. Autant dire que ça demande du travail...


à Andiamo: il n'y a plus d'extrême-gauche en France analogue à l'extrême-droite. Le front de gauche ou le NPA sont extrêmement modérés. Ce sont des mouvements de gauche, sans extrême.


à Blutch: pour la coupe du monde, je pense que tu n'as pas à t'inquiéter outre mesure :)


à Paul Hochon: le Charles en question ne dit même pas qu'il s'est exilé en Suisse mais qu'on l'y a poussé, à cause d'impôts trop élevés en France. Bref, il trouve injuste de payer des impôts en
proportion de ce qu'il gagne (n'oublions pas que l'IR est pro-gres-sif) mais trouvera très normal de se faire soigner gratuitement en France si sa santé le trahit.


à Pierre: "le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument" disait je ne sais plus qui, et cela vaut sans doute pour beaucoup de monde. Et comme le pouvoir permet d'être riche, très
souvent, pouvoir et argent restent intimement liés. Cela étant, il y a effectivement des riches honnêtes et des pauvres malhonnêtes, mais ces derniers ne bénéficient pas de la même impunité que
les premiers. C'est cette impunité qui est la plus choquante: se croire et devenir au-dessus des lois.


à tous: ce billet, répercuté sur mes deux pages FB n'a au 16/11 suscité ni "like", ni "commentaire", ce qui est rarissime. J'aimerais comprendre ce que signifie ce silence...

Pierre 15/11/2013 14:48


La question que je me pose, et qui restera sans réponse : que ferait chacun de nous s'il disposait du pouvoir ?


Pour moi la véritable ligne de fracture n'est pas entre riches et pauvres, "gens de pouvoir" et citoyens, mais dans la capacité à résister à la tentation. L'honneteté, la vertu, ne me semblent
pas être plus particulièrement répandues chez ceux qui n'ont pas l'accès à divers passe-droit que chez ceux qui s'octroient généreusement des privilèges parce qu'ils en ont les moyens. L'esprit
"franchouillard" n'est pas l'apanage des riches et il me semble plutôt bien vu, ou du moins aisément compris, que chacun s'arrange avec ses principes dès lors qu'il a suffisamment de chances de
rester impuni. Le code de la route en est un des plus flagrants exemples, mais on pourrait y ajouter le travail "au noir" et diverses petites fraudes paraissant anodines. 


C'est toujours la faute de l'autre ;)


Cela dit, fort heureusement, il existe des citoyens respectueux des lois communes... comme il existe des gens de pouvoir qui le sont aussi en n'abusant pas des possibilités plus grandes que leur
place pourrait leur offrir.

paul hochon 15/11/2013 11:58


Eh oui, ces choses là existent bel et bien dans la société française en 2013. C'est rarissime de voir cité le cas Aznavour dans un billet et je trouve celà très justifié.


Voici un personnage qui ne cesse de clamer ses attaches arméniennes ( c'est bien son droit), de reconnaitre que la France l'a acceuilli lors des heures sombres du génocide arménien, lui a donné
sa chance et l'a aidé à devenir un grand de la variété française.


Ces "calineries" ne sont en fait que des mots méprisants qui servent à flatter ses admirateurs et à flatter encore plus fort son égo surdimensionné. Ce personnage qui s'est exilé en Suisse
pour ne pas payer ses impots, n'a pas la capacité à remercier ce pays qui lui a permis d'exister et d'être ce qu'il est.


Quant aux ouvrages du couple Pincon-Charlot, ils sont remarquablement documentés et devraient être déclarés d'utilité publique.....

Présentation

  • : JOUER AU MONDE
  • JOUER AU MONDE
  • : "Faire d'un rêve une réalité": Humeur, humour, coups de gueule et coups de soleil.
  • Contact

AUTRES MONDES

Depuis le 31/12/2013, le site Autres Mondes n'est plus actif, mais vous pouvez toujours aller y voir   la superbe vidéo d'Himlico

et la non moins superbe vidéo sur "Aimer plusieurs hommes",  toutes deux réalisées par Douze Films Prod (www.douzefilms.fr) 

Pour être informé de la disponibilité de "Aimer plusieurs hommes"et de "Himlico et autres contes", contacter: simpere.autresmondes@gmail.com 

  "Autres désirs, autres hommes" étant épuisé en version papier, il a été réédité en ebooks regroupant les nouvelles par thèmes: Que vous aimiez le sexe entre amis (sex-potes), les aventures insolites (Belles rencontres) la transgression (Jeux et fantasmes) vous y trouverez votre compte.  En vente chez IS éditions   et sur la plupart des plate-formes de livres numériques, plus FNAC, Amazon, etc. Sexe-potes.jpg

 
 

 

 


 

Recherche

FAN-CLUB

Françoise Simpère (nouvelles de)

ma vie, mon oeuvre, mais surtout mon oeuvre

LIVRES QUE J'AIME

                                                                                                 lien-guide.jpg  

                                          
                                                                    des questions, des réponses, l'ouverture des possibles

L’érotisme est au coin de la rue

Le livre du grand Tout


Un livre indispensable
voyages torrides et beaux paysages
une belle histoire de peau et de coeur
documenté, ça énerve parfois, ça fait aussi du bien
à découvrir ou redécouvrir pour la finesse de l'analyse et de l'écriture